Nutrition

Le germe de blé bio, le super-aliment

Jan-Fev 2012

Certains de vos clients sont réticents à l’idée d’avaler des gélules de vitamines, minéraux et antioxydants. Pour ceux-là mais également pour tous les autres qui veulent optimiser leur alimentation, il existe un super aliment bien souvent oublié des paniers : le germe de blé. Ancestralement consommé avec le reste du blé, il se fait de plus en plus rare dans les assiettes des grands et des petits puisque les pains, les pâtes, les préparations maison à base de farine sont rarement confectionnées avec l’ensemble du grain de blé.

Dans le grain de blé, je demande le germe !

 

Quand on regarde de plus près un grain de blé, on peut le schématiser en trois parties :

● La plus importante part est l’endosperme, constitué principalement d’amidon, et plus exactement d’amylopectine.

● Ensuite, l’enveloppe, appelée le son. Actuellement à la mode dans divers régimes, il est surtout préconisé pour sa teneur en fibres insolubles remarquablement efficaces sur le transit intestinal, mais attention aux intestins fragiles.

● Et enfin, en petite quantité (2 à 3% environ), on retrouve dans ce grain : le germe, qui est un véritable concentré de nutriments essentiels pour l’organisme. En fait, ce germe de blé constitue la partie vivante du grain, l’embryon en quelque sorte, qui donnera par la suite la plante entière. Dans vos étals vous pouvez proposer le germe de blé seul sous forme de petits flocons, paillettes ou poudres, issus de la mouture, du broyage, des grains. Selon vos fournisseurs, vous pourrez en trouver deux sortes :

● Le germe de blé non stabilisé, c’est-à-dire pour lequel aucun antioxydant n’a été ajouté, aucunes graisses n’ont été enlevées et aucun procédé thermique n’a été mis en place. Pour celui-ci, le stockage hermétique au frais après ouverture sera une nécessité pour éviter que les graisses si fragiles ne s’altèrent.

● Le germe de blé stabilisé, qui lui a été chauffé pour éviter le « rancissement » des graisses. Celui-ci est donc beaucoup plus stable, et un simple stockage dans un endroit frais et sec suffit à le conserver pendant 6 mois à un an.

 

Quels sont ses atouts nutrition ?

 

Des protéines

Avec 26 à 30% de protéines, il pourrait faire de l’ombre aux viandes et poissons si vos clients pouvaient en consommer 150 g par repas ! Toutefois, même si vous ne pouvez en conseiller que quelques grammes chaque jour, c’est toujours un petit plus pour celles et ceux qui ne consomment pas beaucoup de protéines animales et qui préfèrent les protéines issues du règne végétal.

Des fibres

Même si sa teneur en fibres est inférieure à celle du son, elle n’en reste pas moins une source composée aux trois quart de fibres insolubles qui participe au transit intestinal, et pour le reste de fibres solubles qui tendent à emprisonner le cholestérol alimentaire et à faire baisser l’index glycémique du repas.

De l’alpha-tocophérol (vitamine E)

Cette vitamine liposoluble va agir au niveau des lipides des membranes cellulaires pour en empêcher l’oxydation.

Des vitamines du groupe B

Le germe de blé est une bonne source de vitamine B1, B2, B3, B6 et B9, essentielles à la production d’énergie et surtout au bien-être moral puisque souvenez-vous les vitamines B sont les vitamines du bonheur !

Des minéraux

Ce précieux germe est aussi un concentré de minéraux et en particulier une bonne source de :

zinc, un minéral essentiel à la cicatrisation, au bien-être de la prostate,

● magnésium qui joue un rôle primordial dans l’équilibre nerveux et musculaire,

● et aussi de potassium, phosphore, chrome, cuivre, manganèse et fer.

Des phytostérols

Ces molécules étant chimiquement proches du cholestérol, elles prennent sa place au niveau des récepteurs membranaires. Ainsi, il a été démontré qu’un régime alimentaire apportant 2g de phytostérols au quotidien, permettait de réduire de façon significative (10%) le LDL-cholestérol. Le germe de blé, à ce titre, va pouvoir contribuer à la couverture des besoins.

 

Comment le conseiller ?

 

Son petit goût de céréales s’accordera tous les jours sur les plats de crudités, salades, potages, yaourts et fromages blancs, pains, céréales du petit déjeuner (type muesli), pâtisseries maison, salades de fruits frais, smoothies. Et pour les plus audacieux, il pourra même être incorporé dans les plats à base de viandes ou les poêlées de légumes. L’objectif étant d’augmenter la densité nutritionnelle des préparations tout en apportant un léger goût de noisettes.

Pour qui ?

Le germe de blé convient à tous, (sauf aux personnes intolérantes au blé), et en particulier aux enfants et adolescents en pleine période de croissance, aux femmes enceintes, aux sportifs, à vos clients surmenés et aux personnes âgées.

 

(image)

 

L’huile de germe de blé

Vous pouvez aussi conseiller, en complément des autres huiles bénéfiques pour la santé (Huile d'olive, de colza, de noix, de cameline...), la consommation de l’huile provenant de ce germe de blé qui possède une importante teneur en vitamine E, et en particulier en alpha-tocophérol puisque 10 ml en apporte 15 mg et un ratio oméga-6/oméga-3 inférieur à 8, pas des plus favorables en cas de douleurs articulaires ou autres pathologies cardiovasculaires mais tout à fait acceptable en synergie avec les autres huiles à chaque âge de la vie.

 

Lire aussi :