Rayon fruits et légumes

La pomme de terre Bio...

mai-juin 2008

La pomme de terre nous vient des Andes. Elle est cultivée et consommée depuis plus de 8000 ans par les Incas qui appellent cette tubercule «para». Elle arrive en Europe grâce aux Espagnols au XVIe siècle. La pomme de terre connaît très rapidement un franc succès auprès des diverses populations et fait rapidement le tour du monde. C’est la principale production en Europe à la fi n du XVIIIe siècle et à ce jour, avec une production de 320 millions de tonnes, cette humble tubercule représente la quatrième culture vivrière au monde. Elle est généreuse et s’adapte parfaitement aux différents climats et aux différents sols tout en préservant les ressources naturelles de notre planète.

Qualités nutritionnelles

Sa valeur calorique est de 85 Kcal pour 100 gr. A comparer avec le riz (87 Kcal et les pâtes 114 Kcal). Selon les cas, la pomme de terre n’est pas toujours recommandée dans les régimes «minceur». En e et, son index glycémique est plus ou moins haut selon le mode de cuisson utilisé. De plus, il faut tenir compte de sa présentation: frites : 280 Kcal, chips : 570 Kcal.

Par sa richesse en glucides et en sels minéraux elle est un bonne source d’énergie. De toute la famille des racines et tubercules et malgré la pauvreté, elle est celle qui contient le plus de protéines (2% en poids frais). Avec 70 à 80% d’eau, elle est aussi très riche en vitamine C, en potassium et  bres alimentaires qui représentent un intérêt non négligeable pour le transit intestinal et le métabolisme. 300 g de pommes de terre cuites à l’eau apporte selon les variétés : • 5 g de  bres soit 1/6 des apports journaliers recommandés

• ¼ des apports en vitamines C (plus que l’orange)

• 30% des apports nutritionnels en vitamine B6 et 26% en vitamines B3

• 38% des apports nutritionnels en potassium et 10% des apports en fer

Bien la positionner dans le rayon

La pomme de terre est le produit leader du rayon légume. Il est donc important qu’elle soit bien présentée dans vos linéaires et dans des emballages propres.

• Elle ne doit pas présenter de germes et de parties verdies qui ne sont pas comestibles. La pomme de terre contient naturellement en très faible dose, de la Solanine qui évolue si la tubercule est trop exposée à la lumière ou au soleil en lui donnant cette coloration verdâtre. La Solanine est toxique à haute dose et responsable du goût amer. Il donc vivement recommandé de bien la surveiller dans vos linéaires.

• Pour aider le client, utiliser une a chette indiquant, les variétés, les atouts culinaires et le type de cuisson.

Le saviez-vous ?

L’eau de la cuisson peut être utilisée pour nettoyer l’argenterie ou pour se débarrasser des mauvaises herbes dans le jardin.

Bien la cuire

Après avoir bien séché les pommes de terre avec un torchon, il est recommandé de bien faire cuire les pommes de terre dans l’eau froide et salée ou à la vapeur. Cuite dans sa robe, la pomme de terre garde toutes les vitamines et les minéraux et sera très digeste. C’est bien là tout l’intérêt de sa culture biologique !

 

Variétés – Origine

La pomme de terre propose aujourd’hui d’innombrables variétés. Le Pas de Calais et la Picardie ainsi que la Bretagne sont les grandes régions de production. Nous consommons environ 30 Kg par an. La pomme de terre primeur est récoltée au printemps juste avant sa maturité, ce qui lui donne un goût particulier de fraîcheur. la Ratte est la plus connue.

Les variétés à chair ferme, avec une faible teneur de matière sèche (- 20%) sont les plus goûteuses : la Charlotte, la Francine, la Belle de Fontenay, la Roseval sont recommandées pour les gratins et pommes de terre rissolées. Les variétés de consommation sont riches en matières sèches et tiennent peu la cuisson : la samba, la Manon, la Nicola ou la Monalisa sont conseillées pour vos potages, et vos purées ainsi que pour les frites, en sachant que la plus adaptée est la Binjte.

Bien la conserver

La pomme de terre n’est pas trop fragile. Toutefois, elle est à manipuler avec soin pour éviter les chocs. Elle se conserve relativement bien à des températures entre 8 et 12°. Il est conseillé, cependant de la stocker au sec pour éviter la germination et à l’abri de la lumière pour éviter qu’elle verdisse. On la conserve ainsi plusieurs semaines. Quant aux variétés primeurs, il est vivement recommandé de les rentrer au frigo le soir. Plus fragiles, elles ont une durée de vie de quelques jours seulement.

Conditionnement

La pomme de terre est souvent présentée en vrac dans des emballages bois de 10 ou 12 Kg.

Le préemballé se développe dans les magasins. On trouve des  lets ou des emballages spéci ques (papier,  let) de 2,5 kg ou plus. Les expéditeurs utilisent couramment cet emballage comme support de communication et les consommateurs sont ainsi bien informés de la variété et de type de préparation ou de cuisson. Pour les pommes de terre en vrac, vos fournisseurs ont très souvent à votre disposition des  ches techniques à disposer dans le rayon.

Les pommes de terre lavées ont l’inconvénient de moins bien se conserver.

 

Affichage en magasin
Nom : Pomme de terre (« nouvelle » pour
l’import et « primeur » pour la française)
Variété : à indiquer
Couleur : pour la chair
Origine : obligatoire
Catégorie : Oui
Calibre : oui
Usage : OUI
Prix : Kg ou au conditionnement (avec prix au Kg)
Type de culture : «Agriculture Biologique » ou «en reconversion vers l’agriculture biologique»