Hommes et compétences

Comment faire : pour travailler dans le bio ?

Nov-Déc 2009

Depuis la fin du mois d’août et le lancement du site bio-emploi.com, nous recevons un grand nombre de CV en candidatures spontanées. Ils viennent enrichir notre « CVthéque », spécialisée sur les emplois de la filière bio et Diététique. Tous ces CV sont accompagnés d’une lettre de motivation, ou parfois… de quelques lignes de motivation..

Dès le numéro 23 de Biolinéaires, nous avions déjà mis en place un suivi rapproché des annonces d’offres d’emploi publiées dans votre magazine. Ce suivi, en direct avec les recruteurs (Dirigeants, DRH,…) nous permet de valider le rendement des offres en termes quantitatifs, mais aussi et surtout, en termes qualitatifs.
Cette chronique s’adresse en premier lieu aux postulants à des emplois dans le secteur. En effet, il me semblait intéressant de répondre aux nombreuses sollicitations que nous recevons de leur part, principalement résumées en une question : « j’aimerais bien travailler dans le Bio, comment puis-je faire ? »
Nous laisserons volontairement de côté les offres « spécifiques » qui font appel à un savoir, des compétences techniques particulières. Exemple, au hasard, un fournil Bio recherche un Chef Boulanger, maîtrisant telle ou telle technique de cuisson. Dans ce cas, si vous ne répondez pas aux critères « spécifiques », inutile de répondre !
Prenons plutôt le cas d’une offre d’employé commercial dans la Distribution. Cette offre ne présente pas de critères spécifiques, ne nécessite pas d’avoir suivi une formation particulière (qui sera ensuite indispensable), mais d’avoir dans son parcours professionnel des expériences similaires dans un secteur traditionnel. Autrement dit, une offre assez « ouverte ». Le recruteur va recevoir un bon nombre de candidatures. Avec un peu de chance, il y aura des candidats venant d’une enseigne concurrente. Mais il regardera surtout dans sa sélection de CV la lettre de motivation. Que cherchera t-il ?
La DRH d’un groupe de plusieurs magasins d’une enseigne nationale, sur la région parisienne, m’a récemment dit qu’elle recherchait en premier lieu un argumentaire sensible au Bio. Qu’importe sa connaissance du secteur, pourvu que dans sa lettre, on y retrouve de façon explicite, son attrait pour le Bio et les valeurs qui s’y rattachent. De cette façon, le CV a de bonnes chances de se retrouver dans la bonne pile.
Le CV exclu d’office ? celui de ce candidat qui accompagne son CV d’une phrase : « J’habite juste en face de votre magasin ! » (véridique…).
Dans le secteur de la production, c’est identique. Le DRH d’un groupe familial produisant une large gamme de produits alimentaires Bio, recherchait, il y a peu de temps, un Chef de Secteur. Il m’avouait avoir de grandes difficultés à recruter ce genre de profil. Malgré la crise, me disait-il, le marché est tendu. Les profils commerciaux ont souvent la « bougeotte », ils sont « volatils »… Il va donc s’attacher à déceler dans les lettres de motivation des valeurs partagées avec celle de son entreprise. Des valeurs basées sur le Respect et l’Engagement.

Recruteurs du secteur Bio, rassurez-vous ! vous n’êtes pas les seuls !

En effet, depuis l’explosion d’internet et l’apparition de sites dédiés à l’emploi, les lettres de motivation sont parfois déroutantes, souvent inexistantes. Les chercheurs d’emploi (je n’aime pas trop le terme de « demandeur ») utilisent la plupart du temps des mots clés et des alertes mail. Dès qu’une offre est publiée et contient des mots clés préalablement définis, ils répondent la plupart du temps à l’aveuglette. Sans savoir vraiment où ils répondent et si ils correspondent à la demande exprimée dans l’annonce.



Lorsqu’une annonce est bien rédigée, elle contient tout ou partie du « cahier des charges ». Si vous correspondez en grande partie aux critères requis, adressez votre CV et travaillez votre lettre d’accompagnement ! Prenez le temps de vous renseigner sur l’entreprise, ses valeurs, ses produits, ses circuits de distribution… Internet, là encore, regorge d’informations utiles. Parlez de vous, de vos motivations, de vos valeurs, de vos souhaits… Mais surtout ! n’oubliez pas à qui vous parlez ! La personne qui lira votre courrier recherchera dans votre écrit des éléments qui vont donner envie de vous recevoir, d’approfondir en face à face… J’ai souvent l’habitude de dire : chercher un boulot, c’est un vrai boulot de commercial ! Le produit à vendre ? c’est vous… Il faut ensuite définir votre argumentaire de vente, définir vos cibles, votre stratégie. Un commercial qui enverrait sa plaquette de présentation et qui tiendrait le même discours à tous ses interlocuteurs, sans les connaître, sans connaître leurs besoins… ne signera pas de contrats ! En résumé, dans l’appellation « Lettre de Motivations », il y a « Lettre » et il y a « Motivations ».
Si vous souhaitez travailler dans le Bio, écrivez de véritables lettres et osez y écrire vos réelles motivations clairement argumentées ! Bonne chance dans vos recherches !




VOLEM CONSULTANTS - M. Jean de Paredes
1 rue Albert Camus - 33310 Lormont
volem.consultant@wanadoo.fr / www.volem-recrutement-search.com
Tél. : 05 56 06 74 22 / 06 10 90 26 68