Nutrition - les graines germées

Des petites bombes de vitalité

Sept-Oct 2006

À l’heure où les pollutions diverses entraînent un affaiblissement de nos immunités, de notre résistance et laissent place aux maladies dégénératives, aux allergies et maux divers, il est intéressant de se tourner vers les graines germées, complément alimentaire multivitaminé, le plus économique que l’on puisse trouver !

La germination

C’est la manière la plus efficace de consommer un aliment en entier. En effet, la valeur nutritionnelle du grain de blé, par exemple, s’amenuise sous l’effet de l’oxydation lorsqu’on le moud pour en faire de la farine. Si on le cuit, le grain perd encore certaines de ses propriétés, alors qu’en faisant germer la graine, sous l’action d’intenses réactions biochimiques, on obtient un aliment vivant par :
La multiplication des quantités de vitamines, enzymes, et des minéraux.
Exemple pour le blé :

La pré-digestion des protéines, lipides, glucides, ce qui rend la graine facilement assimilable : l’amidon est transformé en sucres simples, les protéines en acides aminés et les lipides en acides gras.

La destruction (comme le font le levain ou la cuisson) de certains éléments inhibiteurs tels l’acide phytique contenu dans les céréales, source de déminéralisation ou de décalcification.
On peut poursuivre la germination au-delà du germe jusqu’aux pousses riches en chlorophylle. C’est à ce stade que l’on obtient les jus d’orge ou de blé. La chlorophylle est détoxifiante du sang ; elle stimule la formation
d’hémoglobine, combat l’anémie, facilite l’assimilation du calcium.

graines-germeesLa consommation

Pour conserver leur vitalité, il faut consommer les graines germées crues. On les utilise comme condiment en les ajoutant dans les salades, les plats de crudités, dans les céréales du petit déjeuner, les sandwichs, dans la crème Budwig, à la place des céréales fraîchement moulues chères à Madame Kousmine mais difficilement supportées par nos contemporains, ou sur les plats chauds, les soupes, les tartes aux légumes… Dans ce cas, on les ajoute juste au moment de servir.
La graine germée va apporter des enzymes qui vont faciliter la digestion du cuit et le revitaliser. Penser à associer aux céréales et légumineuses le même produit germé !
A noter, néanmoins, que certaines graines germées - pousses de soja (ne pas consommer la graine), lentilles, azukis, pois chiches – nécessitent une brève cuisson afin de les attendrir : moins de 5 minutes à la vapeur ou moins d’une minute dans l’eau bouillante.

Les indications

Le saviez-vous ?

Le pain essénien est un pain à base de graines germées que l'on mélange à de l'eau pour en faire une pâte qui va cuire à four doux entre 35 et 40°. Il ne contient ni matières grasses, ni sucre, ni levure, ni sel. Il se conserve au réfrigérateur après ouverture. Le pain essénien tire son nom de la communauté juive des Esséniens qui vivaient dans le désert, au bord de la mer Rouge environ 2 siècles av JC. Leur alimentation ne devait pas subir de transformation par la cuisson, par exemple. Nourriture exclusivement à base de pain, de racines sauvages et de fruits.