Rayon fruits et légumes

Période de transition au rayon fruits et légumes

sept-oct 2013

L’automne arrive et avec lui le rayon fruits et légumes se modifie. Les fruits et légumes d’été disparaissent progressivement, les réimplantations et aménagements du rayon sont donc inévitables. Les changements se font en douceur et certaines familles (poires, raisins, courges...) prennent une place prépondérante à cette période. Rappelons ici les règles essentielles du marchandisage automnal dans notre rayon fruits et légumes.

Afin de rendre l’offre très visible :

● ne pas mettre en avant trop tôt les produits hivernaux (il y a le temps !), mais bien ceux en cohérence avec cette saison de transition entre été et hiver,

● créer ainsi des îlots à thèmes (pommes précoces, poires, raisins, fruits à coques, courges, légumes anciens...) et différencier les fins de saison (produits estivaux, dont il faut réduire le facing) des produits de pleine campagne,

● alterner les couleurs pour rendre le rayon plus attrayant et augmenter le repérage des différents produits,

● théâtraliser : utiliser des paniers, jouer sur la massification, regrouper les fruits et légumes complémentaires,

● Renforcer l’ILV (information sur le Lieu de Vente), en informant notamment le consommateur sur les débuts ou fins de saison, les opérations à venir et concevoir un affichage / étiquetage clair et informatif.

L’assortiment commence à cette saison à faire la part belle en légumes : aux courges, aux choux de toutes couleurs, salades d’automne, premières endives, champignons, bulbes,... tout en diminuant très progressivement le facing des légumes ratatouilles notamment (ils restent incontournables, mais il faut commencer à valoriser d’autres familles).

Dans la famille fruits, il est important de segmenter et mettre en en avant certaines familles comme le raisin, pour les opérations cures. Favoriser la vente au colis ou en lots, avec des tarifs adaptés (n’oublions pas que Septembre est un mois de dépenses importantes pour les ménages, les promotions sont appréciées !). Idéalement, cette opération s’accompagnera de fiches produits et/ou recettes.

Plus tard, d’autres mises en avant pourront être effectuées comme les fruits à coques (noix, noisettes) et les poires, délicieuses à cette saison.

Parallèlement, il est toujours intéressant d’organiser un espace dégustation, notamment pour le raisin, qui est à son apogée et relativement facile à faire déguster.

Cela permettra de stimuler l’achat d’impulsion et évitera d’augmenter votre taux de perte / démarque inconnue, les clients étant assez nombreux à trier et goûter ce produit directement dans les colis.

En matière de commerce, nous avons souvent la volonté de prolonger au maximum les familles à forte valeur ajoutée, comme les pêches et nectarines, par de l’import notamment (intra ou extra UE).

Il faut cependant dans ce cas être prudent sur les notions qualitatives et s’assurer que cela ne vous nuira pas, tant par le ressenti qualitatif du client, parfois bien différent de ce qu’il connait en pleine saison, que par la provenance, qui pose parfois question aux consommateurs.

À contrario, valorisez au maximum les produits de saison et de circuits courts, c’est notamment l’un des éléments clé de différenciation des magasins bio, comparé à d’autres modes de distribution.

Enfin, n’oubliez pas qu’à cette saison, de nombreux fruits d’été se terminent. L’attention doit ainsi être permanente en rayon, l’évolution des produits (pêches, nectarines notamment) étant très rapide.

De même pour le raisin, qui évolue rapidement à sa sortie de frigo (il devrait idéalement être conservé dans un endroit frais et sec), les poires Williams ou les champignons, qui sont autant de produit à surveiller, leur rotation devant être rapide et le réassort régulier.

 

Lire aussi :