Actualité

Actualité réglementation

Nov-Dec 2012

La consommation d'acide oléique, de polyphénols et de vitamine E,
présents dans l'huile d'olive est bénéfique pour la santé.

L’union Européenne reconnait que ces composés présents dans les huiles d’olive ont des effets sur la santé. En effet, après un long processus qui a duré plus de 5 ans, l'Union Européenne a sorti la liste officielle des propriétés salutaires attribuées aux aliments différente de celle relative à la réduction de risque de maladies et du développement de la santé des enfants.
Celle que la législation communautaire définit comme «toute déclaration qui consolide, suggère ou sous-entend qu’il existe une relation entre une catégorie d'aliments, un aliment ou l'un de ses constituants, et la santé ».
Cette liste est celle que le Règlement 432/2012 du 16 mai atteste et qui, en dernier recours, permet que les communications commerciales (promotions, publicité ou les mêmes étiquettes du produit) puissent mentionner les propriétés de ces aliments. Le plus important est que cette information arrive au consommateur.

Certaines des allégations que l'Union Européenne a approuvées se réfèrent aux huiles d'olive.

Le Programme Européen de Promotion des Huiles d'olive fait l'écho de cette nouvelle réglementation qui aboutira, sans doute, à une meilleure information du consommateur.

Quelques allégations que pourront utiliser les huiles d'olive, en respectant les conditions requises que le Règlement a établi :
les polyphénols de l'huile d'olive contribuent à la protection des lipides dans le sang face aux dommages oxydants. Les effets bénéfiques sont obtenus à partir d'une dose quotidienne de 20 g. Cependant, le règlement établit que seulement les huiles d'olive qui contiennent un minimum de 5 milligrammes pour 20 g peuvent faire usage de cette allégation. Valable par exemple avec l'huile d'olive vierge extraite de la variété la plus étendue dans le monde, la picual, qui contient plus de 9 mg pour 20g.
la vitamine E contribue à la protection des cellules face aux dommages oxydants. Les huiles d'olive sont une source de vitamine E. Si nous prenons à nouveau l'exemple de l'huile d'olive vierge extraite de la variété picual, nous trouvons qu’elle contient quelques 30 mg pour chaque 100 ml, au-dessus de la Quantité Quotidienne Recommandée (CDR) de cette vitamine, qui est établie à 10 mg pour 100 ml.
la substitution de matières grasses saturées par des matières grasses non saturées dans le régime contribue à maintenir des niveaux normaux de cholestérol sanguin. L'acide oléique est une matière grasse non saturée. Les huiles d'olive ont, comme composant fondamental, l'acide oléique (entre 55% et 83% de sa composition d'acides gras) qui est une source très importante de ce composé.

Ce règlement sera appliqué à partir du 14 décembre 2012. Il faut signaler également que le processus pour l'approbation des allégations de réduction du risque de maladie, ainsi que de celles relatives au développement de la santé des enfants reste ouvert.

Pour plus d’informations :
AGENCE OXYGEN - gaelle@oxygen-rp.com

 

L’étiquetage des denrées alimentaires
Le syndicat des transformateurs bio, le Synabio, vient de publier une lettre d’information réglementaire sur l’étiquetage des denrées alimentaires. Sur 6 pages, un point précis et concis est fait sur tout ce qui concerne cet étiquetage qui concerne à la fois le bio et le non bio. En effet, le Synabio a semblé utile de faire un point sur les mentions obligatoires, les changements à venir dans l’étiquetage et ceux à anticiper comme l’éco-label, ou encore ceux en cours comme l’étiquetage sans OGM.

Différents thèmes abordés dans le document réglementaire
1- L’information des consommateurs
● focus sur le règlement INCO
● les principes acquis pour la protection des consommateurs
● la liste des informations obligatoires sur les denrées alimentaires (cas particuliers, la liste des ingrédients, la DLC et la DLUO…)
● les nouveautés apportées par le règlement INCO (lieu de provenance, mentions volontaires, affichage des mentions obligatoires, les contraintes de forme…)
● précisions sur la nouvelle déclaration nutritionnelle obligatoire

2- L’étiquetage « sans OGM »
● pour les ingrédients d’origine végétales
● pour les ingrédients provenant d’animaux d’élevage
● les dispositions communes

3- Retour sur l’Ecolabel européen
Comment les produits alimentaires pourraient entrer dans le champ de l’Ecolabel ?

4- La nouvelle liste des additifs alimentaires
SYNABIO INFO : l'étiquetage des denrées alimentairesLe règlement UE n°1129/2011 du 11 novembre 2011 modifie l’annexe II du règlement CE n°133/2008. Cette annexe a pour but de déterminer la liste des additifs alimentaires autorisés dans les denrées alimentaires et leurs conditions d’utilisation. Elle a une importance fondamentale puisque seuls les additifs alimentaires figurant sur cette liste peuvent être mis sur le marché et utilisés dans la transformation. Avant la parution de ce règlement, les directives CE n°94/35, n°94/36 et n°95/2 faisaient office de liste d’additifs autorisés. Ces directives vont rester la référence pour les transformateurs jusqu’au 1er juin 2013, date à laquelle s’applique le règlement UE n°1129/2011.

Contacts : www.synabio.com