Rayon fruits et légumes

Sortir les fruits & légumes d'hiver de la morosité !

janv-fév 2009

L’hiver, on mange toujours la même chose…. L’offre n’est pas très variée….nombreuses sont les personnes qui, à cette période de l’année, attendent avec impatience le retour du printemps et sa cohorte de primeurs annonçant les beaux jours. Pourtant, cette période hivernale est non seulement idéale pour dynamiser une offre qui tend à se prolonger mais également pour préparer au mieux l’arrivée prochaine des primeurs.



Que mettre en avant en fruits et légumes ?

Après les fêtes de fin d’année, où l’alimentation manque souvent d’un certain équilibre alimentaire, le rayon fruits et légumes retrouve une attractivité forte : c’est donc le moment de mettre en avant certaines familles de produits.
En légumes tout d’abord :
● Les salades d’hiver, parmi lesquelles nous pouvons notamment faire ressortir la mâche, la scarole, la frisée, sans oublier la reine des chicorées, l’endive.
● Créer des univers ou mises en avant comme le «pot-au-feu», afin de valoriser les navets, poireaux, carottes, oignons, ails, choux, pommes de terre et autres plantes aromatiques.
● Enfin, dans une seconde étape, à partir de Février, nous verrons apparaître les premiers primeurs du bassin méditerranéen et hexagonaux, comme la carotte, l’oignon ou la betterave, l’occasion de leur réserver un emplacement de choix, visible.
Et des fruits, pour faire le plein de vitamines !
● Profitez des fruits corses : c’est la fin des clémentines à feuilles (Novembre à fin Janvier), mais l’arrivée proche du pomelos (Février à Juillet). Vous trouverez également sur le marché kiwis, kumquats (Janvier à Mars) et citrons corses (décembre à Mars), qui peuvent permettre de constituer des ilots. Ce genre d’actions permet souvent de se différencier de l’offre en GMS où ces références sont peu présentes ou noyées dans les nombreuses autres origines.
● Pour les oranges, c’est la pleine saison ! Après les navelines, arrivent désormais les navels, sanguines et les variétés à jus, comme la salustiana. Une orange par jour suffit en moyenne à couvrir les besoins quotidiens en Vitamine C, afin de se protéger naturellement contre les infections. Pour les aficionados des marmelades, n’oubliez pas l’orange amère, c’est également la période où elle est la meilleure.
● Les pommes, elles, sont disponibles sur une grande partie de l’année. Mais à chaque saison ses variétés de pommes ! Nous privilégierons donc en ce début d’année les mises en avant sur des variétés plutôt tardives, comme par exemple la reinette grise du canada, l’Idared, la Fuji, la Braeburn, tout en jouant sur les spécificités propres à chaque région.


Avant le Printemps, personnalisez votre rayon !

La gamme de fruits et légumes d’hiver étant plus restreinte que pour les autres saisons, le temps disponible doit servir à professionnaliser et personnaliser notre rayon favori. Une des clefs du succès réside dans une bonne communication vers le consommateur. Voici quelques exemples à suivre pour y arriver :
● Communiquer sur la saisonnalité et les origines : en bio plus qu’ailleurs, les clients accordent une importance à ces 2 thèmes. Il est donc essentiel que vos choix de référencer telle ou telle origine de produits soient clairement expliqués et compris par le consommateur. Par exemple, si vous supprimez les tomates de vos rayons en hiver, expliquez pourquoi et donnez à vos consommateurs des idées de report d’achats, afin qu’ils évitent de quitter votre magasin mécontents ou qu’ils se dirigent vers la grande surface la plus proche. Un calendrier de saisonnalité sera idéalement placé dans le rayon, afin de pouvoir apporter des réponses aux consommateurs sur cette notion parfois complexe.
● Valoriser les productions locales : de plus en plus de personnes accordent une importance grandissante à ce thème; encore faut-il que les consommateurs identifient facilement vos produits locaux. Ainsi, n’hésitez pas à organiser une communication sur ce thème : affiches, textes et « book »sur vos producteurs, fiches produits, stops rayons et pour les plus pointus empreinte écologique peuvent permettre de mieux valoriser ces produits, dans une logique accrue de transparence, de traçabilité et de confiance. La plupart des GMS ont bien compris l’importance de ce thème, mais en bio mieux qu’ailleurs, il nous faut savoir nous démarquer sur cette notion de local.
● Constituer une réserve de fiches recettes : une fois le Printemps arrivé, vous aurez moins de temps pour réaliser ce genre de tâches, la gamme vous demandera en effet beaucoup plus de temps et d’attention. Profitez-en donc pour préparer vos fiches recettes pour les mois à venir, elles permettront de valoriser vos produits et sont toujours très appréciées des consommateurs.
Ces actions communicantes, en plus d’être efficaces sont assez ludiques à réaliser, elles permettent en outre de sortir du quotidien, de prendre du recul et de mieux appréhender notre fonction quotidienne et notre relation à la clientèle. A vous de jouer désormais !

 

Lire aussi :