compléments alimentaires

Des phanères solides et une peau resplendissante…

Mai-Juin 2012

Avec les années ou selon le mode de vie et l’équilibre émotionnel de vos clients, la santé de leurs cheveux et de leurs ongles peut être mise à rude épreuve… Les cheveux deviennent cassants, fragiles, ternes et les ongles perdent de leur résistance aux chocs, ils se cassent ou ne poussent pas rapidement. Quels sont les aliments et les compléments que vous pouvez mettre dans leurs paniers pour fortifier leurs phanères et ceux qui seront utiles pour donner un « coup de jeune » à leur peau ? Biolinéaires vous guide …

Le terme «phanère» désigne en fait les productions protectrices de l’épiderme comme les cheveux, les ongles et les poils qui renferment une forte teneur en kératine. La kératine est une protéine de structure qui contient elle-même de fortes proportions d’acides aminés soufrés, et en particulier de la cystéine responsable de la rigidité, de la cohésion et de la résistance de sa structure car elle forme des ponts disulfures entre les molécules. Les cheveux, par exemple, sont constitués à 14 % de cystéine et les ongles à 10%. Et lorsque les cheveux ou les ongles deviennent cassants, cela peut résulter d’une faiblesse des liaisons. De plus, la vitesse de la pousse des cheveux et le diamètre des fibres capillaires sont étroitement liés à la teneur en cystéine des follicules pileux. En parallèle de la cystéine et du soufre qu’elle contient, d’autres substances jouent également un rôle crucial dans la croissance et l’apparence des cheveux et des ongles : les vitamines du groupe B, le zinc ou encore le silicium qui s’incorporent au niveau de cette kératine.

À la recherche des nutriments des phanères

Comme nous venons de le voir, certaines vitamines et autres substances nutritionnelles sont indispensables à la bonne intégrité des cheveux et des ongles, et vous devez conseiller les aliments qui en contiennent le plus. Tout d’abord, il est impératif de faire le plein d’acides aminés soufrés (cystéine ou méthionine). En effet, l’apport en soufre doit être suffisant puisque c’est ce dernier qui rend les parois cellulaires plus perméables et ainsi facilite le passage des divers nutriments dans la fibre même des cheveux. Et si vos clients vous disent avoir des cheveux et des ongles cassants, il est fort probable qu’il s’agisse d’une déficience en soufre.
Votre Conseil :
Les aliments qui contiennent le plus d’ACIDES AMINES SOUFRES et de SOUFRE sont : les graines de soja grillées, les rognons, les foies animaux, les graines de tournesol séchées, les noix du brésil, les poissons et les viandes.
Le ZINC est quant à lui présent dans les huîtres, les foies animaux, les viandes en général (en particulier l’agneau), le germe de blé, les graines de courges et de sésame, le son de blé, l’ail, l’oignon, le poireau, les choux. Les aliments riches en VITAMINES B sont évidemment la levure de bière, mais aussi les foies animaux, les oeufs et les bananes.


