NUMERO :

AROMANDISE : …Arômes et gourmandise

Epicerie, herboristerie et senteurs : Aromandise est une ouverture à la pluralité culturelle que le monde nous offre.

« Transmetteur de cultures »

Quand Michel Pryet crée la société Aromandise en 1993 avec son épouse japonaise Yumi, ils sont tous deux animés d’une même vision : concevoir, fabriquer et commercialiser des produits éthiques et riches de sens dans le domaine du bien-être et de l’art de vivre.
Près de 25 ans plus tard, le résultat est un magnifique catalogue allant de l’épicerie bio aux senteurs naturelles. Thés et tisanes, épices et condiments, confiserie, compléments diététiques, huiles essentielles culinaires… au total 215 références d’épicerie aux marques Florisens, Cristaux d’Huiles Essentielles, Hildegarde de Bingen pour les préparations diététiques à base de plantes et Aromandise pour les autres produits. Des encens aux parfums d’ambiance, la marque Les Encens du Monde réunit quant à elle plus de 260 références.

Michel et Yumi Pryet, les fondateurs d’Aromandise.

Connaisseur et admirateur des savoirs ethniques dans le monde, et résolument orienté vers le bien-être et l’art de vivre, Aromandise pratique son métier dans le respect actif d’une éthique et de valeurs humanistes et culturelles. Tous ces produits ont une histoire qui est racontée et des usages qui sont expliqués (édition de livres de conseils et recettes). Aromandise est un véritable « transmetteur de cultures ».

La rigueur façon Aromandise

100 % des ingrédients végétaux et animaux des produits d’épicerie sont bio, en relation durable avec les exploitants agricoles. Des soins pointilleux sont apportés tout au long de la chaîne de production : la haute qualité organoleptique et la richesse en composants bénéfiques pour la santé des ingrédients sont contrôlées, tous les procédés de fabrication sont manuels et respectueux de la valeur nutritionnelle.

Nombre de produits touchant à des domaines très réglementés, plantes médicinales notamment, Aromandise prend garde à respecter au plus près la législation française et européenne sur leur vente au public et sur leur utilisation. Toutes les références alimentaires font l’objet de nombreux contrôles qualité et de traçabilité en amont et en aval de leur fabrication, ainsi qu’à réception des produits finis.

Pour respecter le cahier des charges interne qu’Aromandise a instauré, un panel d’informations réglementaires, écologiques, techniques et commerciales, est demandé à chaque nouveau fournisseur de produits alimentaires.

Grâce à une équipe R&D performante, près de 120 nouveautés ont été lancées depuis début 2015, dont certaines  des plus novatrices.

L’état des produits (contenu/contenant/conditionnement) est systématiquement contrôlé à chaque réception et une évaluation organoleptique du produit est effectuée. Des échantillons sont identifiés et conservés afin de permettre une traçabilité optimale des produits et de vérifier leur évolution visuelle et organoleptique dans le temps. Une démarche HACCP, axée principalement sur le stockage des matières premières, a été mise en place afin d’assurer une sécurité totale de ces produits alimentaires.
Concernant les encens, ils sont composés en grande majorité d’extraits de plantes, sans aucune substance susceptible de présenter un risque pour la santé dans le cadre de cet usage. Aromandise ne commercialise pas d’encens de trempage (bâtonnets neutres trempés dans un mélange parfum et solvant comme 95 % des encens du commerce).
Aromandise est d’ailleurs à l’initiative d’un cahier des charges « 100 % naturel », symbolisé par un logo présent sur nombre des gammes, qui atteste de l’absence de solvant, de conservateur et de produits de synthèse et que ces allégations de naturalité ont été certifiées par ICEA, un organisme européen de contrôle indépendant. Des prélèvements de chaque produit commercialisé portant ces logos sont effectués chaque année par ICEA et sont analysés par chromatographie.

Certifications, contrôles, évaluations. Rigueur absolue chez Aromandise.

Aromandise se conforme aussi aux réglementations en vigueur, en particulier REACH et CLP, obligations qui sont encore non respectées par une majorité d’opérateurs dans le domaine des encens.

