Rayon fruits et légumes

Valoriser l'univers des fruits exotiques

Nov-Dec 2013

Si certains fruits exotiques sont passés dans l’assortiment permanent (bananes, ananas, avocats, kiwis,…), les autres restent néanmoins présents essentiellement durant les fêtes de fin d’année, où ils sont devenus incontournables et recherchés par des consommateurs de plus en plus avertis. Malgré une complexité de gestion, ils participent à rendre votre rayon attractif et festif et amènent un chiffre d’affaires non négligeable au rayon (forte valeur ajoutée).

L’assortiment

Bien entendu, il doit être adapté à la sensibilité de votre clientèle à ce type de produits, mais dans tous les cas, des efforts doivent être faits pour augmenter leur nombre et les mettre en avant le mieux possible. L’assortiment devra progressivement augmenter à partir de début décembre, afin d’habituer progressivement le consommateur à ces produits, l’offre devant être maximale 8 jours avant les repas de fin d’année.

Parmi cette famille, nous ferons ressortir notamment :

● L’ananas et la mangue, des leaders du rayon exotique,

● Le litchi, les fruits de la passion, dont l’épiderme doit être fripé pour signifier qu’il est mûr, les citrons verts, figues de barbarie,

● la papaye, la goyave, l’anone, la noix de coco, le kiwi, le kaki, la grenade, les caramboles,

● les physalis, nommées plus poétiquement « amour en cage », dont les ventes explosent à l’approche des fêtes (permettent de décorer de nombreux plats ou desserts)

● Outre la présence de certains légumes exotiques devenus courants, comme le chou chinois, la patate douce, l’avocat ou le gingembre, ce segment peut être complété par l’igname, la banane plantain ou la chayotte.

Le référencement de fruits exotiques peut entraîner un certain questionnement de la part des consommateurs, notamment sur l’acheminement de ces produits. Ainsi, l’import de ces produits par avion, beaucoup plus polluant que le transport bateau, engendre certaines réactions. Il convient donc également de prendre en compte cet élément pour votre référencement.

Valorisation et conservation

Cette famille doit faire l’objet d’une théâtralisation, en partie centrale du rayon ou tête de gondole, afin de susciter l’acte d’achat (achat d’impulsion très fort sur cette famille). Travailler l’impact visuel, sortir les produits des colis, réaliser quelques corbeilles. Ne pas entasser ces produits fragiles et les proposer régulièrement à la dégustation. Informer la clientèle par des fiches produits et recettes.

Ne pas rentrer les exotiques en chambre froide, leur ennemi étant le froid (gérez-les dans un endroit frais et ventilé, idéalement entre 12 et 16 °). Interrogez constamment vos fournisseurs lors de vos achats sur la maturité et la régularité de ces arrivages, ne vous surstockez pas, travaillez en flux tendus.

 

La vente en corbeilles, une vente additionnelle non négligeable

La vente en corbeilles, très utilisée pendant les fêtes parallèlement au vrac, permet non seulement d’améliorer l’attractivité de la famille « exotiques », mais également de proposer à vos clients des cadeaux originaux et à forte valeur ajoutée. Utiliser des corbeilles en osier ou bois et valoriser des fruits mûrs à point. Renflouer le fond avec des feuilles ou du paillage. Habiller la corbeille avec du feuillage, lui donner du relief, jouer sur les formes et disposer les fruits en commençant par les plus gros (les petits et les plus fragiles combleront les espaces restants). S’assurer de la facilité de transport et glisser à l’intérieur une liste des produits présents dans la corbeille ainsi qu’une carte du magasin.

 

Lire aussi :