Rayon Cosmétique - Pour bien conseiller…

Les colorations capillaires

Janv-Fev 2006

Se teindre les cheveux est un moyen facile de changer de tête, d’améliorer son « look » ou de masquer ses cheveux blancs. Des chiffres le confirment : 55% des femmes de plus de 18 ans et 10 % des hommes ont recours à la coloration. Mais de nombreuses études montrent que certaines substances chimiques couramment utilisées constituent un danger pour notre santé. Il est donc urgent de se tourner vers les colorations naturelles !

La phase de détoxination
Avant la pose d’une coloration végétale, il est indispensable de passer par la phase détoxination du cheveu, pour le débarrasser des résidus de colorants, l’oxygéner, éliminer les pellicules, redonner de la vigueur au bulbe capillaire, favoriser l’éclat du cheveu et le démêlage.
Ce sont des masques et des shampooings à l’argile, associés aux extraits de plantes, aux huiles essentielles.
Le masque se pose à sec sur cheveux non lavés et s’utilise comme une teinture, raie par raie pendant 20 minutes.
Il est recommandé de renouveler l’emploi des masques pour un effet maximum.
Sans ce préalable, l’emploi de teintures végétales après une coloration chimique va s’avérer désastreux en terme de coloris !


Colorations chimiques

3 types de colorations :
Coloration permanente ou d’oxydation :
• Résulte de l’association de 2 produits chimiques incolores qui modifient la pigmentation, la structure du cheveu et permettent l’ouverture des écailles
• Obtention de la couleur recherchée par une réaction chimique appelée oxydation, en présence d’eau oxygénée, liée à un temps de pause
• Shampooing qui referme les écailles.
Coloration semi-permanente :
Pas d’oxydation. Les colorants sont déposés au niveau des écailles et ne modifient pas la mélanine naturelle du cheveu. Couvre 30% des cheveux blancs ; s’estompe au fil des lavages.
Coloration fugace :
Dépose de pigments sur les cheveux, juste pour donner des reflets qui disparaîtront au shampooing suivant.
Décoloration :
Eclaircissement de plus de 6 tons de la couleur naturelle. Oxydation des pigments de mélanine en milieu alcalin à l’eau oxygénée

 

Colorations naturelles
Ce sont des colorations végétales.
Les pigments végétaux enrobent le cheveu. La  couleur obtenue est le résultat de l’addition du colorant végétal à la couleur d’origine : il n’y a donc pas de modification du cheveu.

La réussite de la coloration dépend de :
1- la durée du temps de pose :
15 à 60 minutes pour les teintes claires, 2 heures à une nuit pour les couleurs foncées
2- la température :
utilisation d’eau chaude
3- l’état du cheveu :
plus les écailles sont ouvertes (à la suite de colorations chimiques), meilleure sera la prise des pigments végétaux.

 

Le saviez-vous ?

A savoir ! Le passage d'une coloration chimique à une coloration végétale nécessite au moins 5 semaines d'intervalle et des soins préalables : masques et shampooings capillaires spécifiques.