Les chiffres de la bio

Chiffres 2011 : constats et analyses…

Jan-Fev 2012

L’année 2011 a été complexe, c’est le moins qu’on puisse dire ! En effet, le premier trimestre a montré une nette reprise inattendue. Le deuxième trimestre était mou, le troisième trimestre a été mauvais (notons que la crise de l’E. Coli/graines germées est passé par là). Quant au quatrième trimestre, il est « en dents de scie » avec une tendance plutôt morose. Cependant, la situation est moins catastrophique, car la position des magasins spécialisés bio s’est plutôt maintenue. Analyse de ces 12 derniers mois…

 

Résultats enseignes - Analyse de la page 33

 

Même si les chiffres paraissent positifs, il faut relativiser et analyser avec précaution. A périmètre constant nous observons une croissance comprise autour de 4 % des réseaux organisés. Satoriz semble trouver cette année un bon positionnement. La progression de Bio Monde est en partie due à une adhésion plus importante de magasins indépendants mais on constate que dans l’ensemble et à périmètre constant que les adhérents ont mieux résisté que les indépendants non affiliés. L’Eau Vive renforcé par ses ouvertures de 2010 stabilise bien son activité. La Vie Saine montre une rigueur de gestion et un professionnalisme historique porteur. Pour 2011, La Vie Claire avec la mise en place de son nouvel outil logistique est dans une année de transition.

Naturalia poursuit son expansion et semble bien profiter de la synergie avec sa maison mère. Enfin, l’évolution de Biocoop (nous y reviendrons dans le prochain numéro) correspond apparemment à la tendance générale du marché (dans tous les cas pas au-dessous). Rappelons que cette analyse a été réalisée dans sa globalité. Le cas par cas est difficile à faire. Il faut donc tenir compte de chaque situation… et c’est finalement sur ce point précis que le niveau de fragilité d’une enseigne peut apparaître.

 

(image 2011)

Les «Nouveaux Indépendants»

 

NaturéO, Bio C Bon, So Bio, le Grand Panier Bio sont des structures en plein développement. Si certaines ont fait preuve d’une régularisation de leur activité, d’autres sont en pleine « conquête »…

 

Les Indépendants traditionnels

 

Deuxième année compliquée pour une partie des magasins indépendants. Plus de 80 points de vente indépendants ont disparu en 2 ans (différences entre fermetures et ouvertures). Notons que plus de 30% des magasins qui ont fermé en 2011 ont plus de 15 ans (âge moyen 26,4 années et surface moyenne de 81 m²). Ce chiffre est représentatif d’une population vieillissante des magasins traditionnels. À contrario, 70% ont moins de 15 ans et dans cette part 32% ont moins de 3 ans. Les ouvertures hasardeuses sont très risquées. Cela signifie également que la couverture nationale en points de vente arrive petit à petit à maturité. Rappelons que l’ensemble des indépendants représente 61% des points de vente en nombre.

 

Analyse globale du marché et niveau d’activité en 2011

● nombre de magasins qualifiés à fin 2011: 2327.

● pourcentage de CA en alimentaire : Enseignes : 76%, Indépendants : 60%

●surface de vente moyenne des magasins à fin 2011 : 175,2 m² (en 2010 : 172 m², en 2005 : 120 m²).

● surfaces cumulées de vente : environ 387 700 m².

chiffre d’affaires total prévisionnel estimatif selon nos données en 2011 : 2,09 milliards d’euros (2,01 en 2010) dont environ 1,37 en alimentaire (1,28 en 2010 et 1,189 en 2009).

(image : tableau)

 

Explication du tableau

Estimation évolution en CA (millions €) : fourchette la plus haute dans une tendance globale.

Proportion d’indépendants : les magasins Bio Monde ne sont pas intégrés dans cette catégorie contrairement aux groupements comme Accord Bio ou VGA…