NUMERO : Septembre – Octobre 2015

Actualité professionnelle

 

IFOPCA s’installe  à Toulouse 

L’Ifopca, le centre de la branche dédié aux commerces de l’alimentation  (FNDECB) est engagé dans la formation bio depuis maintenant 11 ans. Sur la période 2014 – 2015, cet organisme de formation a compté trois sessions : deux pour les enseignes NaturéO et Naturalia et une pour des magasins indépendants.

Ainsi, ce sont près d’une quinzaine de salariés qui ont déjà obtenu leur qualification sur le premier semestre 2015 (10 Naturalia et 4 magasins indépendants) et 8 collaborateurs de NaturéO et 11 de Naturalia pourront prétendre à ce titre d’ici la fin de l’année. 

Pour cette rentrée, une session CQP bio sur Paris est en cours de mise en place (démarrage prévu fin septembre 2015) et une future devrait naître en novembre, dans le tout nouveau centre de Toulouse qui accueillera dès l’automne un CQP Crémier-Fromager.

L’Ifopca conforte ainsi sa place de leader dans cette catégorie de formation par alternance dans le secteur du bio.  Par ailleurs, outre les CQP Bio, le centre organise d’autres formations bio comme le BaBa du bio destinées aux nouveaux entrants dans la filière ou le Devenir Epicier (35 h) pour l’accompagnement des porteurs de projet.
Enfin, rappelons que le CQP Bio est une formation qui a maintenant fait ses preuves. Elle a été mise en place par les professionnels du bio sous l’impulsion de la FNDECB (Fédération Nationale de l’Epicerie, caviste et spécialiste Bio) et du Synadis BIO, qui ont défini son contenu et son référentiel de compétences, en le calant au plus près des besoins des magasins.

 

En savoir plus sur le CQP

Qui peut suivre la formation au CQP Vendeur Conseil en Produits Bio ?

La formation préparant au CQP Vendeur Conseil en Produits Biologiques est organisée sous le statut du contrat de professionnalisation. Il est accessible aux jeunes de moins de 26 ans et aux demandeurs d’emploi de plus de 26 ans inscrits au Pôle Emploi.

Qu’est-ce qu’un contrat de professionnalisation ?

Ce contrat, à durée déterminée ou indéterminée, alterne formation professionnelle et travail en entreprise. Il a pour but de permettre à son signataire d’acquérir une qualification et de favoriser son insertion ou sa réinsertion professionnelle.

Il se présente sous la forme d’un contrat écrit (formulaire de 5 feuillets). Il est signé par l’employeur, le stagiaire, les parents du stagiaire si celui-ci est mineur, puis visé par le centre de formation et enregistré par la DIRECCTE (Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi).

 

Nouveau catalogue des produits labellisés Bio Cohérence

Créée en 2010, la marque Bio Cohérence s’engage du producteur au consommateur pour une agriculture biologique respectueuse des équilibres environnementaux, sociaux, et économiques.

À la demande des magasins bio, de plus en plus demandeurs de produits labellisés, Bio Cohérence lance son nouveau catalogue des produits labellisés disponibles pour la vente en magasins et grossistes bio. Sur les 600 adhérents de Bio Cohérence, le catalogue répertorie 170 producteurs et transformateurs, et plus de 1 000 produits labellisés disponibles pour les magasins bio. Il a été créé en coopération avec des magasins afin de répondre spécifiquement à leurs attentes. Il permet ainsi de consulter facilement les produits labellisés classés par catégorie (épicerie, boissons, fruits et légumes, etc.) et origine géographique.
Ce catalogue est diffusé aux magasins et grossistes bio. Il est également en téléchargement le site internet de Bio Cohérence.
 

Un cahier des charges pour la distribution !

Rappelons, que le cahier des charges Bio Cohérence complète la réglementation bio. Il y ajoute des règles plus strictes qui garantissent à la bio toute sa cohérence. Il s’applique aux producteurs et transformateurs de produits biologiques. Un cahier des charges distribution sera bientôt mis en œuvre. En effet, un grand nombre de distributeurs spécialisés sont adhérents de Bio Cohérence : des magasins, des revendeurs et des grossistes qui ont des pratiques engagées et cohérentes. L’objectif ? Les retranscrire dans un cahier des charges qui puisse les faire reconnaître.

Voici quelques exemples de règles qui ont été votées : limiter les produits alimentaires non bio, limiter les fruits et légumes de contre saison, favoriser les produits Bio Cohérence, limiter les écarts de salaires au sein des équipes, etc.
Pour plus d’information : www.biocoherence.fr

 

Nouveau logo chez BIOPARTENAIRE

Un nouveau logo/label BIOPARTENAIRE® remplace désormais les labels BIO SOLIDAIRE et BIO EQUITABLE.

L’intégralité des packaging et outils de communication devront être modifiés sous 2 ans (échéance au 17/06/2017).

Rappelons qu’aujourd’hui, Bio Partenaire compte 30 entreprises adhérentes qui proposent plus de 500 produits finis ou matières premières BIO EQUITABLE ou BIO SOLIDAIRE et que les produits labélisés sont spécifiquement destinés aux magasins spécialisés en produits biologiques et aux circuits assimilés (épicerie fine, vente directe, VPC…), ceci en cohérence avec les engagements de leur charte.

