Rayon fruits et légumes

Implanter et valoriser les fruits et légumes en hiver

Janvier-Février 2015

En plein hiver, contrairement à certaines idées reçues, l’offre de produits est non seulement assez large, surtout au niveau des légumes, mais elle permet également de valoriser de très nombreux fruits et légumes locaux ou d’anciennes variétés. Quelques règles de base sont à respecter, pour permettre une mise en avant optimale du rayon fruits et légumes.

Adapter les linéaires Fruits et Légumes

En hiver, la proportion de légumes consommés est supérieure aux fruits (environ 55% de légumes contre 45 % de fruits). Il y a donc une réorganisation physique à opérer dans votre rayon, afin d’augmenter le linéaire destiné à accueillir les légumes.

 

Pratiquer une logique de gamme

Il est essentiel de pratiquer le regroupement de familles, afin de stimuler l’association de produits. En légumes, différencier les univers salades, les crudités (avocats, céleri, radis, …), les légumes à cuire (brocoli, poireau, navets,…) les bulbes, les légumes mixtes (carottes, fenouil,..), les courges,… et regrouper par utilisation complémentaire (ex : pot-au-feu). En ce qui concerne les fruits, le choix étant plus restreint, il conviendra de bien différencier les agrumes saisonniers (clémentines, oranges), les agrumes permanents (ex : citron), les familles pommes et poires, les bananes et exotiques et les fruits à coques.

Limiter les produits de contre-saison et d’imports lointains : le consommateur bio peut parfaitement accepter une rupture, mais à une seule condition : lui expliquer, le renseigner sur la saisonnalité et les avantages de privilégier des produits de pleine saison (panneaux informatifs / ILV en rayon = apports nutritionnels, meilleures saveurs, maturité,…).

 Renforcer l’attractivité visuelle du rayon

En jouant notamment sur les alternances de couleurs, la massification, la création d’îlots à thèmes. Jouer notamment avec les familles agrumes et choux (blanc, violet, vert, romanesco,…) qui permettent d’obtenir un rayon très graphique. Homogénéiser la hauteur des produits et / ou colis et créer des ilots à thèmes.

 

Déclencher l’achat d’impulsion

Organiser un espace dégustation, notamment pour les clémentines, oranges et fruits exotiques. En effet, on considère généralement que 20 à 30 % des achats sont des achats d’impulsion, d’où l’importance de l’attractivité visuelle et gustative du rayon.

 

Renforcer l’ILV

L’Information sur le Lieu de Vente est toujours importante et doit être privilégiée sur les produits les moins connus, afin d’accompagner leur vente et notamment sur les nombreuses variétés anciennes de légumes disponibles en rayon en hiver. Idéalement, composer l’ILV de fiches produits et recettes, apporter des suggestions d’utilisation.

Valorisez ainsi également les productions locales et mettez en avant les producteurs, les clients apprécient cette traçabilité et cela peut notamment vous permettre de vous différencier des GMS. Valorisez le maintien de variétés locales, le maintien d’un terroir, d’une identité.

 

Identifier une zone de mise en avant

Cette zone doit être très visible et permettre une dynamisation du rayon, par le biais de promotions régulières, indispensables dans le contexte actuel. Les produits doivent changer régulièrement (15 jours maximum) et être très qualitatifs.

 

Des stockages différenciés

Si la plupart des fruits et légumes d’hiver supportent un stockage en frigo et une humidité relativement élevée, ne pas oublier que certaines familles, comme les courges, réclament un stockage au sec (humidité idéale = 70%) et à une température supérieure à 10°, idéalement dans un endroit ventilé. Pour les exotiques également, bannissez le froid.

Brumisez régulièrement en rayon les nombreux produits feuilles, ce n’est pas parce que nous sommes en hiver que la dessication n’agit pas !

 

 

 

 

 

 

Lire aussi :