Actualité

L'apiculture bio : développement important depuis 2007

mai-juin 2013

Sur les 1,25 millions de ruches en France on dénombre à la n de l’année 2011 plus de 81000 ruches en bio contre 45000 en 2007. Même si la lière apicole bio reste encore minoritaire, elle connait de forte progression par rapport au conventionnel. En eet, cette dernière s’interroge de plus en plus sur l’avenir de ce secteur qui a connu en plus une récolte épouvantable en 2012.

81 005 ruches bio chez 414 apiculteurs

Le nombre de ruches bio a progressé de 17% par rapport à 2010 et a quasiment doublé en 3 ans. Le nombre d’apiculteurs bio a progressé de manière similaire au nombre de ruches depuis 2007. L’apiculture représente l’activité principale de la grande majorité de ces producteurs bio. C’est même l’activité exclusive de 240 apiculteurs (apiculteurs n’ayant aucune autre production végétale ou animale certiée bio ou en conversion), soit 58% de l’ensemble des apiculteurs bio. Seuls 60 producteurs avaient plus de 10 ha certiés bio ou en conversion (en majorité des surfaces fourragères, de grandes cultures ou de fruits). En 2011, une exploitation apicole bio avait en moyenne 195 ruches bio et jusqu’à 250 en moyenne chez les exploitations exclusivement apicoles (sans culture ni autre cheptel). En 2011, 87% des apiculteurs bio commercialisaient tout ou partie de leur production (miel, gelée royale, propolis, et pollen) directement auprès des consommateurs.

 

Plus de 50% des ruches bio dans 4 régions

Rhône-Alpes, Languedoc-Roussillon, PACA et Midi-Pyrénées sont les principales régions de production. Elles comptent respectivement 13233, 12273, 10144, 8804 ruches bio.

 

 

L’apiculture française en chiffres

Nombre d’Apiculteurs

1995 : 85 000 apiculteurs 2005 : moins de 70 000 apiculteurs (statistiques Ministère de l’Agriculture et enquête Gem) 2011 : 414 en bio

Nombre de ruches

1995 : 1 350 000 ruches 2011 : 1 250 000 ruches (dont 81005 en bio) (Les résultats de l’audit sur la lière sont en attente. Des inquiétudes demeurent suite aux complexités des nouvelles déclarations de ruches. Depuis quelques temps, de nombreux apiculteurs ne déclareraient plus leurs ruches…)

Consommation nationale en 2011

40 000 tonnes environ (en légère augmentation)

Production nationale

En 1995 : environ 32 000 tonnes / 33 000 tonnes En 2011 : estimée à moins de 20 000 tonnes

Importation

En 1995 : entre 6000 et 7000 tonnes En 2010 : 25 000 tonnes (statistiques ocielles des douanes) En 2011 : environ 24 000 tonnes (estimation) En 2012 : la production a été mauvaise. Il devrait manquer 8000 tonnes.

Chiffre d’affaires estimé

Production de miel : 20 000 tonnes par 4,5 euros /kg = 90 millions euros. Les productions annexes (pollen, pollinisation, produits dérivés…) représentent environ 30% en plus soit 27 millions d’euros

Total CA apiculture

117 millions d’euros environ sans mesurer l’impact de la pollinisation qui représente environ 3 milliards d’euros en France. (Sources : Union Nationale de l’Apiculture Française - UNAF)

 

« 35% de la quantité de notre alimentation et 65% de sa diversité dépendent de la pollinisation par les abeilles. La survie ou l’évolution de plus de 80% des espèces végétales dans le monde et la production de 84% des espèces cultivées en Europe dépendent directement de la pollinisation par les insectes. Ces insectes pollinisateurs sont pour l’essentiel des abeilles, dont il existe plus de 1000 espèces en France … » Bernard Vaissière, Chargé de recherche, responsable du Laboratoire de Pollinisation Entomophile – INRA Avignon