Rayon fruits et légumes

La cure de raisin : le grand nettoyage d'automne

sept-oct 2009

N e soyez pas surpris si vos clients vous demandent comment suivre une cure « uvale » ou faire une ampélothérapie. Ces deux termes sont synonymes et ne doivent vous faire penser qu’à un seul aliment : le raisin. La cure de raisin connut un essor important au tout début du vingtième siècle avec le cautionnement de l’Académie de Médecine qui lui prêtait différentes vertus allant des dysfonctionnements intestinaux (diarrhée, constipation) aux calculs biliaires, en passant par les « foies paresseux », la goutte, ou bien encore toutes les affections de la peau et des articulations.

 

 



Qu’est ce que la cure de raisin ?

La cure de raisin est un grand « programme de nettoyage saisonnier » physique, mais aussi psychique basé sur une « monodiète ». Le régime alimentaire préconisé, sur un ou plusieurs jours, ne sera fondé que sur un seul aliment : le raisin.

Pourquoi la conseiller ?

Le stress quotidien, l’alimentation déséquilibrée et riche en calories vides et graisses saturées, couplés à un manque d’activité physique sont autant de facteurs qui épuisent les organismes, les rendant plus fragiles aux agressions extérieures. Le jeûne est parfois un excellent moyen de se débarrasser de toutes les toxines et toxiques accumulés, mais beaucoup ne peuvent pas suivre cette restriction totale alimentaire. Ainsi, la cure de raisins est un bon compromis pour réduire les calories ingérées tout en conservant des activités quotidiennes. Le système digestif quasiment au repos et les fonctions rénales et hépatiques soulagées, le corps retrouve suffisamment d’énergie pour déloger les toxines amoncelées. De plus, la richesse en fibres et éléments essentiels du raisin va permettre de purifier le système digestif, de l’estomac jusqu’au gros intestin.

Comment la conseiller ?

La cure se conseille sur un à trois jours et jusqu’à trois semaines. En moyenne, selon le gabarit et l’appétit, vous pouvez conseiller de 1 à 3 kilos par jour de raisin à consommer toutes les 2 ou 3 heures, soit 6 à 7 fois par jour.

Quels raisins ?

Biologiques, cela va sans dire, plutôt mûrs et de préférence de type chasselas en alternance avec le muscat blanc ou noir pour leurs fines peaux et surtout leurs teneurs équilibrées en glucides. Toujours recommander de croquer les pépins car ils sont riches en OPC, de puissantes substances antioxydantes et de mâcher la peau car elle contient des fibres, nécessaires à l’amélioration du transit intestinal. En cas d’aphtes ou de ballonnements importants, la consommation des pépins et de la peau peut être suspendue.

A qui la conseiller ?

Elle peut être conseillée chez tous les adultes en bonne santé ou au contraire : anémiés, fatigués, irritables, nerveux ou présentant d’autres désordres. En cas de diabète insulinodépendant ou de pathologies graves, il est toujours indispensable d’avoir l’accord du médecin traitant. Elle est également formellement déconseillée chez les femmes enceintes ou allaitantes.


Quels bénéfices ?

La cure de raisin a pour objectif de régulariser certains dysfonctionnements et surtout de corriger les terrains de vos clients. Voici une liste non exhaustive des bienfaits d’une cure uvale :
● Troubles digestifs régularisés (diminution des lourdeurs d’estomac, gaz, ballonnements, constipations ou diarrhées)
● Troubles ostéo-articulaires améliorés
● Corps et esprit revitalisés
Sommeil retrouvé
● Problèmes de peau diminués (teint éclairci, peau saine)
● Poids diminué (environ 3 kilos par semaine)
● Petits désagréments de la sphère ORL améliorés
● Taux de mauvais cholestérol diminué
● Toxiques et toxines éliminées des organes de stockage (foie, adipocytes)
● Taux de ferritine augmenté (forme de réserve du fer)

Attention : déloger des toxines peut occasionner des désagréments divers au niveau des organes émonctoires et provoquer des poussées acnéiques, des céphalées, ou encore des gênes ORL (acouphènes, nez bouché, yeux qui coulent). Ils indiquent que le processus de détoxination est en cours. Prévenez vos clients de ces possibles symptômes.

Même si le mode d’action n’est pas encore clairement élucidé à ce jour, force est de constater qu’une telle cure est efficace contre toutes les pathologies dites « d’encrassement ».

Vos petits conseils en plus :


● faire une marche active quotidienne de 30 minutes
● faire un lavement intestinal tous les jours
● avant la cure, faire diminuer en douceur les apports alimentaires en éliminant les produits animaux en priorité, puis les céréales pour ne garder au jour précédent la cure que des aliments végétaux.
● Après la cure, faire reprendre une alimentation variée en douceur en privilégiant : fruits frais et secs, légumes et légumineuses les deux premiers jours et progressivement les céréales sans gluten, puis avec gluten, le poisson, les oeufs et ensuite les viandes et produits laitiers.

Quelques repères sur le raisin :

Densité calorique : faible
Index glycémique et charge Glycémique : faibles
Pouvoir : Alcalinisant
Score antioxydant : élevé
Teneur en eau : 80%
Teneur en glucides : 16%