Rayon fruits et légumes

Fruits et Légumes pour les fêtes de fin d'année !

nov-Déc 2008

L’été et sa cohorte de fruits et légumes est déjà bien loin. L’hiver approche à grands pas et notamment les périodes festives de fin d’année. Celles-ci sont des moments privilégiés pour faire ressortir des familles peu mises en avant le reste de l’année, au premier rang desquelles les fruits exotiques, les agrumes et quelques légumes. Voici donc quelques conseils pour obtenir un rayon gai, original et attractif.

 Un assortiment adapté :

Les fruits exotiques:

Il est évident que la période des fêtes de fin d’année est souvent associée à l’image d’une corbeille de fruits « différente » du reste de l’année, mettant notamment en avant la gamme exotique. Parmi cette gamme, nous ferons ressortir notamment :

 λ L’ananas, un des leaders du rayon exotique,

 λ La mangue, les fruits de la passion, à l’épiderme épais, mais oh combien délicieux lorsqu’ils sont mûrs à point,

 λ La papaye, la goyave, la noix de coco, utilisée également dans de nombreuses préparations culinaires,

 λ Le kiwi, le kaki, la grenade,

 λ …et la banane, même si elle est présente le restant de l’année.

Pour le litchi, il convient de rappeler qu’en bio, ce produit vient exclusivement par avion, ce produit se dégradant très rapidement, avec toutes les problématiques liées aux GES (Gaz à effets de serre). Pour le reste de la famille « exotique », nous trouverons généralement des produits livrés par bateau, la difficulté étant par ce dernier mode de transport d’avoir des fruits « mûrs à point ».

Les agrumes :

Les agrumes, fortement consommés durant toute la période hivernale, constituent également un pôle très attractif pour les fêtes de fin d’année. Nous citerons bien entendu les oranges, clémentines, pomelos, citrons, limes, bergamotes, mandarines et kumquats. Cependant, il est intéressant de faire ressortir un produit particulier, notamment la très convoitée et exquise clémentine Corse, exception française dans le domaine des agrumes (hormis les petites productions de pomelos, citron et kumquats corses).

Les légumes :

Même si la famille « légumes » peut paraître moins attractive pour les fêtes de fin d’année, c’est l’occasion de mettre en avant notamment :

 λ  les légumes anciens, redevenus populaires, 

 λ  la famille chicorée, dont bien entendu l’endive de terre,

 λ  les salades « plaisir », dont les mélanges de jeunes pousses, …

 λ   citons encore : avocats, champignons, patates douces, gingembre,…

Achats et conservation :

En matières de fruits exotiques, l’acte d’achat doit être lié à la notion de maturité, très complexe sur ces produits : anticipez auprès de vos fournisseurs et interrogez-le sur ce point primordial avant tout acte d’achat et contrôlez bien votre marchandise à réception, sinon vous risquez fortement de décevoir votre clientèle. En matière de stockage, n’oubliez pas que le froid est l’ennemi des fruits exotiques, ils doivent être stockés idéalement entre 12 et 16°. Bien entendu, vous devrez être en flux tendu sur cette gamme, la conservation de ces produits étant de 3 à 5 jours en rayon.

Pou les clémentines corses, n’oubliez pas de vérifier différents points qualitatifs : la peau doit être bien ferme, non terne, les feuilles non défraîchies et il est important de réaliser un test gustatif avec vos collègues. Pour ce produit également, la rotation doit être rapide, n’ayez pas plus de 3 jours de stocks et favorisez les calibres les plus vendeurs (cal ¾)

Les clés d’une mise en avant réussie :

Outre les règles classiques d’implantation (cf Biolinéaires N°19, Septembre / Octobre 2008), nous soulignerons différents points :

 λ créer des îlots ou espaces bien identifiés pour les familles citées ci-dessus,

 λ théâtraliser l’offre, en se servant par exemple de corbeilles ou de paniers pour la présentation conjointe de fruits et légumes exotiques et/ou hexagonaux,

 λ renforcer l’information consommateur : fiches produits et recettes sont d’autant plus nécessaires quand les produits sont moins connus,

 λ organiser un ou plusieurs espaces « dégustation », élément souvent déclencheur d’un acte d’achat

Il est important de souligner que la construction de cette offre et la mise en avant festive doivent être anticipées sur plusieurs semaines. Ainsi, dès le début Décembre, les magasins doivent renforcer la présence de ces produits, habituant progressivement les consommateurs à cette gamme, qui doit être optimisée une semaine avant Noël. Cette gestion progressive est complexe, car ces produits, notamment les exotiques, sont sensibles, mais construire cette offre de fin d’année festive est un pur plaisir, tant sur le plan visuel qu’olfactif et gustatif.