compléments alimentaires

La maca: la plante adaptogène venue du Pérou

sept-oct 2009

Avec l’arrivée de l’automne, les organismes vont avoir besoin d’un coup de pouce pour contrer tous les petits stress quotidiens qui perturbent peu à peu les différentes fonctions du corps. La fatigue s’accumule, les visages se ferment et le système immunitaire peine à se défendre contre les agresseurs. Une solution ? Une plante venue du Pérou…

La maca, de son nom latin Lepidium meyenii, est un tubercule que l’on retrouve sur les très hauts plateaux péruviens et qui a su au fil des décennies perdurer dans cet environnement hostile, résistant aux gelées et au vent froid et sec… Cette racine sacrée, également appelée ginseng péruvien, est traditionnellement utilisée dans la pharmacopée péruvienne pour soulager différents troubles hormonaux comme les baisses de libido, les désagréments liés à la ménopause ou aux cycles menstruels mais aussi pour stimuler un système immunitaire affaibli, redonner concentration et mémoire ou encore tonifier l’organisme en général.

Le stimulant hormonal des hommes et des femmes


Une plante tonique qui régule l’activité des surrénales
Les glandes surrénales, situées au dessus des reins, sont responsables de la sécrétion d’hormones comme les corticoïdes ou les catécholamines, en relations étroites avec les phénomènes de stress ponctuels ou prolongés. D’ailleurs, ce sont ces mêmes glandes qui produisent le cortisol, cette fameuse hormone du stress que l’on retrouve dans les urines des personnes angoissées. Selon de récentes études effectuées sur des souris, le stress ressenti sur le long terme, et en particulier la sécrétion chronique de cortisol par les surrénales qu’il engendre, serait une des premières causes de la dépression. Ainsi, pour éviter la déprime saisonnière, qui peut commencer dès les premiers jours de l’automne, une cure préventive de maca pourrait être bénéfique aux personnes sujettes à ce type de mal être récurrent.
Redonne vigueur et énergie à tous ceux qui la consomme
En agissant sur les surrénales, la maca augmenterait les différentes hormones indispensables au tonus, procurant ainsi un mieux être rapide et surtout un moindre besoin de sommeil accompagné de l’impression d’un repos plus réparateur et d’une plus faible sensation de fatigue au réveil.
Améliore le désir sexuel
La maca n’est pas à proprement parler une plante aphrodisiaque mais plutôt un stimulant hormonal global qui va améliorer la libido des hommes et des femmes qui la consomment. Son action tonique est assez rapide et vous pouvez conseiller des extraits standardisés qui garantissent une teneur constante en principes actifs. Dans ce cadre, cette plante peut être associée à la prise de deux autres plantes : le Tribulus terrestris et la Cuscuta chinensis.
Améliore les troubles hormonaux féminins
Cette plante possède aussi des propriétés exceptionnelles en tant que régulateur des cycles menstruels et peut donc être utilisée en complément du Dioscoréa et du Gattilier chez les femmes en pré ménopause mais aussi chez les jeunes femmes dès l’adolescence, en cas de règles douloureuses ou abondantes. Après un mois de cure, les utilisatrices disent retrouver en plus un meilleur aspect de leur peau qui devient moins sèche et plus souple.
Renforce l’organisme face aux agressions extérieures
En apportant tous les nutriments indispensables au système immunitaire, la maca permettrait de mieux contrer les agressions de l’automne et de l’hiver, seule ou en association avec d’autres plantes immunostimulantes comme le Panax ginseng
Redonne mémoire et concentration
Selon certaines études, effectuées sur des souris, la prise de maca permettrait d’améliorer la mémoire en assurant une meilleure concentration. Cette plante peut donc être conseillée aux séniors et aux personnes actives qui doivent rester concentrées tout au long de la journée, au travail ou dans leurs tâches quotidiennes.

A qui la recommander ?

Elle peut être conseillée seule en cas de fatigue passagère récemment apparue accompagnée ou non d’une baisse de la libido. Elle peut aussi compléter l’action d’autres plantes à visée hormone- like chez les jeunes femmes ou les femmes en péri-ménopause.

Pendant combien de temps ?

Une cure de 3 semaines à un mois est généralement conseillée. Les effets se font ressentir très rapidement, dès la première semaine, ce qui en fait un supplément de choix chez les personnes voulant retrouver un meilleur tonus assez vite.

Quand et combien ?

A conseiller de préférence le matin au petit déjeuner sous forme de comprimés d’extraits standardisés pour plus d’efficacité à raison de 300 à 600 mg quotidiens, avec un apport minimum de 150 mg de macamides.


American Psychological Association, news release, April 16, 2006

Qu’est-ce qu’une plante adaptogène ?
Une plante adaptogène augmente la capacité de l’organisme à s’adapter aux différents stress auxquel il est confronté tous les jours. La prise d’une telle plante permet d’accroître la résistance en régularisant différentes fonctions internes, soit en stimulant certains organes, soit au contraire en diminuant leurs fonctionnements.