Rayon éco-produits - bien utiliser

Un diffuseur d'huiles essentielles

nov-dec 2005

Acette période de l’année où le froid et l’humidité nous envahissent, nous avons tendance à ne pas suffisamment aérer nos habitations. Il est pourtant indispensable de renouveler l’air de nos locaux afin de lutter contre la pollution ambiante, source de problèmes respiratoires, d’allergies et de mal être. Rappelons qu’il suffit d’ouvrir nos fenêtres (quand cela est possible) durant environ 10 minutes par jour pour renouveler l’air. Toutefois, selon la situation géographique et l’environnement, l’utilisation d’un diffuseur est souvent recommandée.

Entretien – Précaution d’emploi

En cas de non-utilisation sur une longue durée de votre diffuseur, nettoyer et rincer la verrerie avec de l’alcool à pharmacie ou des nettoyants étudiés à cet effet. Si la verrerie se bouche, le faire fonctionner avec ces mêmes produits dans une pièce bien ventilée. Cet appareil étant muni d’un moteur électrique, toujours le débrancher avant manipulation (au moment du nettoyage), ne pas laisser à la portée des enfants et éviter tout contact avec un liquide.
Rappel : La puissance d’action des huiles essentielles oblige à prendre quelques précautions au moment du chargement dans le diffuseur.

Comment ça marche

Un diffuseur disperse des huiles essentielles par nébulisation. Grâce à une petite pompe, les huiles essentielles sont transformées en gouttelettes microscopiques et sont diffusées dans l’atmosphère. Selon les modèles, 1 à 1,5 cm d’huiles essentielles sont suffisantes.
(ne jamais trop charger). Certaines huiles essentielles sont issues de résines et donc plus épaisses, ce qui a pour inconvénient de boucher les diffuseurs (baume du Canada, du Pérou, Tolu, le Benjoin, le Copahu, Elémi, l’Encens….
Eviter de les utiliser dans ce type de diffuseur ou les mélanger avec de l’alcool.

Rôle du diffuseur

(selon l’utilisation de certaines Huiles essentielles)
• assainir et désodoriser les lieux d’habitation
• débarrasser de l’air ambiant les germes pathogènes
• prévenir les affections microbiennes (en cas d’utilisation régulière)
• renforcer les défenses immunitaires
• revitaliser le système nerveux par l’intermédiaire des nerfs olfactifs et par la respiration.
• favoriser l’oxygénation et la régénération du sang
• éliminer les mauvaises odeurs
• assurer une action fongicide

Avantages des diffuseurs avec verrerie

L’avantage de ce type de diffuseur provient du fait qu’il ne chauffe pas les huiles essentielles pour les diffuser et garde ainsi toutes les vertus thérapeutiques.

Rythmes d’utilisation

Pour l’assainissement, la prévention, le bien-être :
Dans un appartement, une maison moyenne : 5-10 minutes à chaque heure si on dispose d’une minuterie, ou plusieurs par jour à raison de 10-15 minutes au lever et avant le coucher ; 10-20 minutes pendant la cuisson d’aliments à odeur persistante.
Il est inutile de faire fonctionner un diffuseur durant toute la nuit lors du sommeil des personnes.
En présence d’enfants de moins de 36 mois : on ne diffuse pas en leur présence si la pièce est petite. Trop près de la source de diffusion il y a risque d’irritation.
Rappelons que certaines huiles essentielles appréciées des adultes ne conviennent pas toujours aux bébés.
Au-delà, diffuser des huiles apaisantes ou assainissantes dans leur chambre avant le coucher. Augmenter progressivement la durée selon leur âge.

Le saviez-vous ?

Exemples de mélanges d'huiles essentielles utilisables pour le bien être de l'habitat RESPIRATOIRE BIO : eucalyptus, lavande, thym, pin, romarin, plus un peu de camomille, myrte et niaouli. ANTI-TABAC BIO : Lavande, cèdre, pin, menthe, cade, litsée. Très oxygènant. ANTI-INSECTES BIO : Citronnelle, lavandin, géranium, girofle, menthe. Répulsif des moustiques. RELAX BIO : lavande, orange, petit grain, basilic, marjolaine, camomille. Action harmonisante