Actualité

La bio au Canada : un marché en évolution qui s'organise…

Nov-Dec 2012

Selon une récente étude effectuée par Eco Ressources Consultants, le marché canadien du bio varierait entre 2,2 et 2,8 milliards de dollars en 2010. La production se fait surtout en Saskatchewan, en Ontario et au Québec alors que la transformation de produits biologiques s’est, depuis les dix dernières années, déplacée de la Colombie-Britannique vers le Québec. Côté distribution, les Canadiens et les Québécois achètent surtout ce type de produits dans les épiceries spécialisées et la GSA avec une forte croissance de la vente directe. Tant au Canada qu’au Québec, le prix des produits biologiques constitue encore le principal frein à leur achat par les consommateurs.

MAgasin <a href='/articles/culture-bio/533-1970-annee-decisive.html'>bio</a> à Montréal

Bien que l’évolution des marchés américains suggère également une croissance des autres marchés nord-américains, il n’existe pas d’estimations précises de l’évolution des marchés canadiens et québécois pour les aliments biologiques. Pour obtenir une approximation de la croissance des ventes, les enquêteurs ont du croiser des données partielles existantes pour le Canada avec les estimations du marché américain.

 

Estimation de l’évolution du marché total des produits <a href='/articles/culture-bio/500-1970-annee-decisive-pour-la-culture-biologique.html'>bio</a> au Canada de 2000 à 2010

Estimations de ÉcoRessources sur la base des données de l’OTA (2011) et de Macey (2004). En bleu : estimation faite en se basant sur la valeur du marché canadien de 850 millions en 2003 (Macey, 2004) et en appliquant les taux de croissance du marché américain des produits biologiques. En rouge : estimation faite en considérant que le marché canadien représente 10 % du marché américain et en tenant compte des taux de change annuels.

Répartition des ventes de produits biologiques par type de produit au Canada en 2008

 

Lieux d’achat des produits bio
En 2008, les Canadiens achetaient surtout les produits biologiques auprès de détaillants conventionnels, incluant, entre autres, les épiceries, les pharmacies et les magasins à grande surface. Ceux-ci ont grandement stimulé l’émergence de produits biologiques sous les marques de distributeurs au cours de la décennie 2000-2010 (MAPAQ, 2005). Le principal fait saillant dans la distribution des produits bio au Canada est la forte croissance de la vente directe. Alors qu’en 2003, seulement 3 % des produits bio au Canada étaient directement vendus par les producteurs aux consommateurs, (MAPAQ, 2005), 19,6 % des ventes étaient ainsi réalisées en 2008 (AAC, 2010). Cette progression de la vente directe semble s’être faite au détriment de la part de marché des magasins spécialisés, qui est passée de 48 % en 2003 à 34,9 % en 2008. Les ventes dans les magasins spécialisés ont toutefois augmenté en valeur absolue au cours de cette période.

Répartition des ventes au détail des <a href='/articles/culture-bio/704-les-fondations-de-l_agriculture-biologique.html'>produits bio</a> en valeur et parts de marché 2008 (sources : AAA 2010)

Au Québec
Dans un récent sondage réalisé en 2011 au Québec auprès de 718 répondants de 18 ans et plus (Filière biologique du Québec, 2011), 55 % des personnes interrogées affirmaient consommer des produits biologiques. L’environnement, le soutien à l’économie locale, la santé et le goût se sont avérés être les principales motivations d’achat, alors que le coût des produits biologiques constituait le principal obstacle. Ce sondage révélait également que 70 % des répondants détenant un diplôme universitaire et que 66 % des répondants ayant un revenu familial de 90 000 dollars et plus déclaraient consommer des produits biologiques. Les personnes âgées de 65 ans et plus, celles ayant des revenus inférieurs à 15 000 dollars et celles n’ayant pas fait d’études après le secondaire, étaient moins enclines à consommer des produits biologiques que le reste de la population enquêtée. Le prix des produits biologiques demeure le principal facteur limitant leur consommation.
Dans le sondage de la Filière biologique du Québec, à la question « Où achetez-vous principalement vos produits biologiques? » 86 % des consommateurs ont mentionné acheter les produits biologiques principalement dans les supermarchés, ce qui confirme l’importance de ces derniers dans le commerce des produits biologiques.

Pour plus de renseignements : www.agrireseau.qc.ca