Nutrition

Les principes Kousmine

Mars-avril 2011

Catherine Kousmine est née en Russie au tout début du siècle dernier. Elle fit ses études de médecine en Suisse et y exerça sa profession jusqu’à sa mort en 1992. Elle a étudié dans son appartement, l’impact de l’alimentation sur près de 17 000 souris et a constaté une relation frappante entre la nourriture qu’elle leur donnait et la rémission de leurs cancers…

La santé vient en mangeant, c’est bien connu et certaines maladies également ! L’alimentation occidentale actuelle a entraîné au fil des ans un déséquilibre intestinal avec le développement d’une flore microbienne malsaine et la fragilisation de la membrane de l’intestin qui devient poreuse par carence en acides gras essentiels. Et lorsque l’intestin laisse pénétrer dans la circulation générale des agents infectieux et certaines substances indésirables c’est le foie qui les reçoit et doit les détruire. Selon les expériences de Kousmine, la fragilité de la muqueuse intestinale va directement influencer l’intoxication du foie et faire le lit de plusieurs maladies.

La thèse

Le cancer ou certaines autres maladies (comme la sclérose en plaques) sont liées à l’alimentation ; il convient donc selon elle de modifier son alimentation pour non seulement prévenir les maladies, mais aussi pour les guérir. L’objectif est de redonner à l’organisme ses propres capacités de guérison en s’appuyant sur 5 piliers fondamentaux.

Les 5 piliers de la méthode Kousmine :

1/ Une alimentation saine
Une alimentation saine et équilibrée est la base de la méthode Kousmine. A la rédaction de BioLinéaires, nous partageons d’ailleurs ses principes fondamentaux :
● Une alimentation frugale
● Le remplacement d’une partie des protéines animales par des protéines végétales
● Le choix de bonnes huiles, issues de pression à froid et riches en acides gras polyinsaturés
● La priorité quotidienne aux fruits et légumes naturellement riches en fibres et surtout vecteurs d’antioxydants (polyphénols, caroténoïdes…)
● La réduction des apports en sel, alcool, café, sucres rapides et aliments transformés et industriels
● La mise à l’honneur des céréales complètes
● Et enfin le choix de cuissons douces
2/ Une supplémentation en vitamines, minéraux et antioxydants
Kousmine part du principe qu’avoir une alimentation saine et équilibrée 365 jours par an se révèle parfois difficile et certaines pathologies nécessitent des apports en vitamines et minéraux bien supérieurs, nécessitant le recours à des suppléments nutritionnels orthomoléculaires. D’excellents laboratoires vous proposent à l’heure actuelle des suppléments qui peuvent parfaitement être intégrés au quotidien de vos clients.
3/ Une bonne hygiène intestinale
Les lavements intestinaux constituent un des piliers de la méthode Kousmine car la muqueuse intestinale doit être débarrassée de tous résidus pouvant entraver son fonctionnement. Une bonne santé intestinale va ainsi permettre de soulager le travail du foie. Dans toutes les maladies graves, elle préconisait 21 jours consécutifs de lavements suivis d’une instillation d’huile de tournesol vierge de première pression à froid, car cette dernière est germicide, cicatrisante et nourrit la muqueuse.

4/ Un bon équilibre acide-base
L’excès de protéines animales, de céréales raffinées et de sucres rapides provoquent une acidose chronique. La méthode Kousmine recommande la prise de sels alcalins pour rétablir l’équilibre acido-basique de l’organisme. De votre côté, vous pouvez recommander des sels minéraux, sous forme de citrates à prendre au cours des repas.
5/ L’immunomodulation
Le but de l’immunomodulation, encore appelé la cure de vaccins, est de désensibiliser l’organisme à des allergènes spécifiques et également de relancer dans leur globalité les fonctions immunitaires.

À qui proposer la méthode Kousmine ?

A tous vos clients qui ont une pathologie particulière type sclérose en plaques, polyarthrite rhumatoïde et bien sûr à toutes celles et ceux qui veulent prendre soin de leur santé, et ceci dès le plus jeune âge.

« Catherine KOUSMINE a laissé à ses élèves, non seulement un héritage scientifique, mais aussi une méthode de travail. Elle leur a appris à vérifier sans cesse leur savoir et à rester ouverts à la «Connaissance», car rien n’est définitivement acquis. » Extrait du site de l’association Kousmine en France.

La fameuse Crème BUDWIG
Pas de méthode Kousmine sans sa célèbre crème Budwig, appelée ainsi en hommage à Johanna BUDWIG, pharmacienne, qui a énormément travaillé sur les huiles et les margarines.
Les ingrédients :
● 4 cuillères à café de fromage blanc maigre à 0% ou un yaourt soja.
● 2 cuillères à café d’huile de lin première pression à froid (ou à défaut huile de noix, chanvre, cameline, colza)
● le jus d’un demi-citron
● 1 banane bien mûre écrasée (ou du miel, du sucre intégral, des raisins secs)
● 1 cuillère à café de graines oléagineuses crues fraîchement moulues (au choix : lin, tournesol, sésame, amande, noisette, noix, graine de courge)
● 2 cuillères à café de céréales crues finement et fraîchement moulues (au choix : avoine : en cas de constipation, millet : reminéralisante, sans gluten, orge mondé : parfaite pour les femmes qui allaitent, quinoa : alcalinisant, riz complet : équilibré, digeste, sans gluten, sarrasin) : en cas de diarrhée, sans gluten
Ne pas utiliser de blé, ni de seigle.
● Et des fruits frais variés, selon la saison (sauf agrumes : oranges, ananas, pamplemousses..., trop acides le matin).

La technique à conseiller à vos clients :
Dans un bol, battre le fromage blanc et l’huile jusqu’à l’obtention d’une crème, sans que l’huile surnage. Ajouter les céréales et les graines oléagineuses fraîchement moulues, la banane ou autre élément sucrant, le jus de citron et les fruits. Utiliser une seule céréale, et un seul oléagineux, et varier chaque jour.