compléments alimentaires

La bromelaïne, efficace bien au delà de la digestion

Juillet - Août 2014

Traditionnellement, l’ananas est utilisé pour soulager les maux d’estomac et faciliter la digestion. Mais les bienfaits sur l’organisme d’une de ses substances actives vont bien au delà de ses propriétés digestives…

La bromélaïne ou broméline, est la principale substance active du jus d’ananas frais et de sa tige. 100 grammes en contiendraient de 45 à 100 mg. Seulement, pour obtenir de réels bénéfices sur l’organisme, il faudrait en consommer au minimum un kilo tous les jours ! Le recours à un complément est donc indispensable.

 

Améliore le confort digestif

La bromélaïne est un mélange d’enzymes protéolytiques, c'est-à-dire qui favorisent la digestion des protéines alimentaires, tout comme la trypsine ou la papaïne extraite de la papaye. Elle augmente aussi l’absorption des autres nutriments du repas. Avec l’âge, les fonctions pancréatiques et digestives s’amenuisent et la digestion est parfois imparfaite, entraînant des ballonnements et des inconforts digestifs. La prise de bromélaïne pendant les repas facilite donc la digestion et atténue les désagréments. L’activité digestive de la bromélaïne se notifie en GDU (Gelatin Digesting Unit) et exprime le nombre d’unité de dissolution de la gélatine par gramme. D’après certaines études, 2000 GDU par gramme semble être un dosage efficace. Vous pouvez également lire UCL, pour « Unité de Coagulation du Lait ». Pour comparer ces produits, retenez : 1 unité GDU = 1,5 unité UCL.

D’autres études ont mis en évidence que la prise de bromélaïne chez la souris inhibe les contractions de l’intestin et serait donc un très bon antispasmodique intestinal. Elle permettrait également de diminuer l’inflammation du côlon chez des patients présentant une maladie inflammatoire chronique de l’intestin (Rectocolite Hémorragique ou Maladie de Crohn) en diminuant la sécrétion de cytokines proinflammatoires. Même si la plupart des enzymes sont dégradées pendant la digestion, la bromélaïne, elle, est partiellement absorbée au niveau du tube digestif et se retrouve donc dans la circulation générale où elle exerce une action systémique.

 

Soulage les articulations

Au niveau articulaire, elle soulage l’inflammation, l’enflure et la douleur, sans effets secondaires contrairement aux anti-inflammatoires classiquement prescrits qui peuvent rendre la paroi de l’estomac sensible1. Elle peut donc se coupler à la prise de chondroïtine, glucosamine et de tout autre complément à visée articulaire.

 

Réduit les oedèmes post-opératoires

De par ses effets anti-inflammatoires, elle réduit les oedèmes et l’enflure après :

● Les petites chirurgies locales (extraction dentaire2, cataracte3, épisiotomie4)

● Les petits traumatismes du quotidien (hématomes5, contusions)

● Les plus lourdes interventions chirurgicales (fractures des os longs)6. À raison de 1500 mg à répartir tout au long de la journée, sur deux semaines.

 

Elle peut aussi se conseiller :

● Chez les sportifs, avant et après les entraînements ou les compétitions, car elle accélère la récupération et la guérison des

petites blessures musculaires. Elle sera donc indiquée pour les personnes pratiquant des sports de combat ou de contact.

● Chez vos clients ayant eu un infarctus ou un AVC, afin de diminuer l’agrégation plaquettaire7 et donc de baisser sensiblement la formation de caillots sanguins.

● Chez les personnes qui souffrent de rhinosinusites8 aigües (rhume, rhume des foins) ou chroniques (allergies environnementales) car elle réduit la congestion des sinus et les maux de tête inhérents.

● Chez les femmes ayant des douleurs menstruelles puisqu’elle possède un effet relaxant sur le col de l’utérus. Attention toutefois à ne pas dépasser 2 g par jour puisque ses effets anticoagulants risquent d’augmenter les pertes sanguines.

● Pour améliorer le confort urinaire, en complément de la cranberry, car son effet anti-inflammatoire apaise les irritations et le gonflement de la vessie.

De plus, lors de certaines études, la prise simultanée de bromélaïne et d’antibiotiques (ou d’autres médicaments) a potentialisé les effets de ces derniers. Ce phénomène pourrait s’expliquer par une augmentation de l’assimilation de ces substances et par un accroissement de la perméabilité des tissus « malades », permettant une meilleure efficacité des traitements.

 

Comment la conseiller ?

Sa prise est à répartir tout au long de la journée. Pour une aide digestive, elle se prendra pendant le repas et pour les autres indications de préférence à jeun avant les principaux repas.

 

Combien ?

Vous pouvez conseiller en toute sécurité d’emploi, de 500 à 3000 mg selon les cas, en cure courte ou sur le long terme.

 

Précautions d’emploi

De par son action antiplaquettaire, il est prudent de ne pas la conseiller au delà de 3 g avant toute intervention chirurgicale, avec la prise d’anticoagulants ou d’autres suppléments comme le curcuma ou les oméga-3 qui ont également tendance à fluidifier le sang.

Angélique Houlbert

Nutritionniste

 

1) Brien S, Lewith G, et al. Bromelain as a Treatment for Osteoarthritis : a review of clinical studies. Evid complement alternat Med. 2004 Dec; 1(3):251-257

2) Tassman G, Zafran J, Zayon G. A double-blind crossover study of plant proteolytic enzyme in oral surgery. J Dent Med 1965;20:51-54.

3)Spaeth GL. The effect of bromelains on the inflammatory response caused by cataract extraction: a double-blind study. Eye Ear Nose Throat Mon 1968;47:634-639

4)Zatuchni GI, Colombi DJ. Bromelains therapy for the prevention of episiotomy pain. Obstet Gynecol 1967;29:275-278.

5)Woolf RM, Snow JW, Walker JH, Broadbent TR. Resolution of an artificially induced hematoma and the influence of a proteolytic enzyme. J Trauma 1965;5:491-498.

6)Kamenicek V, Holan P, Franek P. Systemic enzyme therapy in the treatment and prevention of posttraumatic and postoperative swelling. Acta Chir Orthop Traumatol Cech 2001;68:45-49

7)Heinicke RM, van der Wal L, Yokoyama M. Effect of bromelain (Ananase) on human platelet aggregation. Experientia 1972;28:844- 845.

8) Braun JM, Schneider B, Beuth HJ. Therapeutic use, efficiency and safety of the proteolytic pineapple enzyme Bromelain-POS in children with acute sinusitis in Germany. In Vivo. 2005 Mar- Apr; 19(2): 417-21