Réduire l’empreinte écologique

99 % du poids des emballages alimentaires d’Aromandise est recyclable. Les cartons d’expédition sont recyclés à 100 % et dans les emballages et documents commerciaux prédominent les papiers FSC, avec une impression Imprim’vert. Une indication volontaire Info-tri-Point vert est également faite sur les emballages, permettant au consommateur d’identifier clairement chaque partie de l’emballage et dans quelle poubelle la jeter, ce qui évite les erreurs de tri et optimise ainsi la filière de recyclage.

Pour réduire encore plus l’empreinte écologique de ses productions, Aromandise privilégie l’éclairage en lumière naturelle de son entrepôt, la consommation d’énergie est minimisée grâce à une conception des locaux performante (matériaux et configuration), 80 % des déchets sont recyclés, et plus de 95 % des importations d’outre-mer sont faites par bateau.
Au sein de la société, Aromandise applique évidemment un tri sélectif poussé, et même les espaces verts sont traités sans pesticides de synthèse et les déchets verts compostés.

L’innovation par la recherche

Dans la droite ligne de la mission de « transmission de cultures » évoquée plus haut, Aromandise s’inspire, pour proposer des produits authentiques, des savoir-faire traditionnels, en provenance notamment du Japon (encens, thés, condiments) et d’Europe (produits fermentés, torréfiés…).

Une innovation exclusive d’Aromandise : les Cristaux d’Huiles Essentielles à cuisiner.

Pour sublimer ces savoir-faire, l’entreprise dispose d’un laboratoire polyvalent équipé pour l’analyse olfactive (cabines) et organoleptique, ainsi que pour les travaux de R&D dans ses deux domaines d’activité. Depuis 25 ans, Aromandise a développé une compétence reconnue au niveau européen dans le domaine des encens et des produits alimentaires aromatiques, diététiques et macrobiotiques.

Des partenariats ont été mis en œuvre avec notamment l’Ecole des mines d’Alès, le CNRS, le Centre scientifique et technique du bâtiment, Supagro Montpellier ou encore les Disciples d’Escoffier, une association réputée de grands chefs cuisiniers. Des recettes à base des produits Aromandise et des études et collaborations de scientifiques, médecins et thérapeutes sont régulièrement mises en œuvre.

Grâce à une équipe R&D performante, près de 120 nouveautés ont été lancées depuis début 2015, dont certaines des plus novatrices, comme, dans le domaine alimentaire, les Cristaux d’Huiles Essentielles, une formulation innovante pour l’usage pratique et sécurisé des huiles essentielles culinaires. Pour les encens, on peut citer Herbosense, 100 % naturel certifié, avec une faible émission de fumée et de composés organiques volatils.
Symboles de cette capacité à innover et à séduire, les Prix d’Innovation reçus par Aromandise aux éditions 2007, 2009, 2011 et 2015 du salon Natexpo, la distinction Meilleur Produit Bio obtenue en 2016 et 2017 et enfin le Grand Prix international Innovations & Tendances du SIAL 2010.

« Entreprise de valeurs »

En 2002, Aromandise a reçu également, de la Jeune Chambre économique de Montpellier, la distinction « Entreprise de Valeurs », dans la catégorie « Entreprise dans la cité ».
Nombreuses sont en effet les valeurs que cultive la société, indépendante et fière de l’être, illustrées par ses engagements dans de nombreux domaines : soutien d’associations de réinsertion professionnelle et de personnes en situation de handicap (la production locale d’Aromandise est réalisée essentiellement par des CAT et des ESAT) ; partenariat dans une filière éco-responsable de cueilleurs d’aromates sauvages en garrigue ; relations durables avec les partenaires producteurs et transformateurs et valorisation de leur savoir-faire par l’échange et la co-création de produits plutôt qu’une exploitation à sens unique ; commerce équitable (IFAT) pour les encens indiens et la participation au financement d’un projet humanitaire pour les encens tibétains, etc.

Le soutien d’une filière éco-responsable de cueilleurs d’aromates sauvages fait partie des actions d’Aromandise.

En interne, Aromandise soigne l’environnement de travail de ses collaborateurs, avec des espaces collectifs conviviaux, une structure hiérarchique quasi horizontale, un partage de la valeur ajoutée largement favorable aux salariés, intéressement et mutuelle… Signalons pour terminer qu’Aromandise ne travaille pas avec la GMS, les gammes étant exclusivement vendues dans le réseau bio.

Autant de preuves de la réelle cohérence de l’entreprise, dont un des slogans, cher à Michel Pryet, est « Aux sources du bien-vivre ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here