Nutrition

Vos conseils contre les déprimes saisonnières

Nov-Dec 2012

Est-il nécessaire de rappeler que les médicaments antidépresseurs et les anxiolytiques devraient être réservés aux personnes ayant des pathologies « lourdes » ? Que pour soulager les déprimes passagères ou saisonnières et pour voir la vie du « bon côté », la première démarche à effectuer est de mieux s’alimenter et se complémenter ? Nous vous aidons, par quelques conseils, à diriger vos clients qui ont une tendance à la morosité en cet hiver rigoureux…

Avant tout : revoir le bol alimentaire
En ces mois froids et peu ensoleillés, il arrive que le moral de certains de vos clients soit en berne. La première étape sera encore et toujours un rééquilibrage alimentaire qui permettra d’apporter au cerveau, siège des émotions, tous les nutriments indispensables à la gestion des émotions négatives qui surviennent quand les jours raccourcissent.

De bonnes sources de protéines
Les protéines ne sont pas seulement les éléments qui constituent les organes, ce sont aussi des nutriments essentiels à la fabrication de certaines hormones et neurotransmetteurs qui agissent directement sur l’humeur comme la sérotonine « calmante » et la dopamine « stimulante ».

Le conseil Bio Linéaire: d
Dès le petit déjeuner, conseillez un bol de céréales complètes, du fromage blanc, des oléagineux ou encore des oeufs. Pour les autres repas il faut un apport protéique plutôt animal le midi et plutôt végétal le soir avec l’association classique Céréales (blé, boulgour, épeautre, kamut, millet, orge, quinoa, riz) plus Légumineuses (lentilles, haricots, soja, pois, azukis, fèves) afin d’apporter tous les acides aminés essentiels.

Des acides gras essentiels
La nature des acides gras qui composent les matières grasses cachées ou visibles va directement agir sur la communication entre chaque cellule du cerveau. Si les aliments consommés contiennent des acides gras insaturés, les membranes seront souples et aptes à recevoir les informations que transmettent les autres cellules. Ainsi, un apport adéquat d’Oméga-3 permet de normaliser le fonctionnement du cerveau émotionnel. Le conseil Bio Linéaire: recommandez les poissons riches en oméga-3 : thon, saumon, hareng, maquereau, sardine, truite. Et surtout , insistez sur les huiles de colza, noix, cameline, lin pour l’assaisonnement et précisez qu’il faudra limiter les apports de fromages, beurre, crème fraîche et viandes rouges, résolument trop riches en graisses saturées pour pouvoir avoir leurs places à chaque repas.

Attention aux IG élevés !
Certains aliments peuvent complètement modifier l’état d’esprit et le moral et en particulier la famille des sucres qui produisent de gros dégâts sur le psychisme s’ils ne sont pas utilisés à bon escient. Les gourmandises, mais également tous les aliments à IG élevés, «sucrent » littéralement le moral à long terme. Les sauts d’humeurs, les angoisses et l’irritabilité peuvent parfois être dus à des hypoglycémies.

Le conseil Bio Linéaire:
Conseillez au moins 3 vrais repas par jour et surtout les aliments à faible IG (pains au levain, céréales complètes, légumes secs, fruits et légumes frais). Ils sont à recommander à chaque repas ou en collation.

Pour compléter : les suppléments nutritionnels
Quand on parle de déprime, certaines plantes viennent de suite à l’idée, et en particulier le millepertuis. Toutefois, même si cette dernière est particulièrement efficace contre les déprimes profondes, elle possède des effets secondaires et surtout met un peu de temps à agir. Il est donc souhaitable, dans un premier temps, d’apporter aux personnes sensibles émotionnellement d’autres nutriments qui agissent plus doucement comme les Oméga-3, qui peuvent être conseillés à raison d’1 à 2 capsules le midi et le soir.

Les acides aminés permettent aussi de partir du bon pied le matin, d’aller de l’avant et en particulier la tyrosine. Vous pouvez donc les conseiller en dehors des repas sous forme de comprimés ou gélules, ou encore recommander des poudres de protéines (il en existe désormais sans soja, ni lait ; à base de protéines de pois) le matin avec le petit déjeuner.

Parmi les vitamines les plus efficaces sur le moral, on nommera celles qui appartiennent au groupe B. Rappelez-vous ce sont les vitamines du « Bonheur ». Comme nous avons l’habitude de le dire, ces vitamines fonctionnent en équipe, et il vaut toujours mieux les apporter ensemble.

Côté minéraux, le magnésium est la star « anti déprime » puisqu’il participe à la transmission nerveuse et à la relaxation musculaire. Vous pouvez le coupler avec de la taurine, qui améliorera son incorporation intracellulaire.

Et enfin, côté plantes, vous pouvez soit conseiller du Griffonia simplicifolia, riche en 5-htp, qui est désormais parfaitement reconnu pour augmenter le taux de sérotonine, l’hormone de la « Sérénité» ; soit des extraits de safran biologique (Crocus sativus), titrés en safranal. En effet, ce dernier a démontré selon plusieurs études sa pleine efficacité sur les dépressions légères à modérées, sur l’humeur morose ou changeante et globalement sur la fragilité émotionnelle, la mélancolie et les angoisses. Ces extraits ce sont avérés aussi efficaces que la fluoxétine (Prozac), sans effets secondaires. Comme il possède une action sédative, il faut le conseiller le soir, pendant 6 semaines minimum

Mais qui est SAMe ?
La SAMe, S-Adénosyl-Méthionine, est une substance naturellement produite par l’organisme à partir de la méthionine et de l’ATP mais sa production baisse à partir de 40 ans. Sous forme de supplément elle est très efficace dans ce cadre là puisqu’elle augmente la synthèse des neurotransmetteurs à effet psychotrope (dopamine, sérotonine, mélatonine, adrénaline). Elle agit en 7 à 10 jours.