Hommes et compétences

Les devoirs du candidat et des entreprises…

Janvier-Février 2015

Suite logique des articles précédents (je sais… je tiens un bon filon !), après les droits du candidat, nous allons parler des devoirs !

En effet, l’un ne va pas sans l’autre. À votre avis ? Est-il plus compliqué de connaître son devoir ou de faire son devoir ?

Petit florilège de « devoirs » à connaître de part et d’autre du bureau d’un recruteur… Loin de moi l’idée de vouloir donner des leçons !

Cette profession ou pratique n’étant que très peu cadrée (nous avons vu déjà les obligations légales en matière de discrimination) cela peut laisser la porte ouverte à des pratiques, des comportements curieux, surprenants ou déplacés…

 

Les certifications

La profession a elle aussi certains labels ou certifications… Les cabinets de recrutement qui affichent fièrement les logos d’organismes certificateurs  doivent proposer une charte du candidat et le respect de certaines procédures.
Les plus connus étant la norme ISO et la norme AFNOR (NF Service) ou encore la certification Syntec, le syndicat des cabinets de recrutement qui propose une charte du Recrutement « RESPONSABLE » intéressante, mais dont j’ai tout de même relevé une interrogation.  En effet, en préambule, les rédacteurs de cette charte énumèrent les constats qui les ont poussé à la rédiger.

Premier constat : « La nécessité de clarifier le rôle et les responsabilités des entreprises et des cabinets en posant les droits et obligations de chacune des parties dans le processus de recrutement. » Notez bien le terme de « responsabilités »

Deuxième constat : «  le besoin d’inscrire le recrutement Responsable dans un processus maîtrisé respectueux des spécificités et des intérêts de chacun ». Il ne manquerait plus que l’on ne maîtrise rien ! Important de le rappeler (sic !)

Troisième constat : «  L’importance de positionner le candidat dans une relation équitable et responsable en posant clairement ses droits et ses devoirs ». Notez bien le terme de « devoirs ».

Ces constats me laissent dubitatif… 

Une entreprise ou un cabinet aurait des obligations ? Et les candidats des devoirs ? C’est bien une charte rédigée par des entreprises ! Une obligation, en termes juridiques un devoir visé par un article de code s’entend comme une obligation. Vous aurez le devoir de respecter une obligation et l’obligation de ne pas vous soustraire à un de vos devoirs.

 

D’un point de vue moral et philosophique, respecter la personne humaine est une obligation morale. Payer ses impôts est une obligation juridique. Être obligé consiste à se sentir tenu d’obéir à une loi s’imposant à nous avec une sorte de nécessité objective. Avec son caractère impératif, l’obligation témoigne qu’il y a dans le sujet une résistance à son injonction.

Bref ! il est surprenant qu’une entreprise se sente « obligée » et qu’un candidat « doive »…

Tout ce questionnement pour conclure sur une lapalissade ! La notion de « devoir » entre une entreprise et un candidat ne devrait pas être une obligation, mais du bon sens !

Certes, il est plus facile d’écrire sur la notion de droits que sur cette notion de devoirs. En espérant que les cabinets affichant, par obligation, leurs engagements ne fassent pas que de l’affichage.

Quant aux candidats, dans la charte, la seule chose qui est demandée : être honnête !

Quelle drôle d’époque… où l’on doit coucher sur le papier que l’on s’engage à être honnête…