Rayon fruits et légumes

L'ananas bio...

Nov-Déc 2009

Consommé depuis de longue date par les indiens d’Amérique du Sud, l’ananas est une plante cultivée dans les régions tropicales. Mesurant environ 1,20 m, il possède une tige centrale qui porte le fruit. Apparu en Europe dans les années 1555, l’ananas est cultivé sous serre en Hollande, en Angleterre et en France au XVIIe siècle. Vite concurrencé par les importations venues d’outre-mer, il est devenu abordable et fait désormais partie des fruits exotiques les plus consommés. Toutefois, comme beaucoup de ces fruits, où la demande est forte, sa méthode de production est souvent intensive et très demandeuse de pesticides. D’où l’avantage de l’ananas bio…






Différence entre bio et conventionnel

En agriculture conventionnelle, fertilisants et produits phytosanitaires de synthèse sont appliqués pour lutter contre les maladies, les parasites et contrôler le cycle de production afin d’améliorer la productivité. Pour le déverdissage, l’Etéphon (molécule de synthèse) est utilisée sur l’épiderme, pour colorer et homogénéiser la couleur des fruits récoltés. Après récolte, pour prolonger leur conservation les ananas sont trempés dans une solution à base de fongicide et ensuite enduits d’une cire pour améliorer leur aspect. En bio, selon la réglementation, ces pratiques ne sont pas appliquées et le cycle de l’ananas est logiquement plus long. C’est en préservant la biodiversité dans les champs et dans leur environnement que la bio prévient les maladies et les parasites. Ainsi, les producteurs d’ananas disposent toujours d’autres champs, notamment des cultures vivrières, pour conserver des exploitations diversifiées et assurer leur viabilité. Le mode de culture bio n’a pas d’impacts négatifs sur l’environnement et la santé des cultivateurs. Il garantit, entre autres, une bonne gestion de la fertilité des sols et la sécurité alimentaire des agriculteurs et de leur famille.

Couleur : la garantie bio !

L’ananas biologique est vert, même à maturité, car il ne subit aucun traitement pour modifier sa couleur externe au moment de la récolte. De même, il ne se voit appliquer aucun traitement après récolte et ne doit sa bonne conservation qu’à sa qualité interne et à celle du respect de certaines température entre 8 et 12° tout au long des étapes, qui vont de la récolte à la consommation.

Qualités nutritionnelles


● riche en minéraux, fibres (1,4g/100g – en concentration dans la partie interne), oligoéléments et vitamines A et C. - vitamine C (18mg/100g) restant stable dans la durée (en raison de la protection des écorces)
● provitamine A (plus la chair est colorée plus il y en a)
● l’ananas contient du potassium et peu de calories.
● apport énergétique modéré (comme la prune ou la pomme).
● conseillé pour les régimes car il renferme de la Broméline, enzyme extraite des tiges et racines fraîches de l’ananas qui facilite la digestion des protéines et favorise la résorption des oedèmes accompagnant l’amas graisseux, ce qui réduit la cellulite.
● l’ananas bio ayant un cycle de production naturel (plus long qu’en conventionnel), est plus nutritif.


Les meilleures périodes de vente

L’ananas est généralement disponible toute l’année, mais la baisse de la disponibilité se situe entre le 15 juillet et le 15 septembre. Toutefois, en fonction de la demande, les producteurs sont en mesure de pouvoir décaler leurs récoltes.

Origine

Les principales zones bio de production sont situées en Afrique (Togo, Ghana, Cameroun...) et adaptées selon les variétés. Par exemple, au Togo, les ananas « Sweet Cayenne » et « Pain de sucre » biologiques sont cultivés par des groupements de petits producteurs en collaboration avec des importateurs ou des partenaires européens qui organisent l’encadrement technique des agriculteurs, l’achat, la sélection des fruits, le conditionnement et l’exportation. Ces petits producteurs bénéficient de la démarche équitable (Max Havelaar). L’ananas « Cayenne lisse » lui, provient principalement du Cameroun. Côté acheminement, selon les cas, il se fait par bateau ou par fret aérien. Dans le dernier cas, le fruit ramassé plus mûr est plus coloré et goûteux.

Les variétés


● Cayenne lisse : c’est la variété la plus cultivée au monde. Elle est bien adaptée au milieu tropical humide et résistante aux maladies courantes de l’ananas. De très bonne qualité gustative grâce à un équilibre entre le taux de sucre élevé et une pointe d’acidité; bien mûre sa chair est dorée, même si sa peau peut rester verte. Il est très parfumé et juteux
● Pain de sucre : une variété originale, très appréciée pour son taux de sucre élevé et son goût de miel. Le fruit est facilement reconnaissable par sa forme conique et sa chair blanche.
● MD2 : une nouvelle variété, développée récemment pour allier forme ronde, coloration et goût sucré, sans acidité. Plus sensible que les autres variétés, la production est plus difficile, surtout en agriculture biologique.

D’autres variétés existent mais moins courantes en bio comme le Spanish (couleur pourpre, chair fibreuse de couleur jaune pâle, acidulé) et le Queen (plus petit, avec une chair jaune pâle, très acidulé)


Conseils à la vente


Pour bien choisir :
Sélectionner un fruit bien parfumé, dense et ferme, à la peau exempte de tâches et de meurtrissures. Il est préférable d’avoir un plumet vert et frais, même si son aspect ait peu de rapport avec la qualité interne du fruit. L’ananas biologique est généralement vert, même à maturité.
Pour bien le conserver :
Pour le conserver dans les meilleures conditions et profiter de son goût, évitez le réfrigérateur car il ne supporte pas les températures inférieures à 8°C.
Quelques astuces :
Epluchez le largement pour enlever les « yeux » qui sont en superficie de la chair, et, lorsque le coeur est trop fibreux, le retirer. La partie inférieure du fruit étant plus mûre que celle du haut, elle est toujours plus sucrée. Dégustez l’ananas en commençant par la tête.
Lire aussi :