Nutrition

Comment faire pour prendre du poids ?

sept-oct 2013

Quand le métabolisme de base est beaucoup plus rapide, c’est-à-dire que la capacité à brûler des calories à un instant T est supérieure à la moyenne, votre client peut avoir des difficultés à prendre du poids.

Cela peut être la résultante de plusieurs facteurs : génétique, stress, nicotine, caféine, importante masse musculaire, cancer, hyperthyroïdie, infection ou pathologie de malabsorption intestinale, réduction de l’appétit.

 

Pour grossir, suffit-il de manger plus ?

Il ne s’agit pas en effet de faire prendre de la masse grasse mais de la masse maigre, c’est-à-dire du muscle ! Et il faut oublier toutes les recommandations désuètes qui sont encore malheureusement promulguées par certains diététiciens-nutritionnistes ou certains sites internet pourtant compétents. Ainsi, nul besoin de manger à volonté des aliments contenant un fort pourcentage de graisses saturées (fromages, crème fraîche, beurre, pizzas, mayonnaise...) ou d’aliments glucidiques raffinés et/ou très sucrés (pain blanc, biscuits, pommes de terre, desserts lactés...). L’essentiel sera certes d’augmenter les calories mais surtout de bien choisir la provenance de ces calories. Ainsi on se focalisera sur les aliments ayant une forte densité calorique mais également une forte densité nutritionnelle.

 

Expliquer ce qu’est la densité nutritionnelle

C’est apporter sous un faible volume un maximum d’éléments essentiels au bon fonctionnement de l’organisme, et à la prise de masse maigre, c’est-à-dire des protéines, des bonnes graisses, des vitamines et des minéraux :

● Les oléagineux (amandes, noisettes, noix du brésil, noix de cajou...), les graines (tournesol, courge), les avocats et les olives.

● Les fruits secs (figues, pruneaux, raisins, abricots, dattes, mangue, bananes, cranberry, goji).

● Les protéines animales (viandes rouges et blanches, poissons, fruits de mer, œufs) et végétales (légumes secs, soja sous toutes ses formes, quinoa).

● Les produits laitiers biologiques natures, et plus particulièrement le lait (vache, chèvre), les yaourts et fromages blancs (vache, chèvre, brebis) en alternance avec les yaourts soja car ils sont une excellente source de protéines.

● Les huiles végétales pression à froid (olive, noix, colza, cameline...).

● La levure de bière et le germe de blé.

 

Plutôt 5 petits repas que 3 gros

Afin d’augmenter tous les jours les apports caloriques sans avoir l’impression d’avoir des sensations de lourdeurs à l’estomac, il vaut mieux morceler les prises alimentaires, quand cela est possible, en plusieurs petits repas, pris tout au long de la journée, l’idéal étant de manger toutes les trois heures.

 

Un ordre dans les repas

Dites à vos clients de manger en priorité les aliments apportant des protéines et des bonnes graisses et ce n’est qu’ensuite qu’ils pourront manger les légumes et les fruits qui doivent toutefois rester indispensables.

De plus, il est important de ne pas commencer les repas par des liquides : bol de café, de thé ou de chocolat au petit déjeuner, soupe chaude ou froide le midi et le soir ou encore d’éviter de boire pendant les repas.

 

Votre client manque d’appétit

À partir d’un certain âge, l’appétit diminue spontanément, la perception des goûts et l’odorat baissent et la digestion est ralentie entrainant ainsi un moindre appétit. Parfois ces troubles apparaissent beaucoup plus tôt pour des raisons inconnues. Dans ces cas précis, certaines plantes et nutriments sont efficaces pour stimuler l’appétit :

● L’éleuthérocoque,

● Les baies de goji

● Les vitamines du groupe B et la vitamine C

● Le magnésium et le zinc pour renforcer le goût et l’odorat

● Le pollen de fleurs (frais ou surgelé)

● Et des épices et aromates : safran, curcuma, basilic, estragon, marjolaine, sarriette.

Les poudres de protéines en plus des repas

Qu’elles soient issues du règne animal comme la whey protéine (protéine de petit lait ou « lactosérum ») ou du règne végétal avec les protéines de riz ou de pois, elles fournissent à l’organisme tous les acides aminés indispensables. Chaque prise permet de fournir environ une vingtaine de grammes de protéines soit l’équivalent de 3 yaourts, 600 ml de lait ou encore 2 tranches de jambon mais sans apport de mauvaises graisses !