NUMERO : sept -oct 2011

Aliments et compléments de la vision

Des fruits rouges pour apporter des flavonoïdes protecteurs

Certains aliments seront tout particulièrement bénéfiques pour l’oeil en raison de la présence de substances polyphénoliques et en particulier d’anthocyanosides, qui possèdent de puissantes actions antiradicalaires et anti-éblouissements. Toutes les baies (myrtilles, cassis…) pourront être recommandées fraîches en saison ou encore surgelées en plein hiver, incorporées dans des smoothies ou des mueslis maison dès le matin.

Les conseils BIOlinéaires :
Recommandez au moins une portion de fruits rouges par jour sur les trois généralement conseillées. Côté compléments, vous pouvez orienter vers des extraits de myrtilles ou de pépins de raisins standardisés en OPC (oligo-proanthocyanidines), à raison de 100 à 250 mg d’OPC par jour.

Des légumes verts foncés pour leur teneur en lutéine et zéaxanthine

Ces deux caroténoïdes xantophylles sont souvent associés dans les aliments et dans l’organisme puisqu’ils sont principalement présents dans la macula, une région centrale de la rétine, qui filtre la lumière bleue et les rayons UV et qui permet la vision des détails et la différenciation des couleurs. Ce sont des antioxydants spécifiques de la vision qui protègent l’oeil du stress oxydatif. L’alimentation classique n’apporterait que 2 mg de lutéine par jour, hors pour un réel effet protecteur, il faudrait en apporter au minimum 20 mg. Selon plusieurs études, un apport journalier en lutéine et zéaxanthine serait associé à une diminution de la DMLA et de la cataracte. Plus simplement, ces deux pigments agissant comme des « filtres solaires », ils améliorent les réactions de l’oeil à l’éblouissement.

Les conseils BIOlinéaires :
Mettez épinards, chou frisé, chou vert et brocolis dans les paniers de vos clients, car ce sont les meilleures sources alimentaires de lutéine et zéaxanthine. Côté compléments alimentaires, misez sur un apport journalier de 20 mg de lutéine et d’1 mg de zéaxanthine. Ce qui représente environ 90 g d’épinards ou 50 g de chou frisé.

Des abats, du foie et des fruits et légumes orangés pour la vitamine A et le bêta carotène

Les abats et le foie des animaux sont particulièrement riches en vitamine A, indispensable à une bonne vision de nuit. Les légumes et les fruits, de couleur orangée sont quand à eux d’excellentes sources de bêta-carotène, précurseur de la vitamine A.

Les conseils BIOlinéaires :
Selon la saison dirigez les clients vers les carottes et leurs jus, les patates douces, les citrouilles ou les poivrons rouges.

De l’astaxanthine contre la fatigue oculaire

Ce caroténoïde est également un puissant antioxydant spécifique de la vision. Dans la nature, il est synthétisé par une algue (Haematococcus pluvialis), qui est consommée par les crevettes et les saumons et qui donnent à ces derniers leurs couleurs caractéristiques. Au niveau de l’oeil, elle augmente le flux sanguin dans la rétine et

surtout possède de puissantes propriétés antioxydantes, protégeant ainsi les tissus du cristallin contre les effets néfastes des radicaux libres. De plus, ses effets anti-inflammatoires offrent une protection de la rétine contre la DMLA en réduisant la formation de nouveaux vaisseaux sanguins observée dans le stade avancé de cette maladie.

Les conseils BIOlinéaires :
À conseiller à ceux qui travaillent sur écran pour limiter la fatigue oculaire, à ceux qui redoutent les méfaits du soleil sur les yeux et aussi en prévention de la cataracte et de la DMLA dans les familles à risques.

Les caroténoïdes avec toujours un peu de lipides

Les caroténoïdes des aliments et des suppléments sont mieux absorbés quand ils sont associés au même repas avec un peu de gras (huiles végétales, oléagineux).

Du Ginkgo biloba en cas de DMLA

Cette plante, en améliorant la circulation sanguine au niveau de l’oeil va permettre d’améliorer l’acuité visuelle chez vos clients atteints de DMLA.

Les conseils BIOlinéaires :
Si votre client n’est pas sous anticoagulants, recommandez-lui la prise d’extrait standardisé de Ginkgo à raison de 120 mg à 180 mg par jour.

De la N-acétyl-cystéine et du glutathion

Le glutathion est indispensable au fonctionnement normal du cristallin et la N-acétyl-cystéine, un acide aminé soufré, est douée de propriétés antioxydantes majeures et augmente le taux de glutathion dans l’organisme. Ces deux substances se retrouvent seule ou le plus souvent dans des complexes spécifiques pour la vision, et plus particulièrement pour limiter la progression de la cataracte et de la DMLA.

Les conseils BIOlinéaires :
Basez-vous sur un apport quotidien d’au minimum 50 mg de glutathion et 100 mg de N-acétyl-cystéine (NAC).