compléments alimentaires

Bien connaître... Spiruline, un trésor de bienfaits

Sept-Oct 2007

LLes algues sont traditionnellement utilisées comme aliment dans les pays asiatiques en raison de leur grande valeur nutritionnelle. En Occident, bien que les Français soient les Européens qui utilisent le plus les algues, la consommation par habitant reste moins courante. Vertes, rouges et brunes constituent les trois grands genres d’algues macroscopiques propres à la consommation. Mais il existe aussi une micro- algue bleu-verte, dont l’origine remonte à plus de 3,5 milliards d’années : il s’agit de la spiruline. Sa composition constitue une source exceptionnelle de nutriments qui lui confère une place de premier choix dans le rayon des compléments alimentaires.

Origine et production de la spiruline (Spirulina platensis, Spirulina maxima, et d’autres variétés)

La Spirulina platensis est plus intéressante d’un point de vue nutritionnelle. Au départ, la spiruline croît naturellement dans les lacs salés du Mexique, d’Afrique ou des Antilles. C’est une algue unicellulaire, en forme de ressort, d’où son nom. Les civilisations aztèques et Mayas en connaissaient les vertus. Aujourd’hui, elle est cultivée dans plusieurs endroits du monde, tels que la Californie, Hawaï, Taïwan, la Chine ou l’Inde et même en France. La spiruline est produite dans des bassins de très faible profondeur (20cm) où l’eau est constamment remuée. En effet, cette algue demande beaucoup de lumière et de la chaleur (30° en permanence) pour se développer et réaliser la photosynthèse, source de nombreux phytonutriments. Elle emmagasine ainsi l’énergie solaire qui aura des effets bénéfiques sur l’organisme. L’eau peut être douce ou mélangée à de l’eau de mer en faible proportion, selon les lieux de production. Les sites sont choisis loin de toute pollution. Après une semaine de croissance vient le temps de la récolte. La spiruline est alors filtrée et nettoyée plusieurs fois. Puis elle est passée dans des séchoirs. Selon le lieu et la ferme de production le temps de séchage sera + ou - long. Elle est alors en poudre qu’il suffira de compresser pour en faire un comprimé, l’idéal sera sans excipient. Certaines entreprises font le choix d’un séchage à basse température (inférieure à 40°) pour mieux préserver les vitamines et phytonutriments. A l’issue de ce type de séchage, l’algue se présente alors sous forme de microgranules.

Caractéristiques

La spiruline a plusieurs points forts :
• 50 à 65% de protéines dont 18 acides aminés.
• Des acides gras essentiels (gamma-linolénique et linoléique) que le corps ne sait pas synthétiser
• Des vitamines dont la B12
• Des minéraux dont le fer
• Des pigments et enzymes comme la chlorophylle, des caroténoïdes, du B-carotène, de la phycocyanine, du SOD (superoxyde dismutase).

Actions

• Action de détoxination : grâce à la présence de chlorophylle, la spiruline stimule l’évacuation des déchets du corps et purifie le sang.
• Action de reconstitution.
• Action de revitalisation sous l’effet des vitamines, acides aminés, acides gras, minéraux.
• Action sur le système immunitaire et neuro-psychique.

Utilisations

Employée comme complément alimentaire, elle est à conseiller à tous les âges.
• Les enfants, en période de croissance
• La femme enceinte et allaitante
• Les végétariens notamment par l’apport de B12 ou pour combler d’éventuelles carences
• Les personnes anémiées grâce à la présence de fer
• L’accompagnement des régimes minceur : la concentration en protéines donne un sentiment de satiété
• Le sportif pour augmenter la résistance et améliorer la récupération après l’effort
• Les gens stressés et fatigués physiquement et intellectuellement
• La récupération après une maladie A noter :
• L’efficacité de la spiruline provient de la synergie des constituants entre eux ainsi que de l’aspect énergétique.
• L’iode se trouve à l’état de trace dans la spiruline et n’entraîne donc pas de contre-indications pour les hyperthyroïdies

 

Spiruline et lutte contre la malnutrition

Des ONG se sont investies pour informer et aider les pays en émergence à s’approprier les techniques de culture afin de s’équiper de petits centres de production locale de spiruline dans un but humanitaire. Ces fermes sont situées au Burkina Faso, Mali, Niger, Burundi, Togo, République Centre Afrique… Les propriétés nutritionnelles de la spiruline permettent de lutter contre la malnutrition des enfants. Elles aident également les personnes atteintes du VIH du Sida en contrôlant les infections au Candida Albicans qui entraînent une sévère malnutrition. « Les essais cliniques montent que 1 à 3 g de spiruline par jour pendant 4 à 6 semaines suffisent à complémenter les repas des enfants de 0 à 5 ans de manière à les sortir de la malnutrition ». (Congrès Mondial de la Nutrition de 1999)

Spiruline et cuisine

Une autre façon d’utiliser la spiruline est de l’intégrer dans l’alimentation quotidienne. La manière la plus appréciée d’utiliser la spiruline est de la mélanger au jus de fruits ou de légumes mélangés au mixer à raison d’une cuillère à café pour un grand verre. On peut l’intégrer aussi aux tartes aux légumes, aux sauces, aux soupes et même au fondant au chocolat en gardant la main légère !