Les aliments qui font la peau belle

Comme vous le savez, la peau est un bon révélateur de l’équilibre interne et surtout de la qualité de l’alimentation. En cette période de l’année, il faut d’ores et déjà protéger la peau des premiers rayons du soleil. En effet, même si l’exposition au soleil est primordiale pour synthétiser la vitamine D, il faut aussi bien doser le temps d’exposition afin de ne pas subir les méfaits des rayons UV qui engendrent à long terme un excès de radicaux libres. Pour prévenir ces dommages, vous devez orienter vos clients vers des aliments qui apportent un maximum d’antioxydants protecteurs de la peau et de bons acides gras pour permettre la bonne hydratation des couches de l’épiderme.
Apporter des antioxydants protecteurs
Pour les apports en antioxydants et surtout en flavonoïdes et en caroténoïdes, vous devez recommander : les fruits et légumes d’une couleur orangée (abricot, mangue, carotte…), les légumes d’une couleur vert foncé pour leur teneur en bêta-carotène ou encore les haricots verts, le persil, le brocoli car ce sont également des sources d’autres caroténoïdes comme la lutéine, la cryptoxanthine et la zéaxanthine qui protègent du vieillissement prématuré de la peau. Vous pouvez aussi proposer des encas 100% fruits sous forme de « pépites » de framboises, de myrtilles ou de fraises à emporter partout.
Axer sur les bonnes graisses
Pour favoriser les bons acides gras, ce sont les huiles d’onagre, de bourrache, de germe de blé et d’olive que vous devez inclure dans leurs paniers. Vous pouvez également conseiller les olives noires ou vertes, en entrée dans les salades fraîches. Vous pouvez également recommander de saupoudrer sur les aliments du germe de blé et de la levure de bière, pour leurs teneurs en vitamine E et en vitamines B. D’ailleurs pour faire le plein de ces vitamines, vous devez aussi conseiller la consommation régulière de céréales complètes : müesli, flocons d’avoine, pain complet ou intégral au levain, riz complet.

...suite...

H2O rime avec Hydratation de la peau
L’apport hydrique est aussi une des armes essentielles pour avoir une belle peau. Il est donc important de recommander la consommation d’eau tout au long de la journée, sous forme d’eau plate si besoin agrémentée d’un filet de jus de citron mais également sous forme de tisanes ou de thés non sucrés et pour coupler hydratation et antioxydants : un verre de jus de framboise, de mûre, de canneberge à chaque petit déjeuner.

Les suppléments spécifiques de la beauté

Quand on vous demande conseil pour la beauté de la peau, des cheveux et des ongles, n’orientez pas seulement vos clients vers le rayon cosmétique, mais faites un détour par le rayon complément alimentaire car c’est bien connu : la beauté vient de l’intérieur !
L’acide hyaluronique pour une action au niveau de la peau du visage et des lèvres
L’acide hyaluronique ou Hyaluronate de sodium, est naturellement présent dans les cellules du derme où son rôle est avant tout de retenir l’eau. Sa texture viscoélastique permet la formation d’une véritable couche de soutien ferme et souple à la fois qui donne cet aspect rebondi à la peau. Toutefois, au fil du temps, sa production interne diminue, ce qui entraîne tout d’abord un dessèchement de la peau puis l’apparition de ridules et rides par relâchement cutané. De plus, les expositions brutales ou prolongées aux UV ont au fil des années des répercussions néfastes sur la beauté de la peau.
Votre conseil :
pour permettre une hydratation cutanée et ainsi préserver l’éclat de la peau et améliorer son élasticité, vous pouvez recommander la prise d’acide hyaluronique à raison de 100 à 120 mg par jour à prendre au cours d’un repas et pour un maximum d’efficacité, vous pouvez conseiller en synergie la prise de vitamine C qui favorise la formation de collagène, un second effet bénéfique pour la beauté de la peau.
Le silicium pour renforcer la peau et les phanères
A partir de la quarantaine, on observe une baisse de la teneur en silicium au niveau de la peau, entraînant une perte d’élasticité et un relâchement des tissus de soutien responsables de l’apparition des rides. Le silicium qui intervient dans la synthèse de collagène et d’élastine, ne va plus assurer son rôle de charpente. La peau se relâche et les ongles des mains et des pieds qui perdent jusqu’à 50% de leur silicium deviennent plus cassants, leur pousse est plus lente comme celle des cheveux qui deviennent également à leur tour plus fins et plus fragiles. On assiste parfois, à partir de la cinquantaine, à une chute de cheveux précoce due à un manque de silicium au sein même de la fibre capillaire.
Votre conseil :
Sur une cure d’un mois, faites consommer tous les matins une source de silice colloïdale ou organique, sous forme buvable ou de gélules. D’ailleurs, dans vos rayons, ayez différentes sources de silicium : silice colloïdale (prêle, ortie, bambou) ou silice organique (acide orthosilicique) afin de satisfaire l’ensemble de votre clientèle.
Le collagène pour gommer les signes extérieurs du vieillissement
Le derme est constitué principalement d’eau mais aussi de fibres protéiques telles que l’élastine et le collagène qui assurent sa résistance, son extensibilité et son élasticité. Le collagène est directement responsable de la structure de la peau. Avec les années, la baisse progressive de sa production entraîne indéniablement l’apparition de rides et ridules sur le visage et le relâchement cutané sur l’ensemble du corps. Une supplémentation peut s’avérer nécessaire pour améliorer la fonction de soutien du derme.
Votre conseil :
2 à 3 grammes par jour de collagène, généralement au cours des repas principaux sur deux mois, en alternance avec l’acide hyaluronique, et couplée avec celle de vitamine C et de silicium.

