Rayon fruits et légumes

Kiwi bio : le champion de la vitamine…

Jan-Fev 2014

Originaire de Chine et appelé jadis « groseille de Chine », ce fruit exceptionnellement riche en vitamine C fut baptisé kiwi en 1950 par les Néo-Zélandais au moment du développement des cultures commerciales et ce, parce que sa peau velue ressemble à celle de l’oiseau du même nom. Longtemps considéré comme un fruit exotique, il est pourtant cultivé abondement en France. En bio, il a pris racine il y a près d’un demi-siècle dans la vallée de l’Adour, dans le Sud-Est des Landes, considérée comme « le berceau européen du kiwi ». Zoom sur ce fruit bio plein d’avenir…

Origine

La Chine, l’Italie et la Nouvelle-Zélande sont les plus gros producteurs. C’est pourquoi, la plupart des variétés viennent de ces pays. On en dénombre plus d’une cinquantaine. La plus connue est le kiwi Hayward, du nom du Néo-Zélandais qui l’a sélectionné. De plus en plus de variétés sont présentées sous des noms de marques et sont des croisements. En France, il est produit essentiellement en bio dans le Sud-Ouest qui représente près de la moitié de la production française. L’Aquitaine est la première région : 8 à 10 000 tonnes de kiwis bio sont prévus en production Aquitaine d’ici 2016. (Actuellement 6000 t)

 

Culture

Le kiwi est un fruit issu d’une liane robuste et prolifique qui n’est pas si éloigné de la vigne ! Tout comme elle, si le producteur ne la taillait pas, elle pourrait atteindre 6 mètres de long ! Il existe des plantes mâles et des plantes femelles (7 fois plus nombreuses sur une zone de culture), les fleurs mâles et femelles sont donc portées par des arbres différents. Une plante femelle donnera ainsi une récolte par an : jusqu’à 1000 fruits récoltés manuellement !

 

 

Qualités nutritionnelles

● Tendre et acidulé, il est le champion de la teneur en vitamine C (il en contient 7 fois plus que le citron !).

● Il est aussi riche en fibres et contient de la vitamine E, du potassium et des polyphénols.

● Son pouvoir antioxydant est reconnu.

● Il est pour tous une source d’énergie appréciable en hiver et au printemps !

● Il est recommandé en cas de régime pour réduire l’appétit et stimuler le transit.

 

Bien le choisir

Le kiwi devra être relativement ferme à souple au toucher en fonction de son niveau de maturité. Vérifiez s’il n’y pas de zones « trop molles », de tâches et que l’état sanitaire général soit correct : pas de pourritures près de l’attache pédonculaire…

 

A savoir

Le kiwi est le 6ème fruit bio le plus vendu en France

Qualité et taux de sucre : les producteurs, pour garantir un kiwi fruité et sucré, attendent pour récolter que le taux de sucre soit optimal (environ 7,5° brix)

Bien le positionner dans le rayon

Disposez-les de façon à ce qu’ils soient agréables à l’oeil. C’est-àdire en variant les présentations avec les couleurs. Pour optimiser vos ventes, faites des dégustations.

 

Bien le conserver

Chez le client : sa conservation dépendra de sa maturité et de son utilisation. Vous pouvez le laisser mûrir progressivement à température ambiante ou le mélanger avec des pommes si vous voulez accélérer sa maturation. Une fois mûr, vous pouvez le conserver plusieurs jours au réfrigérateur.

En réserve : pour évitez toute accélération de sa maturation, séparez les des fruits dégageant de l’éthylène comme la pomme et fruits de la passion ainsi que les fruits trop mûrs.

En magasin : le kiwi étant relativement ferme, il peut rester en rayon (4 à 7 jours). Vous éviterez ainsi toute altération gustative liée aux chocs thermiques. Toutefois, un bon triage est le meilleur moyen d’éviter la casse (retirez les fruits trop mous et trop avancés).

 

Quelques conseils de consommation pour vos clients

● Coupé en deux et dégusté à la cuillère, il sera l’allié de votre petit déjeuner ou de votre goûter.

● En salade de fruits, il apportera une belle couleur verte à votre assiette.

● En smoothie, mixez-le avec d’autres fruits et dégustez-le à la paille.

● En marinade, il attendrira votre viande.

 

Lire aussi :