Nutrition

La forme et la vitalite en cette sortie d'hiver…

mars-avr 2009

En ce début de printemps, vos clients arrivent épuisés de cet hiver rigoureux? Voici plusieurs conseils pour les remettre rapidement sur pied en apportant à l’organisme des substances indispensables, en éliminant les toxines accumulées et en évitant les allergies qui arrivent sournoisement.



Orienter vers de bons choix alimentaires


Les fruits et légumes de saison pour refaire le plein de vitamines, minéraux, fibres et antioxydants.
Il est important de garder à l’esprit que les fruits et légumes doivent toujours être la base de l’alimentation et non les féculents comme le précise à tout bout de champ le PNNS (1). Pour être en forme toute l’année, nul besoin de l’énergie des glucides mais plutôt de la protection des fruits et légumes. Riches en fibres, ils débarrassent le système digestif des toxines et toxiques. Chargés d’antioxydants, et surtout de caroténoïdes, ils protègent toutes les cellules de l’organisme des premiers rayons du soleil et gorgés d’eau, ils participent à l’hydratation de la peau et à l’élimination des substances indésirables accumulées.
En cette saison, la famille des crucifères, qui inclue les choux mais aussi les radis et les navets, renferme de puissants antioxydants, comme le sulforaphane dont l’activité anti-cancer est bien reconnue. La laitue, les pommes et les oignons quant à eux apportent des quantités non négligeables de quercétine, un flavonoïde très efficace contre les allergies saisonnières.



Les bonnes huiles végétales pour faire le plein d’acides gras essentiels
Pour accompagner ces légumes de saison, il est indispensable d’y ajouter de bonnes graisses et surtout de rétablir le rapport oméga-6/oméga-3 trop souvent en faveur des premiers qui favorisent la survenue de diverses pathologies, dont l’asthme et les allergies saisonnières. La règle de base est donc de limiter toutes les graisses pouvant provenir du règne animal sauf celles présentes dans les poissons gras comme : saumon, hareng, maquereau, sardine, thon. Chaque jour, conseillez en assaisonnement sur les salades et crudités, un mélange contenant à parts égales de l’huile d’olive et



de colza ou de lin de première pression à froid afin d’apporter l’ensemble des acides gras dans de bonnes proportions et surtout des oméga-3 réputés pour leur action anti-inflammatoire et anti-allergique. Deux à trois noix par jour peuvent aussi apporter ces fameuses graisses essentielles et compléter facilement une petite salade agrémentée de levure de bière ou de germe de blé pour leurs apports essentiels en vitamines du groupe B.

Côté boisson, le café doit être diminué au profit d’un thé vert ou blanc, tout aussi stimulant mais moins énervant afin de ne pas trop épuiser les organismes déjà affaiblis. Il en va de même pour les sucres rapides qui devront être limités pendant au moins quinze jours à un mois au profit des aliments complets ou semi complets apportant des fibres, des minéraux, dont le magnésium et des antioxydants comme le sélénium. Et si vos clients réclament quelques douceurs, orientez-les vers des fruits secs à raison de deux ou trois par jour en collation.
(1) Programme National Nutrition Santé




La salade idéale de ces deux mois :
Lit de laitue, céleri et carotte râpés, chou rouge en lamelles, lentilles corail, oignon émincé, quartiers de pomme et de pomelo, graines germées, noix de Grenoble, levure de bière, huile de colza et d’olive, jus de citron.