Rayon fruits et légumes

Mangue bio : un fruit exotique à mettre en avant…

Mai - Juin 2015

Après la banane, la mangue est le fruit tropical le plus consommé au monde. Peu disponible en bio, il y a encore quelques années, elle fait partie désormais des incontournables de l’o re exotique grâce à la mise en place de  lières bio en Afrique. Outre ses qualités gustatives, elle béné cie d’une très bonne réputation en matière nutritionnelle.

Variétés

En bio, la majorité des mangues viennent du Burkina Faso. Voici les principales variétés proposées en bio :

Amélie : elle se caractérise par sa peau verte et ses qualités gustatives. Elle est disponible à partir de mars jusqu’à  n avril.

Kent : de forme ovoïde sans bec, son épiderme épais et peu adhérent est teinté d’un jaune verdâtre tirant par endroits éventuellement sur le rouge. Reconnue pour sa qualité gustative et sa chair juteuse et non  breuse.

Keith : avec sa peau verte nuancée de rouge sombre et sa chair jaune brillant, elle est délicieuse. Tommy Atkins : très prisée pour sa belle coloration rougeâtre, elle renferme une chair très parfumée mais un peu  breuse.

Autres variétés disponibles : la Ruby ou la Lippens.

Mangue Sauvage : de plus petit calibre, elle est verte et légèrement tachetée de noir. Sa chair jaune vif dégage de savoureux arômes très prononcés.

 

Qualités nutritionnelles

● Riche en vitamine C et en provitamine A . Avec 44mg aux 100g de vitamine C la mangue se classe dans la même catégorie que les agrumes. Cette teneur diminuerait quand la mangue mûrit.

● Comme la goyave et le litchi, la mangue se démarque significativement des autres fruits tropicaux par son contenu élevé en polyphénols et ses capacités antioxydantes.

● Fruit moyennement calorique: se situe entre la pomme et la cerise (60 kcal aux 100 grammes).

● la partie comestible contient des fibres, dont la moitié sont solubles. Augmentant selon le mûrissement du fruit, ils contribueraient à diminuer les risques de maladies cardiovasculaires.

 

Une attention toute particulière en bio

Pour garantir une mangue de qualité, les opérateurs doivent veiller particulièrement, pendant et après la récolte, aux opérations de coupe, de conditionnement et de mise à froid. L’attention est portée sur le point de coupe du pédoncule qui doit se trouver à distance du fruit pour une bonne cicatrisation, garante de l’état sanitaire et de la maturation. Pour ce, les mangues sont déposées claies pour permettre le ressuyage du pédoncule.

Elles sont ensuite lavées, brossées, séchées, triées, pesées, emballées, palettisées et mises en chambre froide où elles sont refroidies par un air pulsé à 12°c pendant 6 heures («precooling»). Cette action les met, dans un délai maximum de 24 h après la récolte, à bonne température pour voyager dans les meilleures conditions, le plus souvent en bio, en bateau.

Bien la choisir et la conserver

Visuellement la mangue, selon les variétés est d’aspect vert et rouge. Ce n’est pas toujours un signe de maturité. Comme l’ananas, une mangue verte peut être mûre et de très bonne qualité. Pour savoir si elle est mûre, il su t de presser légèrement avec le pouce au centre du fruit, ce dernier sera légèrement mou s’il est correctement mûr. Rappelons en bio, qu’aucun traitement pour modi er la couleur externe au moment de la récolte est autorisé. Il en est de même après récolte (pas de fongicide, etc.). Sa bonne conservation ne tient qu’à sa qualité interne et à celle de la chaîne de froid tout au long des étapes, qui vont de la récolte à la consommation.

Les mangues qui ne sont pas tout à fait mûres se conservent à température ambiante. La mangue est sensible à l’éthylène. Il est important d’en tenir compte au stockage.

Au réfrigérateur, elle ne se conservera que quelques jours : le froid abîme la mangue.

Les meilleures périodes de vente

La mangue fraîche est généralement disponible toute l’année. Généralement, l’hémisphère nord approvisionne le marché d’avril à octobre et celui du sud d’octobre à mars.
 

Gestion du rayon

À l’achat, veillez à avoir des lots homogènes en maturité car leur évolution peut être très rapide. De plus, la mangue craint les chocs.

Dans le rayon, évitez de les présenter en masse sur une hauteur. Le poids risque des les abimer. La durée d’entreposage selon les variétés et leur maturité est de 3 à 5 jours. Il est préférable de la laisser en rayon le soir au moment de la remballe.

Théâtralisation, animation et dégustation de fruits à maturité sont indispensables pour optimiser les ventes et favoriser l'achat d'impulsion.

Lire aussi :