 

 

Assemblée générale ordinaire du Synabio

C’est le jeudi 30 septembre 2015 de 11h15 à 17h00 qu’aura lieu au Pan Piper (Paris 11ème) l’AGO du Syndicat Synabio. Après la présentation des rapports et comptes de 2014-2015 (réservée aux entreprises bio – transformation – distribution – adhérentes ou non), elle sera ensuite ouverte au public. Elle commencera par faire un point d’étape sur la révision de la réglementation à 11 h 30. Elle sera suivie de 12h15 à 12h30 d’une intervention du Ministre de l’agriculture ou de son représentant (à confirmer). L’après midi sera consacrée aux tables rondes avec la présence d’experts connus et reconnus. 

Le programme (sous réserve de changement)

14h00 à 15h30  : 

Connaissez-vous les entreprises qui rendent optimistes ? 

Les entreprises de la Bio et les défis de la RSE.

En présence de  :

● Corinne LEPAGE, ancienne Ministre de l’environnement, présidente de CAP 21 Le Rassemblement Citoyen,  députée européenne 2009-2014 et avocate
et avec les témoignages d’adhérents du Synabio  :

● Maria Pelletier, dirigeante de Moulin Marion

● Thomas Canetti, dirigeant de Food4Good

● Beenha Paradin, dirigeante de Beendhi

● Bernard Kimmel, président d’Arcadie

15h30 à 15h45  :
L’économie verte et la TVA circulaire

Intervention de Romain Ferrari, Fondation 2019

De 15h45 à 17h00 :

Sécuriser ses approvisionnements, une priorité en bio.
Comment l’amont peut répondre à cette demande et à quelles conditions ?

●  Élisabeth Mercier, Directrice Agence Bio

● Stéphanie Pageot, Présidente FNAB

● Christophe Lecuyer, Président Commission bio Coop de France

●  Marc Montluçon, Dirigeant FRDP
Clôture par le président Jean Verdier.
À partir de 17h :
échanges conviviaux autour de produits biologiques.

 

À propos de Synabio

Le Synabio compte 120 adhérents (entreprises et régions) et représente aujourd’hui environ 50 % du marché bio,  regroupant transformateurs et réseaux de distributions. Du groupe agroindustriel aux TPE, toutes les tailles d’entreprise sont représentées. Elles génèrent un chiffre d’affaire bio de l’ordre de 1,5 milliards d’Euros, et mettent sur le marché environ 250 marques présentes en magasins bio ou en grande distribution.

80 % des adhérents du Synabio sont des pionniers du secteu :  pour la moitié d’entre eux, ils ont débuté leur activité bio dans les années 70 et 80. Ils ont depuis pérennisé leur activité et participé au développement de la filière bio, permettant ainsi l’arrivée de nouveaux acteurs. Par leur implication dès les prémices du bio, leur travail pour l’amélioration de la réglementation bio et la valorisation de ce mode de production, Ils ont largement contribué à la reconnaissance de l’agriculture biologique.

 

4ème édition du Concours National de la Création Agroalimentaire Bio 

Parrainé par Ecocert®, leader mondial de la certification de produits biologiques, le « Concours National de la Création Agroalimentaire Biologique » a pour objectif d’encourager le développement de la filière agroalimentaire biologique française en soutenant la création et le développement d’entreprises proposant des produits innovants certifiés Agriculture Biologique.
Deux prix récompenseront les lauréats : le « Prix Création » et le « Prix Développement ».

● Le « Prix Création » distinguera un créateur ou une jeune entreprise agroalimentaire biologique pour le caractère innovant/original de son projet et son potentiel de développement.

● Le « Prix  Développement  » récompensera une entreprise agroalimentaire de moins de 50 salariés qui commercialise en 2015 ou 2016 un produit agroalimentaire certifié AB particulièrement innovant.
 

Au global 30 000 € de dotations sont attribués.
Les lauréats de chacune des 2 catégories bénéficieront de prestations offertes par les différents partenaires : essais et mis au point par le CRITT-CTCPA d’Auch, référencement test sur la plateforme de Relais Vert (1 000 magasins), un espace pendant un an sur le site internet bioalaune.com, le 1er salon internet permanent des acteurs du Bio, un audit de stratégie de communication offert par l’agence STUDIO-NP, une communication nationale sur le site internet ingrebio.fr, le web-magazine des ingrédients agroalimentaires biologiques, une communication nationale en partenariat avec le magazine Bio Linéaires, un an d’abonnement au magazine Bio Linéaires et 6 mois d’abonnement au web-magazine ingrebio.fr, adhésion au service de veille Agri Sud-Ouest Innovation, adhésions offertes à l’ARIA Midi-Pyrénées et Interbio Sud Ouest, un accompagnement personnalisé par l’équipe de Gers Développement.

Le « Prix Création » est  doté d’un chèque de 5 000 € offert par les partenaires.

Les candidatures sont ouvertes jusqu’au 31 octobre 2015.

La remise des prix aura lieu en décembre 2015.

Informations et dossier de candidature
sur www.concoursbio.gers.cci.fr