Rayon Cosmétique - Bien conseiller

Préparation de la peau avant l'été

mai-juin 2007

Ala sortie de l’hiver, la peau n’est pas au mieux de sa forme. Elle fait souvent grise mine, faute de soins, de soleil, d’exercices. La peau a subi l’alternance du chaud, du froid, les pièces surchauffées, les contraintes de vêtements trop serrés. En un mot elle a besoin d’air et de soins spécifiques avant d’affronter le soleil de l’été.

Voici quelques conseils pour préparer sa peau avant les beaux jours.


• Avant toute chose, il est nécessaire de faire un grand nettoyage de l’organisme.
La peau constitue un organe d’élimination. Il serait illusoire de penser qu’avoir une belle peau avant l’été s’obtient sans nettoyage interne. On s’orientera vers les plantes dépuratives du foie et de l’intestin : artichaut, romarin, aubier de tilleul, sève de bouleau, sans oublier la bardane et la pensée sauvage.

A pratiquer en cure de 21 jours.


• Le retour de la belle saisonnous incite à alléger notre alimentation en nous orientant vers davantage de fruits et légumes. C’est le moment de faire une mono-diète de compote de pommes, par exemple, sur une journée, à renouveler un jour par semaine sur
plusieurs semaines. Cette cure a pour but de soulager notre système digestif qui mettra à profit cet allègement pour faire des nettoyages internes et relancer notre vitalité.

Les cocktails de jus de légumes ou de fruits à faire soi-même ou à consommer tout fait vont contribuer à nettoyer le teint et à donner bonne mine.


• Pour accélérer le largage des toxines
La pratique régulière du hammam ou du sauna sera la bienvenue. Si l’on aime la chaleur humide, on choisira le hammam ; sinon, on se tournera vers le sauna. Humidité et chaleur favorisent par la transpiration le nettoyage de la peau ainsi que la détente.
Une séance de hammam se termine par un gommage au savon noir avec un loofa, gant en fibres végétales conçu pour faire un peeling. La peau est ainsi prête à profiter des huiles hydratantes.


• Chez soi on procédera à des gommages hebdomadaires du visage et du corps qui débarassent la peau des cellules mortes, stimulent la circulation sanguine et le renouvellement cellulaire. La peau s’affine et le teint se clarifie. Les marques en cosmétique bio rivalisent de composants doux et hydratants : huiles végétales, huiles essentielles, eaux florales, billes exfoliantes en cire de jojoba ou issues des algues, extraits de plantes. Sur une peau gommée, crèmes hydratantes, amincissantes, autobronzants pénètrent mieux.


• Aux beaux jours l’épilation redevient obligatoire ! On optera pour une épilation à la cire orientale au sucre. Elle se pratique à froid. Si l’efficacité n’est pas suffisante pour les systèmes pileux développés, on utilisera des produits ralentisseurs de repousse de poils sur une base de plantes.


Nourrir la peau en interne

La peau nécessite en premier lieu d’être hydratée : boire de l’eau peu minéralisée, régulièrement au long de la journée répond à ce besoin. Certains nutriments sont particulièrement bénéfiques à la peau. Ces sont les antioxydants et les acides gras.
On les trouve dans l’alimentation, mais aussi sous forme de compléments alimentaires qui associent les deux familles de nutriments. A noter que pour une meilleure efficacité contre les méfaits du soleil, il est recommandé de les prendre quinze jours avant l’exposition solaire et en continu pendant les vacances.


Pourquoi des antioxydants ?

Beaucoup de facteurs et notamment l’exposition solaire favorisent la production de radicaux libres qui contribuent au vieillissement de la peau. Naturellement, notre corps produit certaines enzymes dont le but est de neutraliser ces radicaux libres. Mais le corps est vite débordé et il lui faut faire appel à certaines substances naturelles contenues dans nos aliments qui jouent dans l’organisme le rôle d’antioxydants. Ce sont les vitamines A, C, E pour l’essentiel sans oublier le sélénium, oligoélément très
important. Pour ne pas craindre la pénurie, il suffit de consommer davantage d’aliments en contenant pour augmenter nos réserves.

 

 

Pourquoi des acides gras ?
Ils sont indispensables à l’élaboration de la membrane cellulaire et à son renouvellement.
 
Où se trouvent-ils ?
La vitamine A : dans les produits animaux et le béta carotène, pigment rouge orangé dans les végétaux. Il se transforme en vitamine A dans l’organisme. Le béta carotène fait partie de la grande famille des caroténoïdes.
 
La vitamine C : surtout dans les fruits tropicaux et les agrumes. Les meilleures sources de béta-carotène et de vitamine C sont contenues dans le brocoli, le chou de Bruxelles, la courgette cuite, les fraises, le kiwi, le melon, l’orange navel, la papaye, la pastèque, la patate douce cuite et le poivron rouge.
 
La vitamine E : dans les huiles alimentaires, le germe de blé, les céréales complètes, les fruits secs et le jaune d’œuf.
 
Le sélénium : levure de bière, céréales complètes, pollen, thon, huitres, jambon, haricots blancs, lentilles…
 
Les acides gras : Certains acides gras sont dits essentiels. Ainsi les omégas 3 rencontrés dans les poissons gras et les huiles de noix, colza, soja sont bénéfiques à la peau. Les huiles d’onagre et de bourrache sont très riches en acide gras gamma linolénique. Ce sont des huiles régénératrices de la peau par excellence.