Rayon éco-produits

Détergents écologiques : un rayon à suivre de plus près…

sept-oct 2010

Pour sa nouvelle enquête auprès des magasins bio français, le cabinet franco-allemand ECOZEPT a interviewé, en juillet dernier, un échantillon représentatif de 50 magasins spécialisés bio. Cette enquête avait pour objectif d’obtenir une vision réelle sur le marché des détergents écologiques qui connait depuis quelques années une progression constante. Différentes questions ont donc été posées : Comment se présente aujourd’hui le développement des détergents écologiques ? Quelles sont les marques les plus représentatives ? Les magasins bio font ils un bon chiffre d’affaires grâce à ces produits ? Quels sont leurs principaux concurrents sur ce marché ?... Bio Linéaires a extrait de cette étude quelques réponses à ces questions !



Développement des ventes des détergents écologiques.




Presque la moitié des magasins bio est satisfaite du bon développement des détergents écologiques. 40% ont eux déclaré que leur développement était normal et 12 % trouvent que, bien au contraire, ce sont des produits qui ne progressent . Ces résultats sont plutôt encourageants car ils confirment le fait que ces produits ont un bon potentiel de développement. Les consommateurs étant de plus en plus sensibles aux sujets de l’écologie, ils ont un intérêt croissant pour une alternative écologique au niveau des détergents. Alors que le moteur pour les magasins bio était, et est toujours, le rayon alimentaire, les produits bio nonalimentaires, notamment les cosmétiques bio mais aussi les détergents bénéficient d’une demande croissante. Selon les gérants les détergents écologiques disposent encore d’un grand potentiel et ils pensent que petit à petit ces produits entreront dans les habitudes de consommation. Cependant, c’est un développement qui devra être surveillé les années suivantes étant donné que les magasins bio se retrouvent de plus en plus en concurrence avec les GMS qui élargissent continuellement leur gamme. Ces points de vente disposent souvent de prix avantageux suite à une rotation de vente plus élevé et d’une force de communication plus importante. Les magasins doivent d’autant plus chercher à fidéliser leur clientèle et s’appuyer sur leurs atouts comme le conseil et un choix plus large. Le conseil se révèle d’autant plus important dans la vente de ce type de produit que de nombreux consommateurs ont encore un doute sur l’efficacité de ces produits qui nécessitent une explication ou des instructions d’utilisation pour justifier les éventuelles différences de prix.

Les tendances et attentes du consommateur

L’étude demandait aux gérants quels était, selon eux, les produits « tendances ». Les réponses ont été données en fonction des retours clients et de leurs propres idées. Voici quelques observations :
● « Il faudrait un produit 100 % écologique et pas seulement 10 % des matières premières »
● « Il faudrait que les fabricants arrêtent de mettre du parfum et des huiles essentielles dans leurs produits »
● « Un produit qui se « rapproche » de la javel mais qui soit écologique et pas chimique »
● « Il faudrait plus de produits multi usages »
● « Je trouve que les produits pour le lave-vaisselle ne sont pas très efficaces »
● « Il faudrait un conditionnement plus important et un produit qui se distingue de celui des autres marques pour aider les clients visuellement »
● « Il serait bien de proposer des produits au format voyage »
● « Les clients veulent plus de détails sur les étiquettes comme les composants utilisés »


Perception des labels pas les magasins bio

Pour plus de la moitié de l’échantillon, Ecocert est le premier label pour les détergents écologiques. Pour d’autres gérants, le label Nature & Progrès est également un label important car il applique une des directives les plus contraignantes et les plus complètes. Suit de loin l’Ecolabel européen. Selon les observations ce label est attribué surtout aux marques de détergents écologiques disponibles en grandes surfaces.


Les principaux concurrents

 

La moitié des magasins bio ont affirmé que les GMS étaient aujourd’hui leur principal concurrent . En effet, de plus en plus de détergents écologiques sont disponibles en grandes surfaces. Ainsi, ils existent certaines marques qui sont disponibles en magasins bio comme en GMS.

 

 

 

 

Nombre moyen de marques

Que ce soit pour les magasins de petite taille ou bien les magasins de moyenne taille, la moyenne est de trois marques. Quand aux magasins de grandes tailles, il est de cinq avec un nombre de marques allant de minimum trois marques à dix marques.


L’étude intégrale est disponible auprès d’Ecozept.
Pour plus d’informations :


www.ecozept.com/fr ou info@ecozept.com