Le soufre pour soutenir la formation de kératine et de collagène
Comme nous l’avons vu précédemment, le soufre est un élément fondamental. Dans les compléments alimentaires, la source la plus importante de soufre est le MSM (méthyl-sulfonyl-méthane), mais il peut également être fourni par les acides aminés soufrés comme la L-cystéine, la NAC (N-acétyl-cystéine) ou encore la méthionine.
L’huile d’onagre pour la souplesse et l’élasticité de la peau
A la ménopause, mais pas seulement, arrivent les premières sécheresses cutanées, buccales et vaginales. L’huile d’onagre, qui possède une action protectrice sur l’ensemble du tissu cutané, va fournir toutes les substances indispensables à sa bonne hydratation afin d’éviter que l’épiderme ne s’affine, sèche, se ternisse et se ride.
Votre conseil :
Conseillez 3 à 6 capsules par jour d’huile d’onagre, normalisée en acide gamma-linolénique, sur une cure de trois mois, en veillant bien à ce que vos clients consomment de bonnes graisses dans leurs assiettes.
Le zinc pour ralentir la chute des cheveux et limiter l’acné
Comme le zinc intervient dans la synthèse de la kératine, côté chevelure, sa prise couplée à celle de vitamine B6 améliore très sensiblement la pousse des cheveux. Couplé à la taurine et aux catéchines du thé vert, il ralentirait même leur chute quotidienne. Le zinc intervient aussi au niveau de l’hydratation du cuir chevelu et donc il aide à prévenir les pellicules. De plus, selon une étude française, un apport quotidien de zinc permet de réduire significativement l’inflammation des lésions cutanées et donc contribue à diminuer le nombre de boutons acnéiques.
Votre conseil :
Vous pouvez le conseiller seul ou dans un complexe qui regroupe également d’autres vitamines et minéraux pour pallier les diverses déficiences.
Choline, inositol et paba… le trio complémentaire gagnant
La choline et l’inositol interviennent dans le métabolisme des graisses et agissent donc au niveau des follicules en permettant une bonne hydratation et un bon apport en graisses de ceux-ci. Une carence en inositol peut se traduire par l’apparition d’une calvitie, d’où son apport essentiel.
Le Paba (Acide para-amino-benzoïque) quant à lui est un cofacteur des vitamines B qui joue un rôle entre autre dans l’apparition des cheveux blancs.
Ce trio est souvent intégré dans de multiples complexes beauté, en association avec des vitamines B, de la cystéine, du zinc et des bonnes sources d’acides gras.

Des complexes « prêts au conseil »
Tous les laboratoires ont désormais leur propre complexe beauté regroupant tous les nutriments essentiels à la beauté des phanères et de la peau. Ces formes peuvent être très faciles à conseiller à vos clients novices qui n’ont pas l’habitude de consommer des compléments alimentaires. En effet, de simples déficiences en certains nutriments suffisent parfois à rendre les phanères moins résistants et la peau plus terne. Pour vos autres clients, qui consomment régulièrement des complexes multi-vitaminiques, axez sur les acides gras ou l’acide hyaluronique ou encore le collagène seul, et faites alterner les prises.