Rayon fruits et légumes

Le diagnostic rayon, pour être encore plus performant

sept-oct 2010

La période estivale s’achève et avec elle un changement de gammes de produits va doucement s’opérer. Ces périodes de transition, toujours délicates, sont l’occasion de faire certaines remises à plat, de prendre du recul par rapport au rayon, de manière à en optimiser les performances. Ainsi, le diagnostic complet du rayon permet de répondre en partie à ces objectifs. Méthodologie : nous distinguerons 3 grandes parties dans ce diagnostic. Chacune d’elles comporte des rubriques (en gras), qu’il conviendra de noter de 1 à 10. Ces notes devront ensuite être reportées dans un schéma, mettant en avant les points forts et faibles du rayon. Dans chaque rubrique, il conviendra de mettre en avant les points d’amélioration et tâches à effectuer. Ce diagnostic doit être réalisé par 2 ou 3 personnes, de fonctions différentes, de manière à être le plus objectif possible.






L’aménagement du rayon :


● Adéquation du matériel : mobilier récent ou ancien, adapté ou non, aspect visuel, éclairage, balances...
● Attractivité : entretien, propreté, présentation générale du rayon.
● Logique d’implantation : regroupement des familles produits, complémentarité, harmonie des couleurs,…
● Présentation des produits : vrac ou en colis, théâtralisation et mise en avant de l’offre.
● Définition des zones, segmentation du rayon : séparation des espaces de promotions / mises en avant / dégustations, identifications de ces zones (îlots, têtes de gondoles) faciles pour le consommateur
● Assortiment : largeur de gammes, respect des saisons, produits de proximité, réponse aux attentes de la clientèle,…

Gestion et RH :


● Outils : utilisation de cadenciers et tableaux de bord, gestion informatisée, suivi des chiffres (chiffre d’affaires, fréquentation, pertes,…).
● Gestion des achats et stocks : pertinence des achats, rotation des produits, stocks en réserve et pertes.
● Outils annexes : existence d’une chambre froide, capacité de stockage en réserve, outils d’agréage des produits, températures différenciées pour une meilleure gestion de la qualité ?
● Ressources humaines : temps de présence adapté, connaissance des produits et du rayon, besoin de formations ou d’outils de professionnalisation ?


Outils de communication :


● Etiquetage : lisibilité, respect de la législation, facilité d’utilisation, harmonie dans le rayon.
● ILV (Informations sur le Lieu de Vente) : fiches produits, fiches fournisseurs, idées de recettes,…
● Espace dégustation / animation, permettant la mise en avant ponctuelle d’un produit.
Cette collecte d’informations doit permettre de concevoir un graphique simple, recensant les différentes rubriques et leur notation respective. Ainsi, en reliant les différents points, nous obtenons une courbe dont découle une analyse rapide des performances du rayon.


Dès lors, il convient de repérer les points d’amélioration et de mettre en face des objectifs, mesurés dans le temps.

Ce diagnostic permet donc de prendre du recul dans un rayon complexe, en perpétuel mouvement. Ainsi, par le biais de l’adaptation des outils et des méthodes de travail, nous obtiendrons de meilleures attractivités et performances de nos linéaires fruits et légumes.

Lire aussi :