Hommes et compétences

Se préparer à l'entretien de recrutement…(côté postulant)

mai-juin 2011

Depuis la lecture du précédent numéro, normalement, le recruteur est fin prêt à recevoir le candidat en entretien. Pour ce dernier, il vaut mieux, là aussi, se préparer à l’exercice… Votre CV a été sélectionné et vous êtes convoqué à un entretien de recrutement. C’est l’épreuve à ne pas manquer ! Vous avez une heure devant vous pour réussir à convaincre votre interlocuteur que vous êtes LE ou LA meilleur(e) pour le poste !

 

 

Tel un sportif, vous devrez vous préparer physiquement et mentalement pour le jour J… Une bonne préparation ne signifie pas pour autant exécuter une représentation parfaitement calibrée… Vous ne connaissez pas votre interviewer, ni le déroulement de l’entretien. Il faut toujours rester vous-même et conserver une grande part de spontanéité et de simplicité dans vos réponses. Une bonne préparation réside dans la maîtrise de votre sujet. Ou plutôt, de vos sujets.

Une bonne connaissance de l’entreprise et de ses attentes.

Vous avez répondu à une annonce et, par conséquent, vous savez ce que l’entreprise recherche. Quel type de poste, quelles missions, quels objectifs… Si votre CV a été retenu, c’est qu’il répond à tout ou partie de ces attentes. Il faut commencer à récupérer un maximum d’informations sur l’entreprise, ses valeurs, ses produits, ses circuits de distribution… Internet est un outil formidable pour cela… Vous pouvez y trouver une quantité d’informations non négligeables. Il ne faut pas hésiter à aller dans un magasin questionner les vendeurs au sujet des produits, des acheteurs… Goûter les produits, si possible, ou les essayer. Vous saurez ainsi de quoi vous parlez !
De plus, cette phase de découverte vous permettra de préparer des questions. L’entretien n’est pas censé être à sens unique. Souvent, à la fin de l’échange, la question fuse : « avez-vous des questions ? ». Le fait d’en poser prouvera, en plus de votre intérêt pour l’entreprise et ses produits, que vous avez préparé l’entretien, effectué des recherches et entamé une analyse de son environnement. Cela ne peut laisser indifférent…

Une parfaite maîtrise de votre parcours.

Cela peut paraître étrange de dire cela, mais votre CV va servir de socle à l’entretien. On vous demandera de l’expliquer, de le commenter, de le verbaliser. Tout cela entrecoupé de questions. Il est donc primordial que votre CV soit cohérent. Si vous avez été tenté de « l’améliorer » un peu, afin de gommer une période de chômage, d’année sabbatique avec un tour du monde en solitaire sur un voilier, ou quoi que ce soit d’autre, apprêtez-vous à répondre aux éventuelles questions de façon spontanée. Une hésitation sur une période dont vous n’êtes pas fier, un rougissement à l’évocation d’une autre période… Et tout peut s’écrouler ! le doute s’immisce dans l’esprit du recruteur et le reste de l’échange risque de voir une goutte de sueur perler de votre front ! Votre CV reflète votre parcours… Avec ses hauts et ses bas… Avec vos choix d’orientation et vos étapes de vie. Il n’y a pas de honte à avoir fréquenté les bureaux du Pôle Emploi !
Cela fait, malheureusement, aujourd’hui partie de la vie professionnelle… Pas de honte à avoir subi des échecs professionnels ! à partir du moment où vous avez su en retirer un enseignement ou un bénéfice pour poursuivre votre chemin ! En résumé, le recruteur n’est pas là (normalement) pour porter un jugement sur votre parcours ou vos choix ! mais il est là pour évaluer vos compétences et leurs adéquations avec ses besoins. Il est aussi là pour tenter d’appréhender votre personnalité et deviner si elle peut s’accorder avec son entreprise, ses collaborateurs et lui-mêmefi…
Je ne peux achever cette chronique sans faire un distinguo qui a son importance. Le recruteur peut, en effet, avoir deux visages : le recruteur- entreprise et/ou le recruteur-consultant. Soyez le même pour l’un et pour l’autre ! Ne négligez pas le consultant (et je sais de quoi je parle !). Il est censé être votre allié. Son rôle d’intermédiaire est important. Lui s’attachera plus à vos motivations, votre parcours et votre personnalité. Son client sera lui plus « pratique », plus attaché à vos compétences techniques et à vos savoirs faire.

Enfin, je parlais plus haut de préparation physique. Nous arrivons à la question cruciale : quelle tenue porter pour un entretien ? Costume/cravate pour les messieurs ? Tailleur – chignon pour les dames… Si votre préparation est bien faite, vous aurez les clés du « dress code » de l’entreprise… Il était bon ton, à une époque, de se présenter en short et tee shirt dans une célèbre entreprise de vêtements de surf du Sud Ouest de la France… Pour un poste de designer, certes ! pas pour un poste de Directeur Financier ! Tout est question de bon sens et de mesure. Il vaut toujours mieux, pour un premier entretien, venir dans «l’uniforme » qui convient pour le poste. L’habit ne fait pas le moine, mais les préjugés ont parfois la vie dure !
Le principal, dans ce genre de situation anxiogène est d’être en accord avec soi-même, convaincu d’être la bonne personne, au bon moment, au bon endroit.
Rester zen ! Facile à dire…




Volem Consultants: M. Jean de Paredes
1 rue Albert Camus - 33310 Lormont
contact@bio-emploi.com www.bio-emploi.com
Tél. : 05 56 06 74 22 / 06 10 90 26 68