Nutrition

Côlon irritable, que faire en cas de crise ?

sept-oct 2013

Ce syndrome qui touche en particulier les femmes, peut être soulagé grâce à quelques recommandations alimentaires simples à adopter sur une courte période, et avec l’aide de suppléments phytonutritionnels rigoureusement choisis.

Les causes ?

Par définition, ce syndrome ne correspond pas à une inflammation de la muqueuse digestive. Cependant, selon diverses études, les chercheurs ont mis en évidence l’existence de certaines cellules typiques des phénomènes inflammatoires, et pouvant résulter de l’action de plusieurs facteurs :

● un déséquilibre de la flore,

● une intolérance alimentaire,

● des antécédents d’inflammation intestinale d’origine infectieuse.

Quels sont les symptômes ?

Ils peuvent se manifester de différentes façons mais typiquement on observe :

Constipation, diarrhée ou alternance des deux,

● Douleurs et crampes abdominales qui disparaissent lors de l’évacuation des selles,

● Ballonnements, flatulences,

● Intestins « bruyants »,

● Sensation d’évacuation incomplète des selles.

Si vos clients disent présenter un ou plusieurs de ces désagréments, modifiez pendant 3 ou 4 semaines, le contenu de leurs assiettes.

 

Quelles recommandations alimentaires ?

Plusieurs règles de base seront à respecter : diminution des fibres insolubles et augmentation des fibres solubles, réduction des aliments contenant de petits grains ou pépins, limitation des graisses et des aliments qui fermentent.

 

Côté compléments alimentaires

Des probiotiques

En priorité, il faut impérativement reconstituer la flore intestinale avec plusieurs souches de probiotiques, qui seront toujours à conseiller à jeun le matin ou sur estomac vide.

Le curcuma

Selon une étude pilote réalisée sur près de 200 personnes, la prise de curcuma pendant au minimum 8 semaines pourrait soulager les douleurs du syndrome de l’intestin irritable. Et plus globalement, quand un client se plaint de troubles digestifs fréquents, n’hésitez pas à lui conseiller de saupoudrer ses plats de quelques grammes de curcuma et recommandez-lui en parallèle des extraits standardisés qui permettent d’apporter sous un faible volume une importante quantité de curcuminoïdes actifs.

Le konjac

Ses bienfaits ne se limitent pas uniquement à la perte de poids. En effet, comme toutes les autres fibres solubles, celles du konjac permettent de rééquilibrer et de purifier les intestins. Elles régularisent le transit en le favorisant ou au contraire en le ralentissant en fonction des besoins, un peu à la manière des fibres de psyllium. De plus, elles emprisonnent les substances irritantes et

les toxiques ingérés et en quelque sorte « nettoient » l’ensemble du système digestif.

La Boswellia serrata

Des données scientifiques de plus en plus nombreuses suggèrent que l’extrait standardisé de Boswellia a des effets positifs dans le traitement des inflammations chroniques de la muqueuse intestinale dont le syndrome du côlon irritable.

 

 

Des conseils en plus :

● Essayer de gérer son stress au quotidien (voir page 107)

● Tenir un carnet alimentaire pour voir quels aliments perturbent le bien-être intestinal.

● Manger à des heures régulières dans un endroit calme.

● Bien mastiquer.

● Eviter les chewing-gums.

● Boire beaucoup d’eau plate.

● Éviter les aliments glacés (qui provoquent des crampes).

● Réduire les matières grasses (qui stimulent les mouvements intestinaux).