Rayon fruits et légumes

Les fruits d'été : les sens en éveil !

juil-août 2009

L’été est arrivé après un printemps pluvieux et plutôt froid qui aura donné des sueurs froides à de nombreux arboriculteurs (au moins jusqu’aux saints de glace). Ainsi, la gamme estivale de fruits envahit nos rayons. Faisons le point sur chacune de ces références tant attendues, sujettes aux plus grandes louanges comme aux critiques les plus acerbes en cas de qualité décevante.

La famille fruits à noyaux primordiale durant cette période estivale : non seulement il s’agit de produits «plaisir», mais ils peuvent représenter jusqu’à 18 % du chiffre d’affaires du rayon, notamment en Juillet.

Les pêches et nectarines, sur le marché depuis Juin, arrivent sur les étals en abondance en Juillet. Parallèlement aux traditionnelles pêches blanches et jaunes, n’oubliez pas de mettre en avant des variétés moins connues, comme les pêches plates et les pêches sanguines. Elles donneront une touche d’originalité à votre rayon et raviront les papilles les plus exigeantes. Le taux de sucre, la qualité gustative et son taux de fermeté doivent être vérifiés à chaque arrivage, afin de proposer un produit de qualité à vos clients.


Tableau de correspondance entre Calibre et Diamètre (pêches et nectarines)

Légère, pas plus de 40 cal aux 100 g, et rafraîchissante (elle réhydrate et n’apporte pas trop de sucres), la pêche est le fruit vedette de l’été.


Pour l’abricot, également le taux de sucre, la qualité gustative et son taux de fermeté doivent être vérifiés à chaque arrivage de ce produit très fragile. Faisons le point sur les principales variétés estivales et leur saisonnalité, ainsi que la correspondance entre les codes calibres et le diamètre.
Le Melon, quand à lui est un légume-fruit qui peut représenter plus de 10 % du CA du rayon en Juillet. Il convient de prêter une attention particulière à sa qualité organoleptique, c’est le produit sur lequel le consommateur est le plus exigent ! Ainsi, n’oubliez pas de demander le taux de sucre (ou IR, Indice de réfractométrie) à votre fournisseur lors de chaque achat. Même si les ventes sont principalement réalisées sur les charentais lisses ou brodés, n’hésitez pas à proposer des variétés plus confidentielles comme le canari ou le galia, votre rayon n’en sera que plus coloré !

En rayon : Pour les pêches, nectarines et abricots, prévoir 2 emplacements différenciés, pour fruits de bouche et fruits de transformation (confiture, compote). Eviter les chocs et si possible, laisser dans l’emballage d’origine. Trier et ne pas brumiser, pour éviter les moisissures. Si possible, le soir, couvrir afin que le fruit ne se dessèche pas.

Stockage : Stocker dans un endroit «frais» ( environ 15 °C ), le froid et l’humidité étant prohibés pour ces fruits d’été (accélèrent la maturation et leur moisissure dès leur sortie du frigo).

Bien entendu, comme à chaque changement de saison, il est important de créer des îlots ou espaces bien identifiés pour les produits cités ci-dessus, de théâtraliser l’offre, en se servant par exemple de corbeilles ou de paniers, de renforcer l’information consommateur, et d’organiser un ou plusieurs espaces « dégustation », élément souvent déclencheur d’un acte d’achat.



Lire aussi :