Hommes et compétences

Des méthodes de recherches de candidatures…

jan-fev 2010

Il existe plusieurs méthodes pour rechercher des nouveaux collaborateurs. Le choix de la méthode sera dicté par le profil et les compétences recherchées.




La première méthode, la plus utilisée, est la recherche par annonce. Vous rédigez un texte, résumant votre recherche et vous la publiez dans un support presse et vous attendez… Il s’agit d’une méthode dite « passive ». Vous réceptionnez les CV, vous les triez et vous espérez avoir reçu LE bon CV. Si votre annonce a été bien rédigée, vous recevrez forcément de bonnes candidatures. Mais aussi des candidatures de personnes se disant « je ne corresponds pas au profil, mais je tente ma chance… » ou encore « je ne suis pas bien où je suis, je serai mieux là ! »… Bref ! il y a beaucoup de « déchets »… Le recrutement par annonce est un moyen de communiquer. Elle permettra de mettre en avant votre entreprise, votre logo. Le coût est variable. Sur un support « papier » (Presse Nationale, Régionale ou spécialisé) cela représente un bon budget. Sur internet, support de plus en plus prisé, le coût sera moindre. A chacun son métier… Des agences de communication RH existent et travaillent en collaboration avec les cabinets de recrutement. Leur rôle consiste à vous conseiller sur le choix du support le plus approprié pour votre recherche, vous donner les rendements par titre… et surtout, elles bénéficient de tarifs négociés avec les supports et vous permettent ainsi de réduire les coûts. La publication d’une annonce est intéressante dans les cas suivants : le profil recherché n’est pas trop compliqué, il ne nécessite pas de compétence particulière. Autre cas, qui nous concerne, elle cible un secteur d’activité, un lectorat spécifique. Le presse spécialisée procurera des résultats certains (plus qualitatifs que quantitatifs). Votre magazine Biolinéaires et le site bioemplois. com sont dans ce cas.

En résumé, vous recherchez un Ingénieur Mécanique pour manager la production de votre usine, vous pouvez faire appel au magazine « L’usine Nouvelle ». Vous recherchez un commercial intervenant dans la distribution de produits Bio, vous pouvez faire appel à … qui-vous-savez ! Vous avez un bon budget « com », vous pouvez utiliser « Réussir », le supplément emploi du Figaro et de l’Express…
Là où les choses se compliquent, c’est lorsque votre recherche est spécifique. Le fameux mouton à 5 pattes ! (encore lui !). Vous pouvez diffuser toutes les annonces possibles dans tous les supports presse existant, vous n’aurez pas votre candidat. Pourquoi ? tout simplement parce qu’il travaille (chez votre concurrent, la plupart du temps) et qu’il n’a pas le temps, l’envie ou le besoin de regarder les annonces. Ce qu’il faut, c’est faire sonner son téléphone et lui apporter de vive voix l’annonce, l’informer qu’il existe un poste, une opportunité pour lui à saisir. Il s’agit de l’approche directe, plus connue sous le nom un peu barbare de chasse de tête ! Attention ! Cette méthode est réservée aux professionnels ! ne vous risquez pas de chasser vous même, vous risqueriez des poursuites pour délit de débauchage.
Un bon chasseur de tête utilise des méthodes éprouvées, respectant la confidentialité des deux parties. Cette méthode est ainsi beaucoup plus « active ». Vous êtes en prise directe avec le marché. Imaginez une annonce presse rédigée un peu trop vite, promettant une rémunération inférieure à la rémunération moyenne en cours. Votre annonce est publiée, payée et inutile. Personne ne répondra. Lors d’une approche directe, vous savez très vite, au bout de deux ou trois appels, si vous vous situez dans la bonne fourchette. Vous êtes beaucoup plus réactif. Autre avantage, la « tête » que vous aurez chassée devra démissionner de son poste actuel pour vous rejoindre. Tout le monde y réfléchira à deux fois avant de franchir le pas. Le taux d’échec est donc, normalement nul. Le profil n’est pas exclusivement celui d’un cadre de haut niveau, style ingénieur. Cela peut être un profil d’un dessinateur de bureau d’études dans la menuiserie aluminium (très recherché en ce moment), un acheteur maîtrisant un certain type de filière d’approvisionnement….

Enfin, la troisième et dernière méthode de recherche est la méthode dite « mixte ». Une petite annonce bien ciblée, qui va générer la réception de CV et une partie d’approche directe qui va utiliser les différents réseaux existants (réseaux sociaux sur le web, par exemple). Cette dernière méthode est celle que je préconise en général. Il ne faut se fermer aucune porte dans la recherche du mouton à 5 pattes !

En conclusion, avant de démarrer une recherche et d’investir dans une annonce ou dans des frais de « chasse », il faut bien connaître son marché et appréhender la difficulté à dénicher la perle rare. Comme le dit l’adage « qui cherche, trouve ! » à condition d’utiliser les bons outils.




VOLEM CONSULTANTS - M. Jean de Paredes
1 rue Albert Camus - 33310 Lormont
volem.consultant@wanadoo.fr / www.volem-recrutement-search.com
Tél. : 05 56 06 74 22 / 06 10 90 26 68