Hommes et compétences

Une filière toujours dynamique !

Jan-Fev 2013

Invité à un apéritif dinatoire il y a quelques jours, je suis arrivé une bouteille de vin bio à la main… Dans la soirée, la maîtresse de maison a abordé le sujet « travail » et m’a demandé mon métier. Je lui en parle avec plaisir et aborde mon activité dans la filière bio. À ma grande surprise, j’ai vu une réaction amusée. « ha, oui ! le bio ! j’avais remarqué ta bouteille de vin ! mais c’est un phénomène de mode, non ? »

Ce n’est pas la première fois que je ressens chez mes interlocuteurs cette petite pointe d’amusement, à la limite de la moquerie… Ces rencontres m’ont permis de roder mon discours sur les bienfaits, l’histoire, les valeurs et le dynamisme de la filière. Car il faut encore convaincre !

Je ne suis pas sociologue et je ne m’engagerai pas sur la question mode ou pas mode !

Je suis recruteur et je constate, jour après jour, le dynamisme de cette filière en cette période de crise et de morosité. Cela mérite bien d’être souligné, haut et fort !

En effet, ce dynamisme se constate tous les jours avec le nombre d’offres d’emplois publiées sur le site www.bio-emploi.com. De même, chaque jour, nous recevons, en moyenne, 4 candidatures spontanées qui viennent s’ajouter à notre CVthèque.

De plus en plus de personnes souhaitent quitter le secteur conventionnel pour se diriger vers le secteur bio.

Que se cache t’il derrière cette « mode » ?

Lorsque l’on examine les motivations de ces personnes qui candidatent spontanément sur le site, on peut lire dans leur courrier d’accompagnement, la recherche de sens, de valeurs, que le secteur conventionnel ne semble plus véhiculer. Les gens ont aujourd’hui besoin de retrouver un épanouissement personnel dans le travail et espèrent le (re)trouver dans la filière bio. Avoir le sentiment de travailler plus uniquement pour gagner un salaire, mais pour contribuer à quelque chose… participer à quelque chose…

Bien entendu, en entretien, il est important de ramener à la réalité les postulants ! Ne pas briser leurs attentes légitimes, bien entendu ! il est important pour tout le monde d’être dans cette quête de sens et de valeurs.

Mais, il est tout de même nécessaire d’apporter un regard critique et objectif sur un « marché » aussi attractif et intéressant soit il ! car il s’agit bien d’un marché, avec ses règles, ses lois et ses contraintes. Tous les acteurs qui y participent avec plus ou moins d’éthique, de valeurs, d’Histoire (avec un grand H) sont dans une logique de notamment…

 

De même, de plus en plus d’entreprises du secteur recrutent. Parmi leurs souhaits N°1 : « trouvez-moi quelqu’un qui connaisse l’univers du bio, de la distribution bio… ». Cela devient de plus en plus compliqué, faute de monde !

Il faut donc, à un moment, se retourner vers le secteur conventionnel pour pouvoir attirer de nouvelles compétences. Comment les attirer ? Pas forcement en leur promettant des salaires extraordinaires. Ce n’est pas encore toujours le cas…

Mais c’est bien sûr les valeurs qu’il faut communiquer. Valeurs des produits, des dirigeants, des bienfaits des produits…
Ainsi, vous pourrez trouver la bonne adéquation ! Lorsque nous sommes partis de cette soirée, ma compagne et moi, nous avons parlé de cette réaction étrange que cela peut parfois susciter…

Je lui faisais part du fait que je devais trouver un sujet pour rédiger mon article… et il faut rendre à César ce qui est à César, elle m’a glissé cette idée de sujet.
Et en prime, une excellente idée de sa part, que je m’empresse de vous faire partager ! C’est l’époque des fameux stages d’observation des classes de troisième…

C’est le moment idéal pour prendre des jeunes en stage dans vos entreprises et de les préparer à redécouvrir ce qu’est une Valeur, dans un premier temps, et quelles valeurs ils pourront trouver dans cette filière.

L’avenir se prépare dès aujourd’hui et si ce n’est pas qu’un effet de mode, les générations futures devront continuer de porter le flambeau. Espérons que cette dynamique ne s’arrête pas et que le Bio continue d’être porteurs de sens.

M. Jean de Paredes 1 rue Albert Camus - 33310 Lormont contact@bio-emploi.com www.bio-emploi.com Tél. : 05 56 06 74 22 / 06 10 90 26 68