Rayon fruits et légumes

Fragile… … et pourtant tellement pêchue !

juil-août 2008

La pêche (Prunus persica), appelée aussi la Pomme de Vénus, était un fruit naturel en Chine il y a plus de 2000 ans. Elle traversa l’Asie, l’Arabie, l’Egypte, et c’est Alexandre le Grand qui la ramena en Europe. Elle séduisit le Roi Soleil qui en  t planter plus de trente variétés dans les jardins de Versailles. Aujourd’hui, il en existe plus de 400 variétés avec les nectarines. En l’honneur de la cantatrice Nelly Melba, Auguste Esco er présente en 1892 un délicieux dessert toujours apprécié la «Pêche Melba». Pour les Chinois, elle est le symbole de la renaissance, et les  eurs de pêchers sont les  eurs des mariages pour les Japonais. En n, la pêche est aussi associée à la virginité et à la  délité. Mais, de tous les symboles, le plus important est celui de l’immortalité.

Qualités nutritionnelles

Sans garantir l’immortalité, la pêche est un très bon fruit pour notre santé. Elle est riche en vitamine A, B, C et en sels minéraux. Elle est conseillée pour les malades du diabète et de la goutte et elle est excellente pour notre foie, notre estomac, nos reins et nos intestins.

Ce fruit très désaltérant, composé de 87% d’eau, n’est que faiblement calorique (40 Kcalories pour 100g) ce qui lui permet de s’intégrer dans une alimentation «minceur».

Les  bres présentes dans sa composition sont bien tolérées et c’est pourquoi la pêche entre rapidement dans l’alimentation des très jeunes enfants sous forme écrasée ou en purée.

Selon l’Aprifel, ce fruit est très riche en vitamine car selon sa taille, elle peut fournir 8 à 10 mg de vitamine C, ce qui représente de 10 à 12 % de l’apport quotidien conseillé. De plus, la présence de provitamine A permet également de béné cier de ses nombreuses vertus, anti-oxydantes.

Elle est donc à consommer «sans modération » si vous voulez avoir la pêche…

Faire un bon agréage

De mai à septembre, c’est le fruit vedette de l’été par excellence, alors soyez vigilant à sa présentation et à sa qualité. La pêche est très sensible. Il est conseillé de s’approvisionner en marchandise avec plusieurs stades de maturité et bien gérer l’évolution des fruits. Il est donc impératif pour éviter des taux de casse trop important, de procéder à un agréage attentif à la livraison. La pêche et la Nectarine font parti des fruits les plus fragiles avec la banane, les cerises et les petits fruits. Un taux acceptable de casse ne doit pas dépasser les 4%.

Bien la positionner dans le rayon

Vous pourrez indiquer en linéaire «fruits murs» ou «fruits à point» pour éviter les mauvais traitements des consommateurs. Il est important de bien di érencier les variétés :

• pêche blanche: elle est fragile, gorgée de jus et très fondante

• pêche jaune : plus ferme et donc moins juteuse avec de vraies qualités gustatives.

• pêches de vignes : on la reconnaît à sa couleur lie de vin et elle est idéale pour les desserts.

• les nectarines et les brugnons ont perdu leur duvet par mutations naturelles.

Autres agencements possibles

Segmentez votre présentation en fonction du taux de sucre des pêches et des nectarines : de très douce (sucrée) à plus acidulée.

Pour ce, mettez en place des espaces dégustations et pensez à les renouveler régulièrement pour l’aspect fraicheur.

Gestion du Rayon

Rappelez-vous, la durée de vie de la pêche dans le rayon est très courte, moins de 3 jours. Il est donc important de bien gérer votre rayon : éviter les chocs, manipuler les fruits avec précaution, éviter les empilements, sensibiliser les clients pour éviter qu’ils manipulent trop les fruits…

 

Origine – Variétés

On compte plus de 400 variétés de pêches et nectarines dans les deux couleurs. C’est le fruit du soleil qui nous vient d’Espagne, du Languedoc-Roussillon et de Rhône-Alpes.

Les pêches sont charnues, juteuses et sucrées. Elles ont la chair blanche ou jaune ou rouge pour les pêches de vignes. La peau duveteuse de couleur rose-carmin à rose-saumon et le noyau est non adhérent à la chair.

Les nectarines blanches ou jaunes ont la peau lisse et la chair adhérente au noyau, ce qui les di érencie des brugnons. Il existe aussi des variétés de pêches de forme aplatie «la pêche plate de chine» ou «la pêche du paradis» .

Bien la conserver

La pêche est un fruit très fragile et la plupart de ce type de fruits ne durent qu’une dizaine de jours, ce qui explique d’ailleurs le nombre important de variétés. Il est conseillé de ne pas les sortir de leur emballage d’origine. La pêche en fonction de son évolution est à conserver di éremment. En cours de maturation elle a besoin de fraîcheur : en  n de journée, mettez la plutôt en réserve que dans le frigo. En n, dans le cas, où elles sont moins mûres, vous pourrez les stocker en chambre froide mais à une température de plus élevé que d’habitude : + de 10°.

Conditionnement - Calibrage

Les pêches sont conditionnées en plateau alvéolé 50/30. Le calibrage est obligatoire : calibres A, B, C en catégorie I ou II. Pour les extra, le calibre minimum est C. Les extra sont quasi inexistantes en bio. Selon les années, la réglementation en matière de calibrage évolue. L’interprofession, Interfel, peut autoriser ou non la vente de certains calibres (comme le calibre D réservé souvent à l’industrie).

Bien la choisir

La coloration de la peau n’est pas prioritaire dans le choix. Son odeur et sa souplesse sont des bons guides (une légère pression du doigt permet d’apprécier son murissement).

 

Affichage en magasin
Nom : Pêche ou Nectarine
Variété : oui, sauf pour les catégories II
Origine : obligatoire
Couleur : oui, pour la chair
Catégorie : oui
Calibre : oui
Usage : non
Prix : Kg ou au conditionnement (avec prix au Kg)
Type de culture : «Agriculture Biologique» ou «en
reconversion vers l’agriculture biologique».