Rayon Cosmétique - Esthétique

Prendre soin de ses mains jusqu'au bout des ongles

juil-août 2007

Agressées par l’eau, le froid, le soleil, le vent, les produits de bricolag et les détergents les mains sont soumises à rude épreuve ! Exposées en permanence au regard des autres, elles trahissent notre personnalité, nos émotions, nos activités manuelles ou intellectuelles, notre âge. C’est pourquoi, on aime les parer de bagues, bracelets, gants et les embellir par de beaux ongles. Vu les services qu’elles nous rendent au quotidien, elles méritent bien toute notre attention pour leur éviter d’être rougies, gercées, gonflées et parfois même jaunies par le tabac.

Pour avoir de belles mains

• L’alimentation : primordiale pour répondre aux exigences de la peau. Une alimentation diversifiée, biologique,  qui fait la part belle aux produits végétaux , aux céréales non raffinées, aux huiles de pression à froid, aux poissons des mers froides, aux oléagineux,  va apporter tout ce dont elle a besoin : des vitamines A, C, E et du sélénium, antioxydants,  du fer pour transporter l’oxygène aux cellules, du zinc pour éviter le flétrissement de la peau, des lipides indispensables à l’élaboration de la membrane cellulaire, sans oublier protéines et glucides. Enfin, la peau a besoin d’eau. Boire régulièrement compense les pertes occasionnés par les éliminations naturelles et maintient l’équilibre hydrique.
• La protection : le port de gants ménagers est de rigueur chaque fois que l’on utilise du savon, des détergents et de l’eau chaude. Ces agents détruisent le film hydro-lipidique qui assure la protection de l’épiderme en maintenant l’hydratation de la peau.  Sans lui, la peau est nue, fragilisée  Pour mémoire, à chaque « décapage », il faut 4 heures à la peau pour fabriquer sa protection naturelle
• L’emploi de crème pour les mains: à défaut de porter des gants, il est indispensable de nourrir et d’hydrater les mains à la suite d’un passage dans  l’eau. Il en est de même lorsqu’il fait froid ou que les mains sont exposées au vent.

Bien agencer son rayon encens

Placez les encens au rayon bien-être avec les huiles essentielles plutôt qu’au rayon produits d’entretien.
Ayez au minimum trois collections d’encens différentes (environ 35 cm de linéaire par collection) et au moins un porte-encens adapté à chaque collection : exemple : Encens Japonais + encens indien + résines.
Respectez les 3 règles d’or pour dynamiser vos ventes :
1-des présentoirs bien rangés, bien achalandés, attractifs, positionnés de haut en bas de préférence ou rassemblés sur le même niveau d’étagère ou mis en avant sur une table.
2-l’information doit être visible et complète : conditions d’usage (collection et produits), les ingrédients, les prix...
3-les emballages doivent être faciles à ouvrir afin de permettre au consommateur de sentir.

Mentions obligatoires et législation

La législation en vigueur se contente d’imposer des mentions obligatoires de risque (risque d’incendie, ne pas laisser à la portée des enfants…).Or, certains encens contiennent des dérivés du pétrole potentiellement nocifs : Phtallates (solvants), muscs aromatiques. D’autres contribuent de façon excessive à l’émission de COV (composants organiques volatils), comme le Benzène et le Formaldéhyde.
Privilégiez les produits dont les emballages mentionnent la liste des ingrédients (très rarement exhaustive, secret de parfumeur oblige). «IFRA OK» indique la non utilisation de composants reconnus nocifs. «100% naturel» signifie que les ingrédients ne sont que d’origine naturelle.

La composition d’une crème

 pour les mains diffère peu d’un produit hydratant pour le corps. Elle est simplement enrichie en corps gras, épaississants, substances hydratantes et adoucissantes fixant l’eau.  Ce sont en majorité des huiles et cires végétales qui vont à la fois être hydratantes et apporter des principes actifs tels que vitamines, caroténoïdes, phytostérols…
Huiles d’argan, argousier, amande douce, beurre de karité, bourrache, cameline, jojoba, macadamia, olive, onagre, sésame, tournesol… Le gel d’aloe vera et la cire d’abeille constituent également d’excellentes bases. Les huiles essentielles, les extraits de plantes  sont source de principes actifs aux propriétés soignantes.

Pour avoir de beaux ongles

L’ongle est une partie dure et insensible du doigt et de l’orteil. C’est une évolution de la griffe, qui a cédé son rôle défensif à celui ornemental. Il est composé de fibres protéiques de kératine (comme les cheveux) et de 18% d’eau. Il pousse de 1 à 3 mm par mois. Il lui faut donc 4 à 6 mois pour atteindre sa longueur. A noter que les ongles des orteils poussent 2 fois moins vite et sont 2 fois plus épais.
Un bel ongle est de couleur rosée, lisse, sans tâche. Mais, parfois au cours de la vie, il se strie, se dédouble, se casse, se déforme. Ces fragilités de l’ongle proviennent du vieillissement, des maladies spécifiques telles les mycoses ou de carences alimentaires. 
L’ongle a besoin d’un apport en minéraux dont le calcium et le silicium, de vitamine A et B. La consommation de levure de bière sous forme de complément alimentaire sera  très utile en cas de fragilité des ongles.

Les produits

• Les vernis à ongles : composés en majorité par  des solvants qui permettent d’obtenir une consistance idéale pour étaler le vernis, des résines et  des colorants. Mais beaucoup de substances problématiques pour la santé et l’environnement se retrouvent dans ces flacons.
L’offre en cosmétique naturelle est assez restreinte en raison des alternatives à trouver. Néanmoins, on trouve des vernis. Sans toluène (solvant irritant, polluant), sans formol (conservateur, libérateur de formaldéhydes, classés cancérigènes), sans colophane (résine tirée du pin mais très allergène), sans paraben (conservateur chimique pouvant provoquer des allergies).Les colorants sont d’origine minérale, végétale ou autorisés par l’UE.
Mais il ne suffit pas d’être naturel pour être écolo : le coton par exemple, bien qu’étant une fibre naturelle a un impact environnemental néfaste par ses besoins culturaux. Elle est l’une des plus polluantes au monde avec une consommation de 24% des pesticides mondiaux.
• Les dissolvants : l’acétone qui est un solvant très polluant pour l’environnement a été remplacée  par de l’alcool associé à de l’huile essentielle d’orange bio et de l’huile de ricin.

Comment entretenir ses ongles.

• Limer les ongles avec une lime émeri (moins agressive)
• Les poncer sur le dessus avec une lime adaptée (plus large) qui estompe les stries, enlève les cellules mortes et redonne de l’éclat à l’ongle imer les ongles avec une lime émeri (moins agressive).
• Pour blanchir l’ongle, on peut utiliser du citron.

• Tremper les mains dans un bol d’eau tiède avec des huiles nutritives pour nourrir les ongles et ramollir les cuticules afin de les repousser avec un « pied de biche » ou autre petit outil adapté.
• Pour les « envies » (petites peaux autour de l’ongle), il existe un outil biseauté qui coupe ces peaux sans se blesser.
• Facultatif : vous pouvez terminer ces soins en appliquant un vernis mais ne le laissez pas plus de 15 jours sur vos ongles, car se sont des produits occlusifs qui empêchent la bonne oxygénation de l’ongle asser les mains et les ongles avec une crème adaptée.

Le saviez-vous ?

l'onychophagie est la pratique qui consiste à se ronger les ongles. 10 à 30% des enfants scolarisés se rongent les ongles. Cette activité manifeste le plus souvent une très forte anxiété chez des enfants en difficulté pour exprimer leurs sentiments