Les chiffres de la bio

Comparaison de la distribution biologique

mai-juin 2007

Il est toujours délicat de comparer la distribution des produits biologiques entre différents pays. D’une part, parce que la typologie des points de vente diffère que les chiffres sont souvent introuvables, et qu’ils sont difficilement interprétables en raison de leur système d’analyse. Après étude, nous nous sommes appliqués à établir un comparatif sur des pays qui connaissent actuellement une forte croissance de leur marché bio. On constate, que si la grande distribution s’y intéresse de plus en plus, les produits biologiques sont majoritairement distribués dans les commerces spécialisés…

Segmentation de la distribution bio en France, aux États-unis et en Allemagne

Que se soit en Allemagne, aux États-Unis ou en France, on observe que la GMS détient 35 à 45% de la distribution des produits biologiques. Dans d’autres pays européens comme l’Angleterre ou les pays nordiques elle se situe entre 70 à 85%. L’assortiment des produits vendus en GMS et en magasins spécialisés sont différents. Une grande partie des produits basiques (viande, oeufs et les produits laitiers) issus de l’agriculture biologique sont en linéaire de la grande distribution généraliste. Enfin, même si l’organisation de la distribution Allemande et Française semble assez proche, on constate une évolution structurelle différente en Allemagne depuis l’arrivée en 2002, de gros distributeurs. En effet, pratiquement tous les gros discounteurs sont présents et tirent ainsi le marché. Le bio est devenu prioritaire dans leur assortiment. Le CA de cette distribution connaitrait une croissance en 2006 de 80%, sans dériver dans la guerre des prix. Malgré la concurrence des discounters, les magasins spécialisés «Naturkost» continuent leur croissance et les supermarchés spécialisés bio comme « Basic »se multiplient.


Comparatif de la part de marché des produits alimentaires bioen France et aux États-unis.

 

 

Le marché américain en plein essor !

Avec 20 % de croissance par an le marché alimentaire biologique américain connaît un fort engouement. Il s’est réellement développé après la mise en place de la réglementation nationale (USDA) fin 2002. Il représente maintenant environ 2% du marché total de l’alimentaire. Son chiffre d’affaires a atteint en 2006 environ 18,8 milliards d’euros contre 1,6 en France et 4,5 en Allemagne. Les prévisions pour 2007 sont estimées à 21,3 milliards d’euros. Malgré un marché 10 fois plus important que la France, les surfaces consacrées à la culture biologique aux Etats-Unis ne représentaient en 2005, que 696.100 hectares contre 560.838 en France. On comptabilisait 8.493 exploitations certifiées bio contre 11.402 en France. Perception des consommateurs américains : 63% des américains consomment bio car ils souhaitent moins de produits chimiques dans leur alimentation. 37% le font pour l’environnement et 30% car ils ont un meilleur goût.


Fort développement des produits non alimentaires et écoproduits

Comme en France, les produits hors alimentaires commercialisés outre atlantique en magasins bio évoluent fortement. Ils représenteraient en France 670 Millions d’euros (120 Millions pour les compléments alimentaires, 65 pour les cosmétiques et 185 pour les écoproduits, textiles).
Comme en France, les cosmétiques et les textiles semblent avoir un avenir prometteur.


Vente des produits non alimentaires bio ou écologiques aux États-unis en 2005 et leur évolution (Source: OTA 2006 Manufacturer Survey)

 

Produits CA %
Compléments alimentaires 190 29
Cosmétiques 225 28
Produits entretien 15 29
Pet Fodd 24 46
Fleurs 13 50
Textiles 128 44
TOTAL 595 32,5