Les chiffres de la bio

Vin «bio» bien le mettre en valeur en magasin…

Jan-Fev 2012

En 2010, les liquides représentaient 15 % des ventes alimentaires bio par grandes familles de produits tous secteurs de distribution confondus. Le vin, à lui seul, totaliserait 10% de ce secteur. Avec la demande croissante de vin « bio » de plus en plus de distributeurs en proposent. C’est pourquoi, pour que le magasin spécialisé reste leader dans sa distribution, certaines dispositions sont à prendre pour optimiser et valoriser ce rayon. Quelques rappels pratiques pour bien gérer sa cave bio…

 

Stagnation des ventes en magasin


Entre 2009 et 2010, les ventes de vin « bio » ont stagné en magasin
bio. En revanche, elles ont augmenté en grande distribution et chez
les cavistes de façon importante respectivement de 11% et 30%.
Les nombreuses conversions engagées il y a quelques années chez
des viticulteurs qui distribuaient déjà dans ces circuits expliquent
en partie ces évolutions. Il n’empêche qu’il devient important pour
les magasins bio de s’adapter et de proposer aux consommateurs
bio des caves attrayantes avec un minimum de références.

 

(image)

 

 

12 Conseils pour optimiser votre cave en Bio


1- bien choisir l’emplacement de votre cave (à l’entrée du magasin ou au fond à condition que celle-ci doit soit bien repérée)
2- bien choisir les matériaux de votre rayonnage. Peu importe les matériaux (bois, métal…). Il doit simplement être en adéquation avec l’ambiance général du magasin. Pour des raisons écologiques les matériaux nobles comme le bois sont recommandés
3- donner une ambiance particulière à votre cave. Associer les couleurs, délimiter votre cave physiquement : soit par une cloison et/ou un revêtement de sol différents (ex : parquet, moquette ). De belles affiches ou décorations sont les bienvenues…
4- jouer sur l’effet de gamme (un nombre minimum de référence est indispensable au développement de votre cave…) 30 références minimum. proposez le maximum de références et pensez à élaborer plusieurs gammes de vins avec des prix attractifs :
vin de tous les jours à moins de 5 euros TTC,
vin de milieu gamme à moins de 9 euros TTC
vin plus raffiné jusqu’à 20 euros TTC et plus.
Pensez à développer (selon possibilité) les approvisionnements locaux. Certains distributeurs spécialisés proposent des « cartes clé
en main ».
5- choisir la meilleure des implantations : par catégorie (région, appellation … ) ou par couleur (rouge, rosé, blanc… ) selon votre espace l’implantation par couleur est préconisée. Pensez à mettre les vins plus cher en haut et les 1er prix en bas.
6- bien identifier les vins (appellations) et ceux sous charte spécifique de production comme Demeter, Nature & Progrès…à l’aide de «stop rayon – information».

 

(image)

 

7- dynamiser vos ventes en proposant deux foires aux vins (automne – printemps) et des opérations promotionnelles avec des remises significatives. Ces promotions peuvent être présentées directement sur un mini palette au milieu de la cave (selon les espaces).
(voir Bio Linéaires n°31)
8- créer régulièrement des événements, faite vivre votre cave (dégustations et animations par des viticulteurs – soirées découvertes par des oenologues)
9- pour une meilleure gestion de votre espace, de votre linéaire et une meilleure visibilité, une présentation debout de vos bouteilles peut être envisagée. Toutefois, les grands crus doivent être stocké à plat.
10- gérer les ruptures. Les éviter ou les provoquer pour faire découvrir de nouveaux vins à vos clients (attention : les amateurs de vins sont généralement fidèles…).
11- veiller à l’habillage parfait de vos bouteilles (une étiquette mal positionnée, déchirée et ou tâchée fait mauvais effets
12- Proposer le maximum de contenant : bouteilles 75 cl, 37,5 cl et du BIB.