compléments alimentaires

La L-carnosine contre le vieillissement

Juil-Aout 2011

Contre le vieillissement de l’organisme, vous connaissiez déjà les substances antioxydantes qui neutralisent les excès de radicaux libres, les plantes qui modulent l’activité hormonale des hommes et des femmes mais peut-être connaissez-vous moins les substances nutritionnelles qui contrent les phénomènes de glycation….



Qu’est-ce que la glycation ?

La Glycation (ou glycosylation non enzymatique) est le troisième, mais aussi le moins connu de vos clients des mécanismes du vieillissement. En effet, après le stress oxydatif et le déclin hormonal, une autre raison pour laquelle le corps vieilli est la « caramélisation » de ses protéines qui résulte de niveaux chroniquement élevés de la glycémie. En effet, quand le taux de sucre sanguin est continuellement élevé par rapport à la normale, les molécules de « sucres » vont réaliser des liaisons croisées avec les protéines, qui au passage perdront leur fonctionnalité. Et lorsque trop de protéines deviennent non fonctionnelles, le corps devient la cible des maladies dégénératives et vieillit prématurément. En fait, c’est exactement ce que l’on mesure quand on détermine la valeur de l’hémoglobine glyquée, l’Hba1c, chez le diabétique. Plus ce chiffre est élevé et plus il révèle que les glycémies ont été élevées au cours des 120 derniers jours. Seulement dans l’organisme, les dégâts du sucre ne s’arrêtent pas à cette protéine et s’étendent aux autres protéines et en particulier au niveau des immunoglobulines (défenses immunitaires), de l’albumine et de l’insuline. Et quand les protéines cessent de fonctionner, l’organisme vieillit prématurément.

Un vieillissement prématuré…

Les protéines, pour rappel, sont essentielles au bon fonctionnement de tout l’organisme et leurs dégradations, par le stress oxydatif (l’excès de radicaux libres) ou la glycation, engendre un vieillissement précoce de l’ensemble des organes. Ce vieillissement est par exemple directement visible sur la peau où les rides et la perte d’élasticité en sont les principaux signes apparents. Mais à côté de ces signes perceptibles, de cette face visible de l’iceberg, se cache un vieillissement de l’ensemble de l’organisme car les muscles, les vaisseaux sanguins, les yeux, le cerveau et de nombreux autres organes sont touchés par cette glycation des protéines. Les protéines glyquées, appelées aussi produits de glycation avancée ou AGE (Advanced Glycosylation End products), perdent ainsi certaines de leurs propriétés et de leurs activités. Elles s’agrègent entre elles et empêchent la bonne perméabilité vasculaire, opacifient le cristallin de l’oeil et bloquent certaines transmissions de l’influx nerveux. En fait, la cascade de réactions est responsable des pathologies vasculaires de vos clients diabétiques et serait directement impliquée dans les cas d’insuffisance rénale. Alors avez-vous une solution à proposer à vos clients pour bloquer cette cascade ?

… la L-carnosine à la rescousse

La L-carnosine est en fait un petit peptide, qui contient deux acides aminés : la bêta-alanine et la L-histidine. Naturellement présente dans l’organisme au niveau des muscles, du coeur et du cerveau, c’est elle qui protège les protéines cellulaires de la glycation car elle intervient au niveau des premières étapes de ce processus pour former des produits inoffensifs et rapidement éliminés. Elle réagit ainsi avec les sucres pour former de la carnosine glyquée qui elle, est non toxique pour l’organisme et qui peut être rapidement éliminée hors du corps.
La L-carnosine, en évitant la glycation de certaines protéines, est donc l’ange gardien de la santé et de la longévité cardio-vasculaire, musculaire, neurologique et oculaire. De plus, son excellent pouvoir antioxydant protège les membranes des cellules, comme peut le faire la vitamine E. Seulement voilà, la concentration musculaire de L-carnosine baisse considérablement avec l’âge. Et c’est ce qui pourrait expliquer en partie la fonte musculaire associée au vieillissement. Ainsi, la réduction progressive de la teneur en carnosine dans l’organisme, associée à une alimentation moderne toujours plus riche en aliments à Index Glycémiques élevés, rend une supplémentation en L-carnosine souhaitable, voire indispensable chez certains de vos clients

Pour qui ?

Vous allez pouvoir recommander la L-carnosine :
● Pour lutter contre le vieillissement global de l’organisme et la fonte musculaire, car elle prolonge la durée de vie des fibroblastes de la peau et revitalise les cellules avancées en sénescence qui ont une capacité de prolifération plus limitée avec l’âge,
● Pour empêcher les complications du diabète, principalement les complications micro-vasculaires : neuropathie, rétinopathie, néphropathie,
● Chez tous vos clients atteints de maladies cardiovasculaires ou en prévention dans les familles à risque,
● Chez les personnes qui ont des antécédents familiaux de cataracte ou en cas de cataracte déclarée pour en limiter le développement,
● En cas d’insuffisance rénale,
● En cas de maladie d’Alzheimer déclarée car elle aurait une action sur les plaques bêta-amyloïdes,
● Et enfin comme puissant agent cicatrisant, très utile en cas de brûlures, d’ulcères gastriques et de suites d’interventions chirurgicales.

Quel dosage ?

Vous pouvez conseiller 300 à 400 mg par prise, une à trois fois par jour soit entre 300 et 1200 mg quotidien pendant les repas. Et comme cette substance nutritionnelle est parfaitement atoxique, elle peut se recommander dès l’adolescence, chez vos petits clients diabétiques de type I qui doivent im- pérativement prévenir les complications engendrées par cette maladie.



Des études chez nos amis les bêtes
Lors d’études sur des lapins qui suivaient un régime riche en cholestérol, lorsqu’on leur administrait un supplément de L-carnosine, ont a pu observer qu’ils étaient protégés de la formation de plaques d’athérome et de la cataracte.