Rayon fruits et légumes

Concombre : le légume minceur…

mai-juin 2011

Avec l’arrivée des beaux jours et des régimes minceurs, le concombre est le légume idéal car il est constitué à plus de 95 % d’eau, ce qui en fait un légume rafraîchissant et à faible teneur en calories. En bio, n’étant pas traité chimiquement, il peut être consommé à la fois sans « modération » et avec sa peau qui contient la majorité des éléments nutritifs.

 

 



Origine

Originaire de l’Himalaya et domestiqué en Inde, il y aurait 3000 ans, le concombre (Cucumis sativus) est une plante potagère herbacée, rampante, de la même famille que le melon ou la courge (famille des Cucurbitacées) cultivée pour son fruit.

Production bio – variétés

En bio, la culture du concombre se développe de plus en plus sous abri. Toutefois, la maîtrise de cette technique reste délicate en raison de ravageurs (pucerons et acariens) qui peuvent entraîner des dégâts importants. Côté fongique, la protection contre le mildiou semble difficile surtout en période ou région humide. Le type de concombre majoritairement cultivé est le long lisse de type hollandais. On trouve désormais d’autres variétés plus rustique et plus « facile » à cultiver de type court lisse ou épineux.

Bien le choisir

Le concombre est disponible généralement du mois de mai au mois de juillet. Il doit être bien ferme, surtout aux pointes et bien vert. Jaune et ridé est un signe de non fraicheur. Pour les personnes qui ont du mal à digérer le concombre, il est conseillé pour une meilleure digestibilité de le choisir jeune, très frais, de l’éplucher, de retirer les graines centrales et ensuite de le râper. Le faire «dégorger» avec du sel, avant consommation est possible, mais il perdra ses propriétés désaltérantes et une partie des ses minéraux. Enfin, un bon masticage est recommandé. L’avantage en bio est qu’il n’a subit aucun traitement chimique et qu’il peut donc être mangé sans épluchage. Seul un léger brossage et un passage sous l’eau est nécessaire. Le coût par rapport à un concombre conventionnel devient donc plus intéressant (car les concombres conventionnels sont majoritairement épluchés). Plus il est petit (25 cm à 30 cm), plus il est savoureux.

Conservation

Au réfrigérateur, un concombre frais et non épluché peut se garder une semaine. Au fur et à mesure du temps, il perdra de son croquant. Préparé, épluché et coupé, il se conservera qu’une journée.


Qualités nutritionnelles

Le concombre (Cucumis sativus), comme l’endive fait partie des légumes les plus riches en eau avec plus de 95 %, ce qui en fait un aliment diurétique.L’apport calorique du concombre est très bas : 10 kcalories (42 kJoules) aux 100 g. Il est l’aliment parfait pour les périodes de régime.Il est aussi utilisé pour le traitement de l’arthrite, en raison de son pouvoir purifiant en éliminant les dépôts et les toxines, avec entre autres l’acide urique. Excellente source de potassium, vitamine C et acide folique lorsqu’il est consommé avec sa peau. Un plus pour le bio ! Enfin, on lui confère d’autres caractéristiques : il serait relaxant et apaiserait les douleurs des coups de soleil. Propriété cosmétique : Utilisé en purée ou en tranche sur le visage, le concombre a des propriétés intéressantes sur la peau et les cheveux.

Positionnement et gestion en rayon

Placez les dans l’univers des crudités car ils sont généralement utilisés crus (à la crème, en salade…). Pour éviter toute casse lorsque les gens se servent en rayon (chute au sol…), présentez les perpendiculairement au rayon, pointes tournées vers le client. La durée de vie en rayon selon cas est assez courte, environ 3 jours. C’est pourquoi, évitez de les rentrer le soir au frigo car ils sont sensibles au froid. Il est préférable de les laisser dans le rayon en les couvrant à l’aide d’un linge humide (pensez à le laver régulièrement pour éviter toute contamination) Conservation en magasin : triez régulièrement vos caisses et retirez les concombres mous et ou cassés.