Repères

Zoom sur la transformation Bio

Sept-Oct 2007

La transformation biologique compte près de 5000 entreprises certifiées. En 10 ans, leur nombre a été multiplié par 8. Pour 2006, ce secteur a connu à nouveau une forte augmentation grâce à l’évolution de la réglementation. En effet, depuis le 1er juillet 2005, la certification a été étendue aux distributeurs de produits biologiques. Aussi en 2006, le nombre de ces distributeurs certifiés est passé de 165 à 919, alors que le nombre d’entreprises réellement dans la transformation (appelées aussi préparateurs) n’a augmenté que de 1% en passant de 4883 à 4934. Côté répartition, elles sont plutôt localisées dans le Grand ouest, le Nord et la Vallée du Rhône.

Profil des entreprises de transformation

Leurs secteurs d’activités sont très variés, mais le secteur végétal domine.
• Plus de 85% travaillent dans le domaine des productions végétales.
• 58% fabriquent du pain bio (1278 boulangeries et 1566 terminaux de cuisson)

Sources d’approvisionnement

Ces statistiques tiennent compte des 15% de préparateurs/ producteurs agricoles qui transforment à la ferme en utilisant plus de 50% de produits achetés à l’extérieur de leur exploitation. Elles reflètent la diversité des sources d’approvisionnement et non pas les volumes et les chiffres d’affaires liés à chacune d’entre elles. (base 2435 répondants).

 

Répartition des préparateurs biologiques en fonction du pourcentage de Chiffres d’affaires en bio.

Plus d’un quart des préparateurs est très fortement spécialisés dans l’activité biologique, alors que 40% y consacrent moins de 5% de leur chiffre d’affaires. (2112 répondants)

Des entreprises exportatrices

Certaines entreprises sont significativement impliquées au plan international : 26% sur les marchés de l’union européenne et 10% exportent vers les pays tiers (base 25773 répondants) Ainsi, parmi les entreprises agro alimentaires françaises recensées par UBIFRANCE en 2006, 392 vendaient des produits biologiques à l’extérieur du territoire national, essentiellement vers les pays de l’union européenne. Le secteur des vins et spiritueux est en première position avec 23% des entreprises, suivi des produits carnés et oeufs ainsi que les fruits et légumes frais (14% chacun).

Ces données sont extraites du rapport sur les chiffres de la bio 2006 publiés par l’Agence Bio. Renseignements : www.agencebio.org.