Actualité

Suisse, la belle croissance du bio continue…

Nov-Dec 2012

L ’évolution positive se maintient aussi bien pour l’agriculture biologique que pour le marché bio en Suisse. En effet, les exploitations agricoles suisses qui ont décidé de commencer leur reconversion au bio au début 2012 sont déjà au nombre de 220, soit 27,1 % de plus que l’an dernier. De son côté, le chiffre d’affaires du marché bio suisse en 2011 a encore progressé de 4,2 % à l’échelle du commerce de détail pour atteindre 1,738 milliard de francs (1,45 milliard d’euro).

«La ‘success story’ du bio se poursuit : toujours plus nombreuses sont les familles paysannes qui reconnaissent la chance offerte par l’agriculture biologique et misent sur l’innovation et le développement durable pour assurer leur avenir», c’est ce qu’affirmait le directeur de Bio Suisse Daniel Bärtschi lors de la conférence de presse annuelle de l’association.
L’inversion de la courbe constatée en 2011 se confirme en 2012. Pour la première fois depuis sept ans, Bio Suisse a enregistré en 2011 plus de nouvelles reconversions que de départs, nombre qui a encore augmenté de 27,1 % en 2012 par rapport à 2011.

En 2011, 5618 exploitations travaillaient selon le Cahier des charges de Bio Suisse. En comptant les 387 fermes qui sont en bio fédéral, le nombre de producteurs bio représente aujourd’hui 11 % environ de l’ensemble des exploitations agricoles suisses.

Le marché suisse des produits biologiques de 2007 à 2011 :
Chiffre d’affaires total en millions de francs Suisse (source Bio Suisse)
Le marché suisse des produits biologiques de 2007 à 2011:

Le marché Suisse des produits biologiques de 2007 à 2011 :
Évolution des diérents canaux de distribution ( en Francs suisses - Sources Bio Suisse)
Le marché suisse des produits biologiques de 2007 à 2011:  Le marché Suisse des produits biologiques de 2007 à 2011

 

Les produits biologiques toujours plus demandés
Le bio a aussi du succès dans le commerce : Le marché des denrées alimentaires biologiques a continué de bien progresser, et ce, malgré les conditions généralement plus difficiles que connaît le commerce de détail suisse. Le chiffre d’affaires bio a progressé de 4,2 % pour atteindre 1,738 milliard de francs (1,45 milliard d’euros – 4 milliards en France). Le bio atteint pour la première fois une part de marché de 6 % de l’ensemble des produits alimentaires et toutes les familles de produits les plus demandées ont progressé. Seuls les fruits, à cause d’une récolte très abondante qui a provoqué des baisses de prix, ont connu à la fois une légère baisse du chiffre d’affaires et une augmentation de la part de marché, qui a atteint 8 % contre 7,7 % l’année précédente. En revanche, la part des produits frais, qui représentent plus des deux tiers du marché bio, atteint même 8 %. Les oeufs et le pain frais caracolent en tête et atteignent des parts de marché impressionnantes de respectivement 19,2 % et 18,3 %. Enfin, la consommation par tête a augmenté de 4,7 % à 221 CHF.

Pérenniser l’approvisionnement
La réjouissante croissance constatée aussi bien du côté des producteurs que du marché ne doit cependant pas faire oublier qu’un nombre encore plus élevé de familles paysannes bio sera nécessaire pour couvrir la demande des consommateurs suisses – surtout pour les céréales et les oléagineux. Bio Suisse continue donc de s’engager dans le développement du marché, la vulgarisation, la recherche, la politique et la communication pour favoriser l’utilisation du potentiel d’avenir que recèle l’agriculture biologique.

Répartition de la <a href='/articles/reperes/752-la-distribution-des-produits-biologiques.html'>distribution</a> des produits biologiques par canaux de <a href='/articles/dossier/511-une-offre-de-plus-en-plus-importante.html'>distribution</a> 2011

Bio Suisse est la principale organisation bio de Suisse et la propriétaire de la marque Bourgeon. Cette organisation faîtière créée en 1981 représente les intérêts de ses 5 600 entreprises agricoles et horticoles Bourgeon, et plus de 800 entreprises agroalimentaires et commerciales ont conclu avec elle un contrat de licence Bourgeon. Toutes ces entreprises sont régulièrement contrôlées par des organismes indépendants qui vérifient et certifient qu’elles respectent bien le très strict Cahier des charges de Bio Suisse. Le Bourgeon garantit des produits de haute qualité agricole, écologique, nutritive et gustative.