Nutrition

Améliorer les défenses naturelles de l'organisme…

Nov-Déc 2009

La période hivernale est toujours propice aux refroidissements, aux infections, et aux attaques en général de divers virus et bactéries. En cet hiver, plus que n’importe quel autre, il est important de recommander les bons aliments et les bons compléments à vos clients.



Côté aliments

Un organisme en carence est un organisme affaibli, à la merci des germes et des microbes. Le premier conseil à promulguer est de faire le plein de protéines, acides gras essentiels, vitamines et minéraux, et en particulier de sélénium, zinc et de vitamines C, D et E.
● Au rayon Fruits et Légumes frais, vous pouvez remplir les paniers en vous basant sur cinq familles primordiales : La famille des agrumes : oranges, pamplemousses, kiwis, citrons, clémentines, limes et kumquats. La famille des choux : brocolis, choux frisés, choux de Bruxelles…. La famille des alliacés : ail, oignon, échalote, ciboulette, poireaux. La famille des légumineuses : lentilles, pois (cassés, chiches), haricots, fèves La famille des champignons.
● Au rayon poissons et fruits de mer, il faut recommander une à deux fois par semaine : des huîtres (riche en zinc), des moules (riche en sélénium) ou des poissons gras comme le saumon, le thon, le hareng, les sardines ou encore les maquereaux. L’apport en bonnes protéines et en acides gras oméga-3 est en effet indispensable pour la fabrication des anticorps.
● Au rayon crèmerie : les oeufs (le jaune en particulier) et surtout les yaourts natures devront être recommandés. Les premiers pour leur richesse en sélénium et vitamine D et les seconds pour leur apport en probiotiques, des bactéries « amies » indispensables au bon équilibre de la flore et surtout à l’immunité intestinale.
● Au rayon épicerie : conseillez une petite poignée quotidienne d’oléagineux : amandes, noisettes, noix de Grenoble et du brésil en collation par exemple; et bien sûr de la levure de bière (riche en sélénium) et du germe de blé (source de vitamine E) à saupoudrer sur les aliments chaque jour. A noter que l’huile de germe de blé est une des meilleures sources de vitamine E puisqu’une cuillère à café (7 grammes) couvre 100% des apports journaliers recommandés en cette vitamine.

Les épices telles que gingembre, cannelle, curcuma, cardamome, curry et muscade doivent être intégrées dans les plats « sucrés » et « salés » ou encore dans les tisanes.

● Au rayon boisson : Comme les composants immunitaires sécrétés par le nez et la gorge ont besoin d’hydratation pour bien faire leur travail, l’eau doit être systématique, surtout quand les maisons et les bureaux sont très chauffés, à raison d’un litre et demi par jour, répartis tout au long de la journée, sous forme d’eau en bouteilles, de tisanes ou de thé, agrémentés d’un filet de jus de citron ou de miel. Le jus de canneberge, sans sucre ajouté, pourrait aussi s’avérer intéressant à raison d’un verre par jour, le matin par exemple. Les aliments qu’il faut consommer avec modération sont les aliments gras et/ou sucrés et/ou salés et/ou à index glycémique élevés comme : viennoiseries, gâteaux, bonbons, chips, sodas, charcuteries, viandes rouges en excès, alcool et caféine (café, colas), céréales raffinées et leurs dérivés (pain blanc, pâtes blanches, riz blanc).


Côté compléments

En prévention, la vitamine C, à raison d’un comprimé de 500 à 1000 mg tous les matins reste la meilleure arme, accompagnée de 20 μg par jour (800 UI) de vitamine D3.
Certains laboratoires commercialisent du zinc, sous forme de pastilles à sucer en dehors des repas. Le zinc, qui est une clé importante du système immunitaire, va donc agir localement sur toute la sphère bouche, nez et gorge.
Côté plante, l’éternelle échinacée et sa cousine l’échinacée d’inde nommée andrographis, permet de stimuler les défenses immunitaires. Mais attention, cette dernière est formellement déconseillée chez les femmes enceintes.
Côté algue, la spiruline, qui est un véritable concentrée de nutriments essentiels peut être conseillée tous les matins.

Vous pouvez aussi recommander au petit déjeuner des compléments alimentaires basiques, traditionnellement utilisés pour augmenter l’immunité : la gelée royale, la propolis, le pollen frais ou surgelé et les extraits de pépins de pamplemousse, à avaler ou en gargarismes afin de limiter le développement des germes buccaux. Dès les premiers symptômes (fièvre, frissons, toux, fatigue, douleurs musculaires…) conseillez le doublement des doses de zinc, vitamine D3 et andrographis et surtout la prise de vitamine C toutes les deux heures.


Vos petits conseils en « plus »

● Pratiquer chaque jour au moins 30 minutes d’activité physique
● Dormir suffisamment
● Faire des séances de sophrologie et/ou de yoga pour apprendre à mieux gérer et donc à diminuer le stress quotidien
● Se laver les mains régulièrement avec un gel antibactérien
● Se couvrir le nez et la bouche avec un mouchoir à usage unique lors d’un éternuement, imprégné d’huile essentielle d’eucalyptus.