Nutrition

Que conseiller en cas de : brûlures à l'estomac

mai-juin 2010

Vos clients peuvent parfois avoir des difficultés à décrire leurs reflux gastro-oesophagiens. Comme ils ont souvent du mal à vous indiquer où se situe leur estomac, ils regroupent leurs manifestations douloureuses en disant qu’ils ont des « brûlures à l’estomac ». En fait, ces brûlures à l’estomac sont des remontées acides de l’estomac vers l’oesophage. On les appelle des pyrosis, qui donnent des sensations de brûlures sous les ternum. A côté des conseils d’hygiène de vie, cinq règles alimentaires sont à respecter pour améliorer le quotidien de vos clients.

 

Gilles Lebrun

 



1ère règle : Faites limiter au maximum la prise de certains aliments et certaines boissons

Côté alimentation vous devez impérativement leur fournir une liste d’aliments qu’ils devront éviter au quotidien, et surtout qu’ils ne devront pas cumuler dans un même repas. Les aliments qui favorisent les remontées acides sont :
● La famille des agrumes et en particulier les oranges, les citrons, les pamplemousses et les clémentines sous forme de fruits entiers ou de jus,
● Les épices et les aliments épicés,
● Les aliments gras visibles comme le beurre, la crème fraîche ou encore le fromage ou les sauces et les aliments qui contiennent des graisses cachées comme les pâtisseries ou les charcuteries car les lipides ralentissent la digestion et donc la vidange gastrique,
● Le chocolat, qu’il soit noir ou au lait, à croquer ou à boire chaud ou froid,
● La menthe (douce ou poivrée) et tous ses dérivés : tisanes, bonbons ou chewing-gum à la menthe après un repas,
● La tomate, crue, cuites ou sous forme de sauce. Certaines boissons peuvent aussi augmenter l’ouverture du sphincter inférieur de l’oesophage :
● Les boissons gazeuses qui augmentent la pression dans l’estomac : eaux minérales gazeuses, colas, limonades…
● Le café ou le thé, même s’ils sont décaféinés
● Et enfin l’Alcool sous toutes ses formes : vin, bière, alcool fort. L’alcool est à limiter et surtout à ne jamais prendre à jeun. D’ailleurs, toutes les boissons, quelles que soient leurs formes devront être consommées de préférence en dehors des repas, en limitant au maximum celles prises le soir au dîner et avant le coucher. La soupe et la tisane le soir sont donc à proscrire.

2e Règle : conseillez de manger lentement et de bien mastiquer

Il est impératif de leur conseiller de manger lentement et dans le calme, et surtout de bien mastiquer pour que le travail de l’estomac soit le plus faible possible.

3e Règle : Faites une action pour prévenir les constipations

La constipation chronique occasionne une pression au niveau de l’estomac. Il est donc impératif de recommander suffisamment d’aliments riches en fibres : légumes, légumineuses, céréales et produits céréaliers complets, fruits. Ceci est valable uniquement si les reflux


4e Règle : Quotidiennement, recommandez 4 petits repas plutôt que 3 gros repas

Plus l’estomac est « chargé » et plus la pression sur le sphincter au niveau de l’oesophage est élevée. Ainsi, en fractionnant les repas, la pression est moins forte et les remontées moins importantes, voire inexistantes.

5ème Règle : Le soir, conseillez le respect de 3 ou 4 heures entre le dîner et le coucher.

Il n’est pas simple de faire suivre cette règle surtout quand vos clients mangent tard le soir, mais l’essentiel est de leur faire respecter un minimum de deux heures entre la fin de leur repas et leur coucher et de s’abstenir de manger après le dîner.

Côté compléments que conseiller ?

Le premier complément est le Lithothamne (Lithothamnium calcareum). Une algue basique très riche en minéraux qui permet de neutraliser les acidités. Les femmes enceintes, dans les derniers mois de grossesse, ont parfois des reflux engendrés par la pression du foetus sur l’estomac. Cette algue est parfaitement adaptée et permettra de plus d’apporter le calcium indispensable à la construction osseuse du futur bébé. Recommandez cette algue au début de chaque repas. La racine de réglisse est également conseillée car elle protège les muqueuses et en particulier celle de l’oesophage.

Côté hygiène de vie que recommander ?

Pour vos clients, il est important d’adopter quelques habitudes de vie qu’ils devront suivre jusqu’à un retour à la normale en :
● Se faisant aider par leur médecin traitant pour arrêter éventuellement la cigarette car le tabac augmente l’acidité de l’estomac. De votre côté, vous pouvez leur conseiller le kudzu, une plante antiaddiction (Voir BL N°28)
● Pratiquant des séances de relaxation ou de sophrologie si le stress et l’anxiété font partie de leur quotidien.
● Limitant le port de vêtements serrés au niveau du ventre.
● Évitant de se pencher en avant ou de faire une activité physique juste après un repas.
● Essayant de se rapprocher de leur poids de forme s’ils sont en surpoids.
● Surélevant la nuit la tête de lit avec un gros oreiller par exemple.
● Et enfin, l’aspirine ou certains anti-inflammatoires (AINS) peuvent favoriser les reflux. Ils doivent le spécifier à leur médecin traitant afin de voir si d’autres traitements peuvent être mis en place.