Actualité

L'AG du Synabio : entre réglementation et qualité…

Novembre-Decembre 2014

En abordant des sujets cruciaux pour l’avenir de la filière bio toute entière, l’assemblée générale du Synabio du 25 septembre dernier a connu un fort succès. Avec près de 150 participants, la séance publique de cette AG a en effet, permis de faire un point autour de l'actualité réglementaire du secteur (révision de la réglementation européenne) et de la qualité des produits biologiques…

Révision du règlement européen

« Révision du règlement européen, quels enjeux pour les adhérents, quelle stratégie française ? », tel était le thème de la première partie de la séance. A travers les interventions du député européen Eric Andrieu et de Marjorie Deroi, responsable du dossier réglementation AB au Ministère de l’Agriculture, on a pu obtenir des informations à la fois sur l’évolution des discussions sur la révision de la réglementation et les prochaines étapes du calendrier du parlement européen qui devraient s’échelonner de décembre 2014 jusqu’à une séance plénière prévue en juin 2015. Suite à ces deux présentations, la parole a été donnée aux organisations professionnelles françaises : l’APCA, la FNAB, COOP de France et le SYNABIO. Le but était d’apprécier leur position sur des points clés du futur règlement comme la fin de la mixité, les contrôles, les OGM, etc. A travers les témoignages des différents représentants, on constate que sur certains points comme la fin de la mixité, les avis divergent : Coop de France et l’APCA estiment que cette mesure aurait des conséquences sur le développement de la bio. En revanche, les représentants du Synabio et de la FNAB pensent que cette disposition pourrait s’appliquer dans le temps. Selon l’exemple donné par Juliette Leroux de la FNAB, une conversion totale en bio pour une exploitation peut prendre jusqu’à 10 ans !

 

 

Qualité des produits biologiques
La deuxième partie de la séance fut consacrée à la présentation de données scientifiques sur la qualité des produits biologiques. Le public assidu a pu ainsi découvrir ou redécouvrir grâce à Philipe Nicot de l’INRA d’Avignon l’étude « Newcastle » sur la composition nutritionnelle et certains contaminants dans les aliments bio.

De son côté, Bruno Taupier-Létage, de l’ITAB a présenté les travaux et les perspectives de l’étude BioNutriNet sur l’impact de la consommation de produits bio sur la santé. Enfin, le Synabio a dévoilé les premiers résultats de son programme Securbio® qui est un observatoire des risques de présences de substances non autorisées dans les produits bio.

La position du Synabio sur la révision du règlement bio européen applicable en 2017

Le Synabio et ses adhérents se mobilisent face aux enjeux. En effet, le projet de règlement du Parlement européen et du Conseil biologique et à l’étiquetage des produits biologiques a été rendu public le 24 mars dernier.

C’est un moment important car la règlementation biologique est aujourd’hui la porte d’entrée unique pour les agriculteurs, transformateurs, importateurs ou distributeurs qui souhaitent mettre sur le marché des produits certifiés biologiques. C’est pourquoi, le Synabio, à travers un document de 4 pages donne son avis…

 

Charles Pernin nouveau délégué général

L’Assemblée générale a été l’occasion de rencontrer le nouveau délégué général du syndicat, Charles Pernin qui succède ainsi à Cécile Lepers. Ingénieur agronome, il a débuté son parcours professionnel dans les métiers du développement agricole en Côte d’Ivoire puis à Madagascar comme chef de programme sur le terrain.

En 2005, il a rejoint l’association de consommateurs CLCV en tant que responsable des dossiers agroalimentaires. Lobbyiste au niveau européen sur ces sujets, il a en particulier suivi la révision de la réglementation bio en 2007.

Avec son nouveau délégué général, le Synabio reste pleinement mobilisé sur trois priorités : la proximité avec ses adhérents transformateurs et distributeurs de produits bio, la défense de leurs intérêts dans le cadre de la révision du règlement européen sur la bio ainsi que l’information du grand public sur les caractéristiques et les garanties qu’apportent les produits bio.

Enfin, rappelons que le Synabio fédère 120 adhérents et 5 structures régionales bio. Les entreprises adhérentes représentent aujourd’hui près de 2 milliards d’euros de CA bio consolidé.

Pour plus de renseignements : www.synabio.com